Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2010

Nuit d'aprés midi

 

IMG_0871.JPG

 

 

 

Les nymphes étaient deux, deux pour moi tout seul, comme un cadeau à ma libido. J'ai ouvert le papier qui les apprêtait, j'ai humé leurs odeurs qui m'enivraient. Ma langue était folle, deux peaux à goûter. Elle en a adoré ces goûts si différents, reconnaissant la texture de chacune, plongeant dans leurs jus, s'enivrant de leurs râles,deux chattes au dessus l'une de l'autre pour grandes lampées de langue.
J'aurais voulu être serpent pour qu'elle se dédouble. Je ne fus que moi, mais aux anges, heureux de la dualité qui m'était livrée.
La douceur de leur peau, l'une épilée, l'autre naturelle. Deux clitos pour moi tout seul, mais du sur mesure pour chacune d'elle. Au dessus point de contact avec son mâle féminin, juste des passages à peine perspectifs. Au dessous je suce, et m'accroche comme un point de fixation. Mes oreilles jouissent de leurs murmures et de leurs râles.


Dialogues féminins qui sont des invites à mieux continuer. Je me noie en elles et redouble de concentration. Deux chattes ce n'est pas deux fois plus de plaisir, c'est une suite de fibonacci, plaisir infini d'une somme qui s'additionne sans fin à s'étourdir. Si le plaisir est cérébral, les jambes terre à terre sont moins patientes que les chattes, et crient grâce au grand soulagement de ma langue qui n'en pouvait plus. Alors mon dard plonge en l'une et ma bouche boit en l'autre triangle magique, delta libidineux de nos ébats.
Conjugaisons de nos concupiscences à réciter par cœur.


Elle jouit, tu jouis, nous jouissons,
Elles jouiront, tu jouiras, je jouirai
Elles ont joui, nous jouîmes, nous expirons.


Ah que la grammaire est douce à apprendre quand on est trois. Deux coquines et un coquin, un après midi volé, à vivre volets fermés en stéréo de leurs cris et trio de nos stupres.

 

 

 

Commentaires

oui cette photo fut deja publiée mais elle fut prise cette fois là alors vérité historique oblige ...

Écrit par : waid | 13/04/2010

tu sais que tu m'énerves à la fin?

Écrit par : dita | 13/04/2010

heu pourquoi ce courroux ?

Écrit par : waid | 13/04/2010

je dirais de la conjugaison plutôt que de la grammaire...

Écrit par : Sophie | 13/04/2010

Retour en beauté. C'est extrêmement évocateur... :-)

Écrit par : Le Gabian | 13/04/2010

Un sans faute à tous les niveaux : littéraire, grammaire et conjugaison… Conforme à votre image surtout pour ce qui est de la narration… J’apprécie votre retour… (Et ne m’abandonnez plus à l’aéroport s’il vous plaît !!! sourires…)
Bises

Écrit par : Foldenvy | 13/04/2010

Deux c'est bien, mais que diriez-vous de trois, quatre, six ... serait-ce trop pour vous ?

Écrit par : Pépée | 14/04/2010

sophie

exact mais ayant utlisé deja conjugaison quelques lignes plus haut je ne pouvais faire de repetition .... ben oui je suis pris en flagrant délit de tenter d'avoir une belle ecriture

ps dommage que je n'ailles pas à art brussels cette année

le gabian

ah merci les bonnes rencontres font les belles notes ;)

foldenvy

non je suis arrivé à pas faire de fautes d'orthographe c'est pas possible ça , je suis un analphabète qui s'assume rires


hummmm je vous dis mes prochaines dates d'avion

ok rdv à CDG le ... /6 vol pour bale , si on se manque madrid vol pour New york le ... /7 entre temps je prends le train :)

pépée

bienvenue ici j'ai decouvert votre chez vous débuts trés prometteurs , j'ai bien aimé la petite vie tranquille tracée , elle me correspondait tout à fait moi aussi avant que je ne m'égard dans le strupre de mes désirs.

ah n'ouvrez pas la boite à fantasme malheureuse où alors il faudra pour que je la referme que j'accomplisse les visions que votre questions provoquent en moi.

savoir si je pourrais ? il m'est arrivé de me surprendre de ce que je pouvais faire , il m'est arrivé de me decevoir de n etre pas à la hauteur de mes désirs qui sait s'il n'a pas essayé.

disons que je verrai la chose avec des femmes qui aiment les femmes , je ne viendrai qu'en complément de jeux feminins , je me vois plus comme une touche de piment que comme plat principal .... ah malheureuse qu'avez vous déclenché.

je fais comment moi maintenant !

Écrit par : waid | 14/04/2010

vous auriez dû mettre le déclencheur automatique pour une image du trio...

Écrit par : anne | 14/04/2010

anne

je vais vous devoiler un peu de mon intimité

j'avais amené un trépied pour cela et bien vous n'imaginez pas le caractère taquin et moqueur de deux coquines face à un trépied amené , bref aprés cela je n'ai pas osé le déclencheur , j'ai des images terribles de visages tordus par l'orgasme , j'avoue que j'ai découvert mes grimaces orgasmiques à cette occasion , no comment ou plutot si je n'aime pas mon image ben sous orgasme c'est pire rires

Écrit par : waid | 14/04/2010

anne

je vais vous devoiler un peu de mon intimité

j'avais amené un trépied pour cela et bien vous n'imaginez pas le caractère taquin et moqueur de deux coquines face à un trépied amené , bref aprés cela je n'ai pas osé le déclencheur , j'ai des images terribles de visages tordus par l'orgasme , j'avoue que j'ai découvert mes grimaces orgasmiques à cette occasion , no comment ou plutot si je n'aime pas mon image ben sous orgasme c'est pire rires

Écrit par : waid | 14/04/2010

Et sa lèvre mouillait une lèvre fleurie
Pour étancher sa soif en son coeur non repu.

Il n'y a pas de limites dans l'échange

Écrit par : nicocerise | 15/04/2010

Camarade !

Est-ce pour aller à ce rendez-vous que tu as raté le dernier congrès du dernier Komintern ? ce serait un grave manquement à notre règlement ! Mais tu me connais, je suis en mesure de te comprendre... Nous avons le droit de réquisitionner les femmes des ennemis de la Révolution.

Écrit par : 502 | 16/04/2010

Camarade !

Est-ce pour aller à ce rendez-vous que tu as raté le dernier congrès du dernier Komintern ? ce serait un grave manquement à notre règlement ! Mais tu me connais, je suis en mesure de te comprendre... Nous avons le droit de réquisitionner les femmes des ennemis de la Révolution.

Écrit par : 502 | 16/04/2010

502

dites camarade du politbureau affaires sexuelles je peux en réquisitionner encore deux , il me faut reviser quelques poses contre revolutionnaires pour le prochain congrés.

la révolution des moeurs vaincra !

Écrit par : waid | 17/04/2010

Avant d'être de tout coeur avec vous camarade révolutionnaire ,j'aimerais que vous m'exposiez ce réglement ... car là pour l'instant ça sent un peu l'improvisation votre truc!
;)

Écrit par : dita | 17/04/2010

nicocerise

je vous ai oublié houps , vous avez droit à un gage !

lequel ( dit il angoissé )

dita

ah ah ... la révolution est dans le guide rouge , lis le guide rouge du grand timonier ( attention 502 malgré son gros timonier n'est pas LE GRAND TIMONIER)

Écrit par : waid | 18/04/2010

Votre sagesse m'émeut......

Écrit par : Lilly | 19/04/2010

sage moi rires ...

quoi que peut être , comme contempler l'étang de maguelone un matin tôt , voir l'argent de la lumiere s'y refleter et danser avec le bleu du ciel qui se reveil .... regarder et être heureux

Écrit par : waid | 20/04/2010

Les commentaires sont fermés.