Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2013

correspondances des mille et une nuits

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.37.41.png

(fantasme absolument contractuel)


Parmi les missives les plus folles qui me soient arrivé de recevoir, celle que j'appellerai Bélinda fut une des plus rocambolesque,

Bélinda est une française de 25 ans qui s'est convertie à l'Islam et a épousé un homme de 15 ans de plus qu'elle, Dubaïote, ils vivent là bas avec leur petite fille.

Comment Bélinda m'a découvert je ne le sais ,elle s'ennuie avec celui pour qui elle a renoncé à son pays et sa religion. Le club de sport des femmes qui ressemble plus à un harem permet bien quelques caresses saphiques mais mon orientale aime les hommes, et là il n'y a que le sien.

Un jour elle me demanda des conseils pour entretenir la flamme de son homme, me voilà transformé en conseiller sexuel pour couple de Dubaï.

une correspondance amusante et surréaliste s'en fut suivie, j'écrivais le soir, elle suivait les conseils et le matin m'en donnait les comptes rendus. 

en voici des extraits :

Bonjour cher Waid,
 
je suis un peu en retard ce matin mais avec le décalage horaire je pense que ç'a ira.
 
A l' heure où je vous écris je suis encore nue, assise le corps vibrant encore des secousses qui l' ont parcourus.
Vous étiez juste là en moi à chaque moment, comme une fusion imaginaire qui m' a apporté beaucoup de sensations.
 
Je vous raconte depuis le début....
 
Hier soir aprés notre conversation et votre envie de me voir faire l' amour en pensant à vous,je suis allée dans ma chambre, tirant les rideaux pourpres et épais.

J'ai allumé une lampe de chevet à la lumière tamisée. j' avais une robe qui laissait apparaitre mes épaules fines, et dessinait parfaitement mes courbes, mes fesses arrondies et cambrées que mon homme adore chaque nuit...

J' ai déposé un peu de parfum à la racine de mes cheveux, sur mes poignets, pas trop car j' aime que l' on sente l' odeur de ma peau...

Puis je suis allée le trouver ,il était assis, énervé, presque au bord de l' explosion.

je me suis mise devant lui en le regardant avec des yeux malicieux, je les avais souligné par  khol pour mieux les habiller...

je me suis avancée, j' ai pris son sexe dans ma main en le fixant de regard, j' ai adoré le voir si troublé, perdu, ne sachant plus ou il en était devant cet élan soudain de ma part...

J' ai pris ses lèvres entre les mienne, jusque à y pénétrer ma langue pour mieux sucer la sienne, tout en empoignant son sexe qui se réveillait soudainement.

Ce n' est pas lui que j' embrassais,en fermant les yeux c' est vous que j' imaginais, me rappelant cette photo de la nuit chinoise, votre dos, vos fesses misent en exergues dans cette ambience érotique. 

Soudain il retire sa bouche pour me dire de le sucer....j' ai refusé, un moment...
 
je vous envoie la suite après...il arrive dans la chambre je dois couper ...
 

.... Je l'ai  invité à se rafraichir un peu dans la pièce d'eau en me tenant à la porte le regardant laver son sexe et son corps.

Il m'a pris par la taille pour aller sur le lit, commença à m' embrasser les seins m'a déshabillé  et mordillé mon corps un peu partout, mes cuisses mon ventre mon sexe...

Voyant comme je me trémoussais sous l'effet de ses lèvres et parfois ses dents, il  a glissé son doigt dans mes fesses qu'innocemment je cambrais à sa vue (innocemment bien sur) et il a commencé une exploration des plus intéressante,

qui fini par une bonne sodomie, les fesses écartées, impatientes, et apparemment très chaudes à l'intérieure,

J' ai eu le droit à ce qu' il glisse sa main sur ma bouche pour ne pas ameuter toute la maison avec mes cris de jouissances , j' adore la sodomie, encore plus quand on me tient les cheveux ou que l' on me bâillonne d' une main sentant le sexe....

mmmmmh ... to be continued


bises waid

 

21:14 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

J'aime beaucoup sa façon de raconter sa sodomie, très excitant.

Écrit par : Léa | 07/10/2013

J'aime beaucoup sa façon de raconter sa sodomie, très excitant.

Écrit par : Léa | 07/10/2013

J'aime beaucoup sa façon de raconter sa sodomie, très excitant.

Écrit par : Léa | 07/10/2013

La 3 fois ,j espéres que tu auras trouvé l ouverture!!

Écrit par : Sophie | 07/10/2013

Léa

j'ai l'impression qu'elle adorait cela ;)

sophie

je comprends pas le comm .... :(

Écrit par : waid | 08/10/2013

(je me permet de t'aider waid mais je pense que Sophie répondait au triple commentaire de Léa )

Waid, waid... merciii.... c'est rare de trouver des récits érotiques en ce moment sur la blogosphère. Et j'adore le fait que tu continues coûte que coûte. Alors Merci
j'aime bien ce récit.
ça me rappelle qu'un homme un soir m'a demandé de réveiller mon mari pour lui faire l'amour. Il dormait depuis un moment ( et devait se lever à 5h le matin) et je me suis dis que j'allais me faire jeter. ce fut un de nos moments les plus forts au lit.
;)
alors merci merci Waid

Écrit par : dita | 09/10/2013

dita

mais qu'est ce qui se passe pourquoi il n'y a plus de cyprine de foutre de cris d'orgasmes sur la blogo

c'est le retour à l'ordre ?!?


ps

il a pas posé des questions le réveillé aprés la galipette ?

Écrit par : waid | 09/10/2013

Il a adoré et moi aussi. On s'est endormi après sans se parler si je me souviens bien.
Dans notre "bilan" on a aussi compris l'intérêt d'être excitée par un autre ou une autre. et c'est aussi comprendre qu'on peut être excité par un autre sans que ça n'enlève rien au désir qu'on a pour celui qu'on a dans son lit, bien au contraire!! du moment qu'il y a de l'amour, c'est du bonus!

Écrit par : dita | 10/10/2013

Dita

Le troisième est souvent érotique :)

Écrit par : Waid | 10/10/2013

Aaaaahhh!! Un texte comme ça fait du bien d'en lire de temps en temps! J'adore (et suis toute émoustillée pour la soirée)!

Écrit par : Fifi-bulle | 13/10/2013

fifi

tu imagines quand tu reçois ça le matin dans ta boite aux lettres venant de dubai lol

Écrit par : waid | 15/10/2013

Les commentaires sont fermés.