Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2016

Suplique à une femme fidèle

 

tumblr_n4eewetBGW1tvjqb2o1_1280.jpg

une femme mariée de Godard

 

Madame,

Je vous adresse ce mot comme l'on dépose un recours en grâce.

Je sais que je suis condamné à la peine suprême, je ne referai pas ma vie et ne plaiderai pas l'absence de mes fautes passées.

Oui je fut un coquin, oui mes ébats furent donnés en lectures bloguesques.

Mais est-il digne en ce début de millénaire de perpétuer encore un châtiment digne des temps obscurs?

Le sang  ne lave plus depuis bien longtemps alors pourquoi imposer de faire bouillir le mien ?

Je sais vos considérations. Vous êtes une femme mariée, sérieuse, fidèle mais imaginative, alors vous  pouvez pas accéder à mon placet.

Je suis un libertin, et vous ne voulez pas d'un amant pire de ceux qui exposent leurs conquêtes dans l'indécence de mots, même choisis.

Mais de grâce, mesurez les dégâts de vos résolutions sur ma personne.

Je ne vis plus, je ne dors plus sans votre fantôme, vous me possédez en propriétaire latifundiere, négligeant les terres qui sont devenues vôtres.

Je suis un envoûté, un zombie à vos ordres.

Or ceux-ci sont des plus cruels qu'il soit puisqu'ils ne me disent pas « faites-moi jouir ».

J’ose pourtant pressentir que mes mots vous envoûtent, et espère que vous luttez de façon bien plus grande encore contre votre envie.

Alors je vous dis, Madame, le temps passe, il détruit tout ce qu'il touche. Acceptez l'éternité d'un souvenir d'une étreinte désirée.

Acceptez de céder à vos désirs, et rejoignez-moi dans cette couche adultérine qui nous transportera vers l'océan de nos désirs.

Madame, de grâce, acceptez moi en vous.

Je vous prie de me croire votre plus attaché,

 

Waid

 

 

21:45 Publié dans DIVAGATION | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Souvent femme varie mon cher Waid...

Écrit par : Plume d'Envies | 20/03/2016

Ah mais n'est-ce pas pareille faute que de publier ici cette lettre, si la dame à qui vous vous adressez attend de la discrétion ?

Écrit par : Comme une image | 28/03/2016

Plume

oui c'est même le propre féminin ;)

Cui

ben là c'est rapé pour la discrétion rires

Écrit par : waid | 31/03/2016

Et? Ben oui! Je suis curieuse :)

Écrit par : Fermina | 03/04/2016

fermina

je suis pudique ;)

Écrit par : waid | 01/05/2016

Vous avez raison, laissons à l'imagination sur ce qui fut...ou pas!

Écrit par : Fermina | 25/05/2016

Les commentaires sont fermés.