Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2015

Et si je me remettais à l'écriture ?

image1.jpg

 

Peut être que j'écrirais sur une goutte d'eau ...

30/09/2013

Colère ... contre -adopte-

Brigitte-Bardot-brigittebardot7246.jpg
















W... Waid,  15:16 (CEST):

objet résiliation compte ouvert sous w....@.......fr:

 

Monsieur

En application de vos conditions générales de vente et surtout de l'article L121-20 du code de la consommation j'exerce mon droit de rétractation sur le service que j'ai souscrit le XX XX XX.

Je vous précise que vous ne pouvez m'opposer l'article L121 - 20- 2 1° du code de la consommation qui interdit cette rétractation pour un service déjà commencé car cet article dispose que dans ce cas vous auriez dû me demander l'autorisation et m'avertir de cela.

Ci joint copie de cet article 

Le droit de rétractation ne peut être exercé, sauf si les parties en sont convenues autrement, pour les contrats : 

1° De fourniture de services dont l'exécution a commencé, avec l'accord du consommateur, avant la fin du délai de sept jours francs ;


Ici cela ne fut pas le cas, je ne vous ai jamais donné cet accord, aucune demande claire et non équivoque de commencer le service avant de délai de rétractation n'a été sollicité et votre publicité satisfait ou remboursé dans un délai de 12 jours est à cet égard de nature à tromper le consommateur, il n'est pas mentionné dans le renvoi que vous faites en bas de page que ce droit ne s'exerce que sous réserve du non exercice du service.

De plus, la connaissance des conditions générales de vente ne constitue pas la preuve d'un accord express de dispense du droit de délai de rétractation.

je vous remercie en conséquence de cette rétractation de clôturer mon compte adopte un mec , cesser les prélèvements à la prochaine échéance , bien que je serai en droit de demander remboursement , vous conserverez par contre celle prélevée le XX XX puisque j'ai tout de même usé de votre service

Je vous précise aussi ,que bien que cela n'est pas obligatoire, que ma rétractation est motivée sur le fait que la durée minimum d'engagement de 12 mois n'était pas clairement indiquée lors de la souscription du service.

Dans le cas d'un refus de votre part je serai contraint outre le fait de saisir le juge de proximité, d'informer la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes de vos pratiques.

Sentiments distingués

waid 

 

 

Lettre utilisée contre AUM pour mettre fin à un essai soit disant sans engagement que je pouvais résilier au bout de 12 jours sans frais ...

ils m'opposaient le fait que j'avais commencé à utiliser le service ce qui rendait la résiliation impossible.

J'ai obtenu gain de cause et remboursement.

Non mais !

02/09/2013

Mauvais oeil

800px-Blepharitis.JPG



Mon sexe sort de l’anus, la capote est légèrement souillée

De ma main droite j’introduis à nouveau ma verge et je fourrage

Ses gémissements m’invitent à des coups plus profonds plus rapides

Elle est au paroxysme et s’écroule en boule, ses jambes tremblent

Bite à l’air la sueur de mes échauffements me coule dans les yeux

De ma main j’ôte cette goute de l’œil droit, j’oublie que ma main est souillée

Le lendemain ma paupière est gonflée et me fait mal

Verdict de la faculté, blépharite, infection de la paupière par bactéries, 7 jours d'antibio est une paupière gonflée pendant 3 semaines ...

La sodomie donnerait elle le mauvais œil ?

12/03/2012

Réflexions partouziques

 

tumblr_lfg9qzar1z1qc1pjbo1_500.jpg


Son rayon fessier me cache le trou que je dois enfiler, il faut dire qu’il s’agite dur entre les cuisses de ma complice.


Ses formes ne m’excitent pas, point la douce courbe des fesses qu’il me plaît de contempler, ni le soyeux des peaux que j’aime humer.


Mon sexe se lasse de mes vaines tentatives et je sens qu’il va me lâcher,
En extrême-onction Je le lance une ultime fois et ne me rend pas compte que la cible est atteinte.


"Hummps ça fait mal , attend un peu" entends je entre deux râles.


Je ne puis attendre sans débander et me retire donc .


Je les laisse baiser et les regarde œuvrer.


Sexe flasque, penaud et un peu colère de mon manque de dureté ou mon incapacité à aller au bout de mes expériences.


Je crois que le sexe pluriel ne m’amuse plus et me dis qu’il est tant de reprendre mes rencontres duo.


Et puis je sais maintenant que je ne suis pas amateur de cul masculin ...


01/12/2011

Désolé

 

 

 

impuissance-masculine.jpg

( non contractuelle -

il pourrait compenser avec ses doigts et la bouche le goujat quand même ...)

 

 

trop de boulot tue la libido

 

pas de nouvelle note cette semaine


désolé pour les milliers centaines dizaines de lectrices de vous frustrer (et le petit reste de lecteurs )


 


 

11/11/2009

l'amer nocturne d'absence d'étincelle

 

L'amer nocturne d'absence d'étincelle

 

Je garde de cette nuit un goût amer contre moi-même, m'interrogeant même sur le plaisir sexuel.
 
Sans ces instants d'excitation, de complicité, j'avoue que cela m'a ennuyé. 
 
Et je me dis à quoi bon toute cette énergie ? 

Cette roue, ce jeu de paon.
 
A quoi bon pour seulement cela. Ton plaisir n'est pas aussi grand.
 
Non que cette rencontre n'aurait pas du être à mon goût.
 
Tout y présidait au contraire. Sa beauté, sa classe, son intelligence, sa culture, tout sauf l’essentiel, l'étincelle.

 

Alors pourquoi malgré son évidente absence, être allé jusqu'au bout?

 

Un peu de colère contre moi-même, un peu de dégoût aussi.

 

Mes débordements libertins me font découvrir mes ressorts profonds.
 
Plus séduction que pénétration.

Moins queutard qu'affectif.
 
Plus jouisseur que baiseur.
 
Moins séducteur que fragile.

 

 

29/09/2009

Colère

 

durex_play_lubricant_gel_tingle_6114.jpg

 

Monsieur,

Je viens, par la présente, vous saisir d'une réclamation concernant l'usage inconvenant du packaging de votre produit gel.

Vous ne disconviendrez pas que certaines situations méritent une réponse rapide, il en est particulièrement de celles où votre gel est nécessaire.

Devant l’impérieuse nécessité de l'utilisation de votre produit, l'objet de l'attention commune se détourne alors sur votre tube, dont on attend qu'il délivre une noisette qui sera promptement étalée sur la zone à lubrifier.

Or tel n'est jamais le cas si l'on n’a pas préalablement pensé à amorcer la pompe.

Il s'ensuit une très pénible et trop longue séance de pompage avant la venue, tel le messie, de votre substance. Malheureusement, comme le messie, elle se fait trop attendre, au risque de perdre la foi.

Il vous paraîtra peut-être évident, en qualité de technicien de la pompe, de la nécessité de prévoir un tel amorçage, mais croyez vous que votre clientèle soit spécialiste du pompage, ou pense, avant de commencer à s'accoupler en des positions bestiales, à pomper préalablement l'objet facilitant l'effet des dites positions ?

Bref, passée la première surprise, l'on pompe, pompe pour amorcer et l'on use de votre produit.

Toutefois apparaît alors le deuxième inconvénient de votre packaging.

Quand un nouvel usage est nécessaire, la forme de votre tube et sa préhension sont incompatibles avec des doigts humides de cyprine et de lubrifiant.

Oui convenez avec moi qu'il soit envisageable que les doigts d'un amant soient glissants de tels sucs. Mais votre service développement, lui, semble ignorer une telle possibilité, sinon il se serait aperçu qu'il est impossible de pomper dans une telle configuration.

Votre pompe glisse des doigts et refuse le lubrifiant espéré.

Quelle contrariété de devoir se sécher les mains sur les draps pour obtenir enfin votre liquide, car outre le contretemps, c'est avec la propriétaire du lit qu'il faudra justifier de l'impérieuse nécessité de cette tache.

Puis-je, Monsieur, vous suggérer de revenir à plus de simplicité dans la forme ; un simple tube souple, muni d'un trou et d'un capuchon pourrait pallier à tous les inconvénients décrits.

Certes votre produit aura moins d'attraits technologiques, mais la rusticité de son concept le garantirait des frustrations et contrariétés qu’il engendre quotidiennement, enfin pour les plus persévérants.

Dans cet espoir, moi et mes complices, victimes d'une technologie inadaptée de vos produits, vous prient d'espérer un prompt retour de la simplicité et de l'efficacité de votre tube.

Waid, utilisateur contrarié

 

 

 

12/11/2008

Le telephone

 

28433773.jpg

 

 

 

Elle est dans vos bras et son téléphone vibre, son esprit vous quitte, sa main glisse et lit son message.

Vous allez lui chercher un verre, elle pianote sur son clavier.

Il n'est pas d'instant de répit sans lui, elle n'a d'attention que pour lui.

Est-elle amoureuse ou simplement avide de messages ?

Je hais ce téléphone.

A moins que je ne sois injuste avec lui et trop juste avec elle ?

 

  

10/10/2008

désespoir du vendredi

rick castro 2.gif

(photo) rick castro



Elle m'étreint et me serre

me brûle le cerveau

ma honte.

j'entends ces insultes et vociférations,

je vois son regard halluciné , noir ,  horrible

ces mots sont abjectes

son ton est ordurier.

Je hais celle qu'elle est à cet instant.

Mon monde vacille,

envie de vomir.

Car cette étrangère celle que je prenais encore dans mes bras est ma fille,

mon sang qu'elle me retourne.

30/05/2008

débandaison

 

188549174.jpg
( photo varnovski)
   
  

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Joachim DU BELLAY (1522-1560

Je suis cet Ulysse en ce moment la tête pleine de ces beaux voyages mais chez mes parents où je contemple la morne plaine de l'ennui.

Moi qui aime vivre à cent à l'heure qui ne supporte pas l'instant entre deux évements , je m'ennuie grave.

Bientôt des voyages et des aventures oui  mais hic et nunc , rien  prisonnier à compter les jours .

Attente et débandaison.

 

je deteste l'attente et l'ennui.

je deteste l'usage et la raison.

je ne puis vivre chez mes parents le reste de mon âge

j'ai trop connu la liberté.

Enfant trop gaté

drogué à la vie

je hais les matins calmes

 

 

 

21/05/2008

un poil en travers la ...



Et oui le compteur est passé , il a incrementé une année de plus aux 40 que j'avais passées.

416929817.jpg

La crise je l'avais évitée à coups de voyages et de shopping , il faudra un jour que je vous parle de ma shopping addiction.

J'étais bien ces quelques jours aprés cet annuel vieillisement.

Car enfin le temps ne m'a pas été ingrat , il m'a laissé tous mes cheveux , les argentant d'une mêche blanche d'un effet dandy , il m'a laissé le poid de mes 18 ans , a sculpté mon visage pour le rendre plus viril et moins juvenil , il m'a donné l'assurance de mes échecs , il m'a épargné les dents de sagesse, il m'a ouvert aux femmes car il fut un temps où j'avais d'autres préoccupations ( hey j'étais pas homo , ne phosphorez pas ) , il m'a donné cet incompréhensible charme qu'elles me déniaient quelques années auparavant.

Quant au sport , jeune, j'étais sabreur , maintenant je cultive l'endurance du Vtt ,

Bref j'abordais sereinement cette période et m'apprétais à ne pas renouveler ma shopping thérapie ( désolé LadyD tu sera seule dans cette pathologie désormais)

C'était en réalité être inconscient ...

Les catastrophes arrivent toujours un calme matin.

Ce matin là , la réalité de ma lente et inexorable décréptitude physique m'a sautée au visage . Tel un morpion cette évidence se logeait dans mes poils pubiens.

Alors que je que faisait pipi , assis sur la cuvette , je comtemplais l'état de mon jardin .

1138761628.jpg

Il était plus anglais que français .

Et je l'ai vu ...

Une chose longue et fine située sur la couille droite et d'une couleur ...

Je n'ose l'écrire  tellement ma colére gronde encore.

Il était tout simplement BLANC , de ce blanc que l'on qualifie de virginal et que je traite de laiteux qui rime avec vieux.

J'avais un putain de connard de poil blanc sur les couilles.

Soudain j'étais devenu VIEUX.

Pratiquant une chirurgie esthétique d'urgence Je l'arrachais aussitôt avec son bulbe , tel les romains qui en détruisant carthage avait salé le sol pour le rendre stérile à tout jamais.

 

1145252739.jpg

et le contemplais comme dans les tableaux de vanités on contemple un crâne.

456308211.jpg

"La mort t'attend me disait il" , alors ,  alors que faire dans cette attente ?

On va pas se laisser aller c'est un blog drôle ici , le clown est triste mais le show continue.

Alors dansons dans cette attente :

Dansons la Carmagnole,
Vive le son, vive le son.
Dansons la Carmagnole,
Vive le son du canon !

Enfin tant que l'arthrose ne me rattrape pas ...

20/03/2008

waid by x addict

392361778.jpg

je croyais avoir brisé mes chaines.

ce n'était que pour plus me lier.

où est la liberté ?

1594536637.jpg

photo x addict

08:12 Publié dans COUPS DE GUEULE | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : waid

09/03/2008

Googuelisé

ff5f2372e38fe1a444d90f2348af5537.jpg
(Andy Warhol)

 J'avais choisi un pseudo banal pour ne pas être goguelisé , je suis nul , un jour en tapant "waid" j'ai été en n°3 !

Goguelisé , mon quart d'heure de gloire , merci Andy !

 

Waid : Editeur de solutions Informatiques pour les Radiologues

Editeur de systèmes d'informations pour les professionnels de la radiologie et les services de médecine nucléaire. Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône (13), ...
www.waid.fr/ - 15k - En cache - Pages similaires

Waid : Editeur de solutions Informatiques pour les Radiologues

Besoin d’un renseignement, d’une aide ou d’un conseil ? Les équipes de WAID restent à votre écoute pour mieux vous servir. ...
www.waid.fr/contact.html - 11k - En cache - Pages similaires

waid and see

waid and see. VERBATIM ... Commentaires récents. Petite fr@ncaise sur ouverts ou fermés ? waid sur ouverts ou fermés ? Jori sur ouverts ou fermés ? ...
waidandsee.hautetfort.com/ - 30k - En cache - Pages similaires

 

 

Ps:

Mon quart d'heure de gloire est terminé je suis en 2e page maintenant.

18/01/2008

elle est là , et , si

3a00e6e54ba7e453790351b94df22889.jpg
andres serrano ,  série Church , pour la métaphore.
-------------------

Elle est là et me fait mal, comme une boule dans le ventre, comme une main qui enserre la gorge, comme un bourdonnement dans le cerveau.

Elle est là et je ne la voulais pas.

Elle est là et je n’y puis rien.

Si, me dire que je suis un rien puisqu’elle est là.

Si, me dire que je suis humain puisqu’elle est là.

Si, me dire que je vais écrire ces mots et qu’elle disparaîtra.

11/01/2008

Petits chiens

9ad476d90bf379709115dcd42d427323.jpg

 

Lorsqu’il se couche à ses cotés , se met sous le dos et la regarde avec ses yeux humides, je n’existe plus alors je me plonge dans ma bibliothéque et parmi les ouvrages anciens rongés par les vers j’y découvre une consolation , je vous la livre.

(ndlr il s’agit d’un pamphlétaire libertin ,véhiculant des idées subversives , l’ouvrage Tableau de Paris croque de façon satyrique la société d’avant la révolution , on y sent le ferment de celle ci, sauf dans ce texte qui me rapproche terriblement de cet homme blogueur du temps de louis XVI qui ne pouvait imprimer ses notes qu’à Amsterdam.J’ai gardé pour la saveur l’orthographe de l’époque).

 

TABLEAU DE PARIS

Corruptio optimi peffima.

Tome III

A Amsterdam, 1782 , Anonyme

 

 

Chapitre CCXLIV

 

Les petits chiens.

 

 

La folie des femmes eft pouffée au dernier période fur cet article.Elles font devenues gouvernantes de roquets,& ont pour eux des foins inconcevables.Marchez fur la patte d’un petit chien, vous êtes perdu dans l’efprit d’une femme ;elle pourra diffimuler, mais elle ne vous le pardonnera jamais :vous avez bléffé son manitou.

Mais ce qu’on ne voit qu’à Paris, ce font de grandes imbécilles qui, pour faire leur cour à des femmes,portent leur chien publiquement fous le bras dans les promenades & dans les rues ; ce qui leur donne un air fi niais & fi bête , qu’on eft tenté de leur rire au nez, pour leur apprendre à être des hommes.

Quand je vois une belle profaner fa bouche en couvrant de baifers un chien qui fouvent eft laid & hideux , & qui, fut il beau, ne mérite pas des affections si vives , je trouve fes yeux moins beaux ; fes bras, en recevant cet animal, paroiffent avoir moins de graces.J’attache moins de prix à fes careffes ; elle perd à mes yeux une grande partie de fa beauté & de fes agrémens.

Jamais une femme ne fera cartéfienne : jamais elle ne confentira à croire que fon petit chien n’eft ni fenfible ni raifonnable quand il la careffe.Elle dévifageroit Defcates en perfonne, s’il ofoit lui tenir pareil langage ; la feule fidélité de fon chien vaut mieux , felon elle , que la raifon de tous les hommes enfemble.

J’ai vu des jolies femmes se facher férieufement & fermer fa porte à un homme qui avoit adopté cette ridicule & impertinente opinion. " 

 

 

 

Mesdames je sais, je m’expose à votre courroux, mais le mien est aussi grand devant la concurrence déloyale de vos " manitou " nous ne sommes plus rien devant leurs yeux humides.

 

 

18:29 Publié dans COUPS DE GUEULE | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : hey, j'existe, aussi