Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2008

Edouard Levé

 

J’ai rencontré edouard Levé par des amis collectionneurs avant qu’il ne soit en galerie , son travail de photographie consistait à confronter l’image et son titre ou son contexte .

Il avait recherché les homonymes de grands artistes et les avait photographié. Le spectateur était confronté à ce hiatus entre un nom célèbre et un visage parmi les plus anonymes.

346185885.JPG

homonymes , yves klein 1997

Il avait aussi trouvé un village qui s’appelait angoisse , village des plus traditionnel dont les photos n’avaient rien de remarquables , sauf que le panneau indicateur marquant angoisse et photographié de nuit donnait à penser à mille choses.

1113908160.JPG

                                                                                    angoisse de nuit 2001

Là encore le regard du spectateur était conditionné au titre de l’œuvre.

J’avais acquis une photo du portail de l'Église , où comme dans toutes les églises il était indiqué la date et l’heure de la messe à angoisse, par hasard il s’ agissait du jour de la saint barthelemy , il l’ignorait je lui avais fait remarquer.

 

1935383881.JPG
messe à angoisse 2001

Edouard avait aussi développé une série sur les archétypes des poses en photographie et notamment celles des scènes pornographiques , il avait reconstitué ces archétypes , mais avec des acteurs habillés , la chose était cocasse.

508650395.JPG
SÉRIE PORNOGRAPHIE, SANS TITRE, 2002, Photographie contre collée sur Aluminium
1624156333.JPG

Cet artiste aussi écrivain, avait publié plusieurs livres , toujours accompagné d’une jolie fille quand je le croisais dans les vernissages.

Et puis cette année pendant la Fiac , grand messe d’art contemporain à Paris , il s’est suicidé à 40 ans , après avoir terminé de rédiger son dernier livre qui raconte le suicide d’un ami d’enfance.

C’est ce livre que je suis entrain de lire pour tenter de comprendre , l’indicible.

 voir l'article de Libération

Commentaires

Clairement un putain d'artiste. Dans la série des "Homonymes", mon pref' c'est Eugène Delacroix.
Enorme aussi les scènes de cul en tenue de bureau. J'adorais sa façon de détourner constamment les choses, et à forcer le spectateur à s'interroger sur la représentation (fantasmée). L'indicible, je note.

Écrit par : Lady D. | 23/04/2008

Hé bey quelle histoire ! Je ne le connaissais pas. Tu me le fais découvrir et tout ça pour apprendre qu'il n'est plus !!! J'ai lu l'article de Libération, très bel article s'il en est.

L'idée de ses clichés était pourtant pas mal... va falloir que je lise son livre pour comprendre... est-ce que ça t'aide toi ?

Bonne journée
Véro

Écrit par : Véro | 24/04/2008

@ladyD

je vous avoue que selon moi , il n'était pas dans une bonne galerie , défendant assez son oeuvre.

vous savez les bonnes galeries sont rares ,si un jour vous devez changer , faites attention à en trouver une bonne , car un jour vous ne supporterez plus d'être assistante , et ce que vous aurez appris vous permettra de vous lancer.


dans le temps seules les bonnes galeries sont dans les livres d'histoire de l'art.

un jour je disais à des amis jeunes galeristes , ce qui me rendra fier c'est que mon fils lisse dans un livre d'histoire de l'art que votre galerie avait défendu de grands artistes , elles ont ris.

je viens d'apprendre qu'un de leur artiste venait d'avoir reçu le prix de la biennale du withney !

( à ce propos un super regret, je n'avais pas pu acheter la premiere oeuvre de cet artiste qui a l'epoque m'était passée sous le nez .... les galeristes voulaient garder la derniere edition de la vidéo pour elle car elles croyait en son avenir ...)

@Véro

c'est trés troublant de lire ce livre car il parle de son ami et on pense à lui , on tente de ce rappeler des conversations ce qui aurait pu nous avertir de ce geste prévu de longue date, cette lecture est en fait assez désagréable.

Écrit par : waid | 24/04/2008

Merci pour cette découverte... posthume.

Écrit par : milla | 29/04/2008

j'irai voir si je trouve d'autres photos de lui...tu m'interpèle waid !
bisous

Écrit par : cheyenne | 29/04/2008

@ milla et cheyenne

parfois les blogs même de bétises peuvent servir à des découvertes , vous trouverez plus de photos sur le lien que j'ai créé avec sa galerie , dans edouard levé en bleu et en haut de la note

Écrit par : waid | 29/04/2008

Je découvre aussi et aime énormément... J'imagine qu'effectivement la lecture du livre a dû être très troublante... Quelle préméditation, quelle sortie...

Écrit par : mél' | 31/08/2008

@mél

oui d'autant plus présente que j'avais mangé deux fois avec lui et que j'appréciais le personnage qui n'avait pas l'air déprimé , j'ai mis longtemps à effacer de mon téléphone son numéro

Écrit par : waid | 31/08/2008

amusant

sur un site coquin, nous parlons d'art avec un correspondant, il a été ami d'édouard levé et a partagé une femme avec lui, le monde est petit , trés petit.

Écrit par : waid | 04/05/2012

Tristement.
Tu m'avais envoyé cette image sur le site de rencontre, ou pour la première fois ns nous sommes parlés.
La dernière. Cela m'avait a l'époque amusé et interpellé ...
Mais amusé par ailleurs j'ai passé une semaine mes vacances avec ma famille a Angoisse. si si ... et j ai fait cette photo de nuit.
Prouvant que son message artistique était prenant.
ou va le monde.

Écrit par : X-Addict | 05/05/2012

X addict

et bien alors , voilà un retour qui me fait plaisir, vraiment.

si j'ai bien compris tu m'as initié au coquinage et moi dans l'art contemporain

quel idée aller à angoisse en famille et ça à pas donné des crises d'angoisse ?

Écrit par : waid | 05/05/2012

Les commentaires sont fermés.