Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2008

Printemps

c8aad22b710a50fc4b5a9708475ce363.jpeg

 

Hier c'était le printemps , enfin le soleil , enfin la chaleur , enfin les fleurs en éclosions.

Pourquoi sur ce ponton ne pas célébrer les jours nouveaux,

Nus avec la nature. 

Caressés par le vent , aiguillonné par le soleil.

Lui souffler cette strophe de charles Cros en ouverture:

La nuit d'amour est toute prête ;
Nous avons du vin pour la fête
Et la folie est dans ma tête.

Entendre ses soupirs dans le mumure des roseaux.

Commentaires

Ah j'aime quand votre âme devient poète ! Moi aussi je voudrais bien soupirer, là, au chaud...

Écrit par : Gicerilla | 28/04/2008

@ gicerilla

je crains que prés de votre lac l'air ne soit frais , venez me rejoindre si vous voulez vous prelasser sur un ponton

Écrit par : waid | 28/04/2008

Un ponton, de doux murmures, la caresse du vent se mêlant aux siennes, la chaleur léchant nos corps enlacés….voilà un poème qui me donne bien des soupires….
Merci pour cet instant de rêve.

Doux Baisers Rêveurs…

Écrit par : Vennusse | 28/04/2008

@ venusse

je reçois vos doux baisers reveurs avec d'autant plus de plaisir que le printemps a fui , vite qu'il revienne , il y a des amants qui l'attendent

Écrit par : waid | 28/04/2008

Et aujourd'hui c'est la pluie, fait pas beau ...
Ressortez vos manteaux, vos bottes à talons hauts.
Pas de nu, pas de nature
Mais un lit pour la luxure !

Écrit par : Marie Chantal | 29/04/2008

Le printemps c'est la saison des migrations,
Celle du pollen, des naissances et des éclosions,
La chrysalide se transforme en papillon,
Période parfaite pour l'imagination.

Avec lui se clarifient les relations,
A la fin de l'hiver, on sort de son cocon,
Les gens éclosent comme les petits bourgeons,
C'est la période des grandes passions.

On peut y voir quelques flocons,
Pas encore le moment parfait pour la natation
Les grands nageurs ont le temps long,
Alors ils pensent aux compétitions.

Quand aux amateurs du ballon rond,
A moins qu'ils aient peur de salir leur pantalon
Ont le loisir d'utiliser leurs crampons,
Ils savent gagner malgré les grêlons.

Mais c'est aussi la période des déceptions,
Le moment des pluies et des inondations,
Des fruits parfaits grâce à l'irrigation,
Période parfaite pour les remises en questions…

Écrit par : cheyenne | 29/04/2008

@marie chantal

bienvenue ici , il pleut chez vous vite allons abriter dans une chambre d'hotel , tirons les rideaux et n'en sortons que 3 jours plus tard alors...( ici il fait beau na que na que naire )

@cheyenne

hey le printemps vous met en verve merci de ce bouquet de rimes , je suis sous l'émotion

Écrit par : waid | 29/04/2008

Toi aussi tu aimes Charles Cros?
C'est étrange parce que j'ai publié ça le 23 chez moi :
http://corpsetame.over-blog.com/article-18631253.html

Je m'étendrai bien moi aussi sur ce ponton de bois, le corps et l'âme offerts à qui passe.
Allez ma p'tite Arthi, redescends sur terre : on nous annonce de la pluie pour demain!...tu ne la vois pas là tout au bout du ponton?
Belle soirée
Arthi

Écrit par : Arthémisia | 29/04/2008

@ arthi

il flotte un je ne sais quoi de primessautier qui pousse à la poésies des sens et Charles Cros les a si bien déclamés ...

il pleut sur la ville
comme il pleut en mon coeur

il faut chasser ses nuages !

Écrit par : waid | 29/04/2008

Elle sera fraiche ta fille, une fois qu'elle sera bien enrhumé avec ton romantisme à deux balle, gacher une si jolie personne, quel manque de savoir vivre ! Moi mon Oxanne, je l'ai étendue de la même façon , mais bien au chaud (eh oui, si tu avais écouté ta grand mère te disant"Avril, ne te découvre pas d'un fil", t'aurais pu conclure facile)

Écrit par : jori | 29/04/2008

YES! Et d'un revers de main...d'un souffle...d'un coup de pied, ...d'un grand élan "éleusien"...

Écrit par : Arthémisia | 29/04/2008

@ jori

le jardinage est fini ?

et dis moi qui a fait attrapé un gros rhube à son manequin préféré en campagne , qu'il a fallu que tout le blog se relait pour la soigner

non mais ....

on va pas faire ça avec un gros pull et rien dessous comme dans une certaine station de la cote ...

Écrit par : waid | 29/04/2008

Hmm il n'y a jamais de panne d'essence ici.
Certains même s'aspergent d'essence en attendant un briquet.
Et puis d'autres regardent la pluie tomber en se laissant asperger.

Écrit par : Val | 29/04/2008

Oh... merci pour la strophe ! Vive la folie d'une nuit !

Sinon, ça reglaçonne et je frissonne.

A parcourir les lignes et courbes chez vous, je frissonne aussi. Autrement.

B

Écrit par : Petite fr@ncaise | 30/04/2008

Cette photo inspire beaucoup de liberté, Tu l’as très bien choisie pour donner une image à tes mots. Bravo.

Écrit par : le_webcameur | 07/05/2008

"Hier c'était le printemps, enfin le soleil, enfin la chaleur, enfin les fleurs en éclosions." - - - Oui :

Le Printemps des amours en plein réveil,
Le Soleil sur le sourire et le regard d'un visage,
La Chaleur de nos corps qui se frôlent du regard,
Les Fleurs en éclosion avec comme pollen nos phéromones.

Vous n'êtes pas allergique à la poussière des fleurs, j'espère.

Écrit par : Virgila | 15/05/2008

@ virgilia

vous voila lyrique et bucolique , le soleil a du vous caresser ce week end

non je ne suis pas allergique et puis le sexe c'est je crois vaso constructeur pour un homme .

Écrit par : waid | 15/05/2008

Merci pour votre aide, il me faut maintenant découvrir de toute urgence le reste de votre site. Bonne continuation et longue vie à votre blog !

Écrit par : terrasse | 16/03/2010

terrasse

de rien

c'est drole votre pseudo

bonne lecture

Écrit par : waid | 16/03/2010

Les commentaires sont fermés.