Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2008

Montalembert

 

Cela faisait des années que j’en mourais d’envie,

Rendez vous fut pris, tenue libre à l’exception d’une consigne nous ne devions ni l’un ni l’autre porter de culotte.

Mon sexe sous le jean attendait patiemment qu’elle arrive,

Le salon de l’hôtel Montalembert représente mon rêve de lieu parisien.

 

464x471_chimenea_libreria_464x471_varias_12-1.jpg

 

 

Quartier Saint Germain , rue du Bac ,atmosphère des écrivains de la Nrf , Gaston Gallimard et son écurie dont mon cher Paul Morand à qui ce lieu contemporain et chaud n’aurait pas déplu.

Le dernier livre de Renée Char entre les mains , fasse à cette cheminée moderne , de pierre grise du Hainault , entouré des éditions de la Nrf dont la couleur jaune est si intemporelle , je sirote mon café dans ce grand canapé chiné , calé contre le dossier oreille.

Seul dans ce coin intimiste comme chez moi.

Elle arrive, robe verte , dessin très Emilio Pucci , se cale contre mon corps , visage radieux de son désir.

Un café , des mots échangés et vite le langage des corps.

Doigts qui jouent sur sa jambe si lisse , ma main qui s’égare sous la jupe.

Ses doigts dans mes cheveux , son nez et ses lèvres sur mon visage.

Délicieuse sensation que cette érection sous la toile du Jeans , une tache de goutte de sperme apparaissant à sa plus grande satisfaction.

Osera t elle ?

Je me lève et passe le bar , tourne devant le desk , évite mon reflet devant la superbe glace régence et descend les escaliers.

 

464x471_recepcion_464x471_recepcion_06.jpg

 

 

Ambiance noire , chêne et bronze tout en luxe serein.

Les toilettes pour femmes s’ouvrent devant moi , immense glace et lavabo contemporain creusé dans la pierre beige , odeur de parfum.

La porte s’ouvre c’est elle , nous nous enlaçons.

jill posener.jpg

Et puis juste des flashs , la deuxième porte celle des toilettes vite franchie , son corps contre le mien , sa langue fougueuse , sa jupe relevée , son sexe trempé , mes mains qui la pénétrent , sa bouche qui me happe , nos soupirs.

Les amuses bouches étant  trop peu caloriques à nos ventres affamés , je la plaque dans l’angle du mur , ses jambes s’arqueboutent sur les cotés.

Les femmes sont souples quand elles désirent !

Mon sexe la pénètre la soulevant à chaque coup de boutoir , incroyable sensation de transgression et de sexualité bestiale , sans artifice que le plaisir du plus profond.

Sentiment de ne faire qu’un avec elle, littéralement greffée à moi.

Je ne me souviens plus du temps , mais de ses râles et de ses spasmes.

Je me souviens de nos vêtements tâchés de nos envies.

Je me souviens de son regard et du rouge de son visage en passant devant le desk.

Je me souviens de mon envie encore plus grande , de ma main dans la sienne , et de notre course vers notre chambre.

 

 

 

Commentaires

Un beau moment, dans l'urgence d'un désir à assouvir. Tu te souviens vraiment bien et il est agréable de te lire ainsi.

Écrit par : Bougrenette | 08/09/2008

Yesss !! voilà un texte comme j'aime, bravo :o)) juste une remarque ..non les femmes ne sont pas souples quand elles le désirent !!! elles sont TOUJOURS souples :o)) à bientôt

Écrit par : Claire | 09/09/2008

@bougrenette

merci , oui le moment est resté inoubliable , il me fait sourire en y repensant , juste peut être je vais ecrire pour demander à la direction de l'hotel de mettre la clim dans leurs toilettes , il y a fait chaud dans tous les sens tu terme

Écrit par : waid | 09/09/2008

@ clair

c'est parce qu'elles font pipi accroupie ?

Écrit par : waid | 09/09/2008

Nous frisons l'indécence :)

Écrit par : zygaena | 09/09/2008

@ zygaena

mais il faut que jeunesse se passe quand même !

Écrit par : waid | 09/09/2008

Encore plus indécent !!! même debout :o))

Écrit par : Claire | 09/09/2008

@ claire

mais non j'étais habillé , c'est indécent nu

Écrit par : waid | 09/09/2008

Je dois vraiment être coincée, même jeune!

Écrit par : zygaena | 09/09/2008

@ zygaena

beaucoup de gens le sont , sauf virtuellement ...

maintenant qui a t il eu d'indécent ? , nous étions tous les deux consentents , les choses se sont passées hors la vue et le lieux était superbe et le souvenir qui nous en est resté est magique

Écrit par : waid | 10/09/2008

Hmmm... Cette lecture matinale a réveillé mes sens...
Un viol s'impose !
A plus tard...

Écrit par : Chateign | 10/09/2008

@ chateign

le violé a t il était satisfait ?

Écrit par : waid | 10/09/2008

quelle lecture en cette heure (peu matinale)....

moments calins, moments tactiles.... moments que j'imagine bien agréables !

bises

Écrit par : Cheyenne | 10/09/2008

@ cheyenne

inoubliable cela fait partie des perles que j'enferme dans ma boite aux souvenirs et que je vous ressort pour le plaisir d'ecrire , celui de le revivre et pour vos commentaires

Écrit par : waid | 10/09/2008

Disons que c'est indécent pour quelqu'un de pudique...tu me diras, mais fallait pas le lire et le commenter! Allez promis, au prochain post indécent je ne ferai pas de commentaires :)

Écrit par : zygaena | 10/09/2008

@ zygaena

mais si il fallait sinon pourquoi je l'aurais publier et puis ... j'aime bien le rouge sur les joue des filles c'est craquant

pour le comm j'accepte tous les points de vue , c'est le jeu et c'est pour cela que je ne censurerais jamais sauf des choses inadmissibles.

Écrit par : waid | 10/09/2008

Je ne proclamerai jamais assez les vertus d'une peau nue sous un jean ! Je vous découvre adepte...
Le rouge comme manifestation du désir, à la limite de la décence.
Très belles effusions libertines.
Votre univers s'agrandit de bien sulfureux souvenirs.

B

Écrit par : petite francaise | 10/09/2008

@ petite française

lire des blogs adulte vous transforme

Écrit par : waid | 10/09/2008

je passais par hasard et cette histoire me rappelle étrangement celle ci :
http://xxxxxxxxxxx.canalblog.com/archives/2008/09/05/10372867.html

me trompe-je ? :-)

bonne soirée

NO

Écrit par : NO | 10/09/2008

@ no

décidement ces toilettes sont fréquentées ...

Écrit par : waid | 10/09/2008

vous pourrez lui dire que j'aime beaucoup sa robe :-)

Écrit par : NO | 10/09/2008

Il a l'air parfait cet hôtel, merci pour l'adresse.

Écrit par : Pierre-Jean | 10/09/2008

@ pierre jean

le connaissais tu ? j'y ai souvent vu des gens des arts

Écrit par : waid | 11/09/2008

Absolument pas, je n'ai pas encore la chance de pouvoir fréquenté ce genre d'établissement, j'espère prochainement. @ +++

Écrit par : Pierre-Jean | 11/09/2008

@ pierre-jean

c'est un excellent lieu de rendez vous galant ...
ils font une réduction aux lecteurs de Waidandsee

Écrit par : waid | 12/09/2008

Je prends note alors, mais il faudrait qu'une jeune femme m'y accompagne lors de mon prochain séjour parisien... pas gagné !!!

Écrit par : Pierre-Jean | 12/09/2008

@pierre-jean

trop modeste pour être honnête ( rires)
je te pensais parisien

Écrit par : waid | 12/09/2008

... " Je me souviens de la saveur de sa cyprine, de cette odeur divine, qui , sur mes doigts et sur ma langue... dégouline."

"Je me souviens de cette couleur transparente, qui , depuis me hante..."

Bonne nuit et doux rèves exquis...

Titia...(je) d'or...Chutt....

Écrit par : Titia | 04/11/2008

@ titia

avec de tels mots mes rêves furent turgescents

Écrit par : waid | 05/11/2008

Les commentaires sont fermés.