Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2008

la Tôle

1391546807.jpg

guido Argenti mirror


La vie d'un homme ( je m'adresse aux femmes ) est d'une dureté que vous ne pouvez pas comprendre .

Nous sommes génétiquement programmés pour séduire afin de lancer dans la nature nos spermatozoïdes qui feront de jolis petits gars qui eux mêmes se reproduiront.

Donc nous tentons à partir du moment où nous quittons la tendre période de notre enfance  de distribuer nos petits têtards.

Et là nous comprenons que dieu ou le hasard ( le blog accepte toute les opinions religieuses ou athées) ne nous a pas fait de cadeaux.

Nos copines de notre âge nous regardent comme des minables ne rêvant que de garçons plus murs .

 

Quand on est murs on nous prend pour soit un flan , soit un serial lover ( chose plus abjecte que le flan car sans coeur et sans élégance) , dans les deux cas à éliminer.

Si l'on aborde le sexe opposé pour tenter une approche pré séductrice, notre prospecte nous fusille du regard , alors qu'elle passe ses nuits sur meetic à trouver charming prince ( qui pourrait être  être nous si on nous laissait le temps d'être connu et apprécié, même dans les contes de fée au départ charming prince est un crapaud !)

 Il faut aussi vaincre sa timidité , être spirituel , drôle , attentif , bref toutes choses absolument pas naturelle pour un homme dont le but de la vie est simple : satisfaire à ses besoins primaires ( rigoler avec les copains , faire du sport ,( plus vieuxmanger , boire) et baiser)

Celui ci prendra dans sa vie moultes  tôles , avant de pouvoir enfin répondre à l'impérieuse tâche que lui a imposé sa nature d'homme.

Cela le laissera soit amer , soit le transformera en goujat ( la catégorie des hommes qui se remettent facilement de ces tôles est mince et encore sachant que dans cette catégorie il y a pour la plupart des cas d'odieux "content d'eux" , les hommes normaux qui le supportent doivent avoir une sacré dose de sérénité )

Sur les blogs d'hommes et en particulier celui ci on ne parle jamais des tôles.

Au contraire ce type de blogs exalte  l'efficacité séductrice du rédacteur ,qui se vit ainsi sur l'écran noir de ses désirs comme n'ayant jamais connu cette humiliation castratrice.

Il est un dieu pria-pique qui picore des nymphes selon son seul désir mais jamais un mortel qui rame comme en galères.

J'ai décidé dans une folle  transparence de vous évoquer mes tôles .

Mais attention , convoquer ses souvenirs serait trop facile , je vais donc vous servir de cobaye et vous montrer en direct ce qu'est une tôle en 2008 , hic et nunc.

Celles prisent sur le net , désormais promu au rang  d'agora moderne où le mâle peut subir cette statistique humiliation.

En publiant l'intégralité des réponses y compris les insultes les plus attentatoires à notre dignité d'homme.

 

ps 1

 

 Je crois que claude Nougaro était un sage quand il chantait :

Ce qu'il faut dire de fadaises
Pour voir enfin du fond de son lit
Un soutien-gorge sur une chaise
Une paire de bas sur un tapis
Nous les coureurs impénitents
Nous les donjujus, nous les don Juan.

 

Je vous dis pas les fadaises qu'il faut trouver pour remplir ce blog !

 

Ps 2

La présente illustration de cette note n'est pas l'expression d'un machisme Don Juanesque selon lequel les femmes ne seraient que des trophées à exposer , je n'ai pas trouvé de belle photo de gifle , expression physique ultime de la tôle , alors je publie une belle image ( bon un peu polémique car j'aime l'impertinence )

 

 

Commentaires

Et vous faites quoi à part ça ??
Parce que passer autant de temps sur des tôles, il faut avoir du temps à perdre.
Remarquez ça vous amuse peut-être de glisser sur des tôles.
Votre photo me fait penser à Sophie Calle, je vous suggère de lire, déguster, contempler son oeuvre livre d'art "Prenez soin de vous", un bon remède pour les tôles.

Écrit par : Val | 24/04/2008

@ val

bienvenue ici , du temps à perdre , c'est mon fantasme !

à propos de ce livre je connais ce travail exposé pour la biennale de venise et actuellement à la bibliothéque richelieu à paris .

attention toutefois , la tôle n'est pas la rupture ...

Écrit par : waid | 24/04/2008

Dîtes donc, Se pourrait-il que le dernier message glissé sur mon blog soit l'illustration évidente de votre besoin compulsif immédiat, à savoir vous faire éconduire , et copieusement?
Je ne vous ferai pas le plaisir de me répandre en invectives délicieuses qui n'apporterait que de l'eau à vos paroles moulinées par tant d'adresse; vous êtes le bienvenu sur mes pages; vous êtes même sans doute, un des rares venus.
Bonne nuit, donc, cher visiteur.

Écrit par : Eva | 25/04/2008

Une tôle..
Tu m'en fais un beau de taulier tiens !

Le "ramage", la prise de claques, les croche-pieds tout ça tout ça, ne sont pas l'apanage des hommes, mon cher Waid.
Mes joues sont elles aussi rosies et pas que par un désir naissant.
Elles ont le souvenirs de toutes les gifles et refus qu'il a fallu supporter.

Le concept de l'expérimentation me déplaît quelque peu...
Trouver un blog de fille ? Un cobaye sacrifié au nom de l'expérimentation ?
Je croyais qu'on ne martyrisait plus les animaux dans les laboratoires...

Écrit par : La Sorcière | 25/04/2008

Ah ouais ? Serial lover tu dis ?

Écrit par : Lady D. | 25/04/2008

je trouve ca très drôle!!!
bon alors pour les besoins de l'expérience et sans que tu aies à passer par la phase pré-séductrice je t'offre la phrase type de la tôle facile :
"merci, je suis sincèrement très flattée de votre intérêt, mais je suis une femme mariée monsieur" ;)))
bon évidemment ça n'est pas très efficace si tu racontes tes aventures extra conjugales dans ton blog, il reste alors la seule parade, pas très glorieuse je l'avoue, mais crois bien que souvent les femmes sont aussi lâches que les hommes :
"je suis flattée, mais j'ai décidé de redonner une chance à mon couple"
et oui c'est pas joli joli la transparence..
mais rassure toi les femmes se prennent sûrement moins de tôles à l'abordage mais tu noteras qu'elles égalisent souvent à l'atterrissage ;))))

Écrit par : alexa.. | 25/04/2008

@ Eva

comment il n'y avait pas foule cette nuit là sur votre blog , mais c'est une injustice , aller fixez une date , j'appel les copains et copines , on amene les boisons vous vous occupez de la musique et on dance au son de votre blog toute la nuit , chez vous , au matin vous aurez plein de comm qui deviendront de plus en plus nébuleux au fil de nos taux d'alcoolémie.

@ La Sorciére

je vous imagine bien vous transformer en cobaye tient .... na le cobaye c'est moi , vous vous avez le beau rôle , celui de la belle qui attire les pauvres choses que nous sommes.
on vous a deja refusé des choses ! mais dans quel pays vivait vous , dans le mien les sorciere sont traitées comme des sorcieres , faut quitter le mordor et ses orques
et venir dans le pays des hommes.

@ladyD

hein ! quoi ? de qui tu parles , je me retourne et je ne vois personne !

@ Alexa

j'ai déja deux Tôles au frigo , à vous faire déguster dont un double retour , rentre chez toi et fais plus chier assez rigolo .

si j'étais une femme je pense que j'écrirai cela à Mr Waid

"votre disponibilité à me satisfaire me flatte , mais visiblement je constate que votre générosité est visiblement au dessus de vos capacités , je vous conseil de la limiter à vos moyens"

Écrit par : waid | 25/04/2008

Tôle ou rupture sont peut-être deux choses différentes mais le résultat à la fin est le même, on est ou on redevient seul.
Mais je vois bien que vous êtes un adepte du tolérisme en série pour tayloriser les éconductions en ligne.
Pour ce qui concerne les tôles, lisez "de l'amour" de Stendhal, il a persévéré sur une tôle à un point à peine imaginable le pauvre.

Écrit par : Val | 25/04/2008

Hihi, Waid, je jubile déjà à l'idée de lire ici, nues et sans fards, vos "tôles" sur le net. Dans mon jargon à moi, on parle plutôt de rateau, mon côté champêtre sans doute. Vous, vous faites plutôt dans la construction... Ma mère ma toujours dit "Ma chérie prends un maçon..." Y-aurait-il un terrain d'entente ?

Écrit par : Gicerilla | 26/04/2008

PS : moui, la photo est belle mais franchement la femme est presque de trop, complètement absorbée par le décor chargé, limite rococo, qui la rend fade, quasiment transparente.

Écrit par : Gicerilla | 26/04/2008

Les tôles ça rend plus fort!? Impatiente de lire les vôtres.

Écrit par : zygaena | 26/04/2008

Mais quelle bonne idée que voilà !! à condition bien sûr de s'en ramasser !! alors juste pour rire j'espère qu'il y aura assez de tôles pour concretiser ton idée...bah suffit d'aller voir des "dames aimant des dames " ...là ça devrait être assez facile à trouver ;o)

Écrit par : Claire | 27/04/2008

@val

je me suis plongé ce We dans stendhal .... personnellement je n'ai jamais accroché avec cet auteur , peut être parce qu'il est entre deux , entre l'heroisme napoleonien et le début de la modernité.

né trop tard et trop tôt.

@gicerila

vous voyez jusque dans quels risques je me lance pour mon lectorat.

@ Zygaema

je travail dur à vous satisfaire , mais la tâche est finalement difficile

@ claire

j'avoue avoir du mal , j'ai mes deux amies d'enfance qui le sont ( ne voyez aucun rapport de cause à effet ! ) et cela ne constitue pas un fantasme...

dites et si elles disent oui , je fais quoi avec les camionneuses ... je suis un délicat moi.

Écrit par : waid | 28/04/2008

Beau texte et bien écrit. J'ai aimé ce ton et ce point de vue très (im)pertinent.
Courage, les femmes aussi prennent des tôles...

Écrit par : Anaïs | 30/04/2008

Les commentaires sont fermés.