Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2008

Juste de l'art mais du trés grand

 

 

723593439.JPG
(c) Francesca Woodman 1958-1981

Je vais vous faire partager un secret , chut , ne le dites pas , promis ?

A l'heure des expos richard SERRA ou Louise Bourgeois , je n'allais pas vous les raconter .

Alors je vais vous faire partager une des mes émotions de ce Week end , dans la réserve de cette grande galerie , où une voix douce et suave à l'accent délicieusement allemand , me présentait de ces doigts si mignons , les photographies d'une immense artiste pas encore connue du grand public.

Je suis rarement bluffé en art ( bougrenette , je t'entends élitiste tu dis ) mais à force de voir l'oeil devient exigeant , pourtant je voudrai vous faire partager l'émotion que j'ai ressentie en découvrant le travail de francesca Woodman.

Cette jeune fille , fille d'artiste commence à se photographier à l'âge de 13 ans , " me photographier m'aide à être moi " dira t elle .

A une époque ,  1976 , où l'art est objectif elle compose des tableaux qui la raconte , et surtout qui racontent la disparition de son corps .

 "Mes photographies sont tributaires d'un état affectif." Francesca ne cherche pas la complaisance mais travaille la représentation du corps féminin, en bousculant l'ordre et les conventions, pour y opposer des images qui font appel aux sensations et à l'imaginaire. Elle photographie rêves ou cauchemars, désirs et peurs.

Elle se suicidera à 22 ans.

Les gens avertis la considèrent comme une des plus grande photographe du XXe siècle , je vous laisse le soin de décider , moi je me suis fait ma religion , je partage cette opinion , prenez du temps et regardez ce diaporama , robert Filiou , artiste fluxus dans la lignée de DADA , disait "l'art sert à rendre l'art plus beau " , avec Francesca c'est une évidence