Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2008

Petits chiens

9ad476d90bf379709115dcd42d427323.jpg

 

Lorsqu’il se couche à ses cotés , se met sous le dos et la regarde avec ses yeux humides, je n’existe plus alors je me plonge dans ma bibliothéque et parmi les ouvrages anciens rongés par les vers j’y découvre une consolation , je vous la livre.

(ndlr il s’agit d’un pamphlétaire libertin ,véhiculant des idées subversives , l’ouvrage Tableau de Paris croque de façon satyrique la société d’avant la révolution , on y sent le ferment de celle ci, sauf dans ce texte qui me rapproche terriblement de cet homme blogueur du temps de louis XVI qui ne pouvait imprimer ses notes qu’à Amsterdam.J’ai gardé pour la saveur l’orthographe de l’époque).

 

TABLEAU DE PARIS

Corruptio optimi peffima.

Tome III

A Amsterdam, 1782 , Anonyme

 

 

Chapitre CCXLIV

 

Les petits chiens.

 

 

La folie des femmes eft pouffée au dernier période fur cet article.Elles font devenues gouvernantes de roquets,& ont pour eux des foins inconcevables.Marchez fur la patte d’un petit chien, vous êtes perdu dans l’efprit d’une femme ;elle pourra diffimuler, mais elle ne vous le pardonnera jamais :vous avez bléffé son manitou.

Mais ce qu’on ne voit qu’à Paris, ce font de grandes imbécilles qui, pour faire leur cour à des femmes,portent leur chien publiquement fous le bras dans les promenades & dans les rues ; ce qui leur donne un air fi niais & fi bête , qu’on eft tenté de leur rire au nez, pour leur apprendre à être des hommes.

Quand je vois une belle profaner fa bouche en couvrant de baifers un chien qui fouvent eft laid & hideux , & qui, fut il beau, ne mérite pas des affections si vives , je trouve fes yeux moins beaux ; fes bras, en recevant cet animal, paroiffent avoir moins de graces.J’attache moins de prix à fes careffes ; elle perd à mes yeux une grande partie de fa beauté & de fes agrémens.

Jamais une femme ne fera cartéfienne : jamais elle ne confentira à croire que fon petit chien n’eft ni fenfible ni raifonnable quand il la careffe.Elle dévifageroit Defcates en perfonne, s’il ofoit lui tenir pareil langage ; la feule fidélité de fon chien vaut mieux , felon elle , que la raifon de tous les hommes enfemble.

J’ai vu des jolies femmes se facher férieufement & fermer fa porte à un homme qui avoit adopté cette ridicule & impertinente opinion. " 

 

 

 

Mesdames je sais, je m’expose à votre courroux, mais le mien est aussi grand devant la concurrence déloyale de vos " manitou " nous ne sommes plus rien devant leurs yeux humides.

 

 

18:29 Publié dans COUPS DE GUEULE | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : hey, j'existe, aussi