Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2011

crise de la quarantaine

Crise de la quarantaine

La crise de la quarantaine est un terme employé dans la société occidentale pour décrire la période de doute que ressentent certaines personnes à la "moitié de leur vie", ayant pour résultat une sensation de passer de la jeunesse à la vieillesse. Quelquefois, des événements vécus lors de ces années là, tels que le vieillissement, la ménopause, la mort des parents, le départ de la maison des enfants peuvent déclencher cette crise. La personne atteinte souhaite alors faire des changements radicaux dans sa vie de tous les jours ou dans sa situation professionnelle, son mariage ou ses relations amoureuses.

Des recherches académiques faites depuis les années 80 ont rejeté l'idée que la crise de la quarantaine touchait la plupart des adultes. Selon une étude, 10% environ des adultes présentent les symptômes psychologiques de cette crise due à leur âge ou vieillissement.1 On pense que le type de personnalité et l'historique psychologique prédisposent certaines personnes à la crise de la quarantaine.2 Les personnes touchées par ce trouble montrent des symptomes et comportements variés.

De nombreux quadragénaires vivent des événements qui peuvent aboutir à une période de stress psychologique ou de dépression, comme la mort de l'être aimé ou un échec professionnel. Toutefois, ces événements peuvent survenir plus ou moins tôt. En ce cas, on les qualifie de crise, mais pas de crise de la quarantaine.

Certaines études semblent indiquer que certaines cultures sont plus sensibles à ce phénomène que d'autres. Une étude notamment à montré une très faible prévalence de cette crise de la quarantaine chez les personnes de culture Japonaise ou Indienne, mettant en exergue que cette crise a une origine profondément culturelle. Les auteurs de cette étude ont émis l'hypothèse que la "culture de la jeunesse" présente dans la société occidentale expliquerait, au moins en partie cette crise.3

Certains chercheurs ont montré que la quarantaine est le moment de la réflexion et de la remise en question personnelle, mais que ce questionnement ne débouche pas nécessairement sur une crise psychologique.

Sommaire

 [masquer]

Occurrence [modifier]

Approximativement 10% des quadragénéaires connaissent une crise de la quarantaine. Cette crise peut survenir entre 35 et 50 ans (une étude en 19904 à montré que l'âge moyen de cette crise est de 46 ans). La crise de la quarantaine dure de 3 à 10 ans chez l'homme et de 2 à 5 ans chez la femme.

La crise de la quarantaine peut être due au vieillissement proprement dit ou en combinaison avec les causes suivantes:

  • Travail ou carrière

*Relation inter-époux

  • Indépendance des enfants
  • Vieillissement ou mort des parents
  • Changements physiques dus au vieillissement (rides, ménopause, etc...)

La crise de la quarantaine semble affecter hommes et femmes de façon différente. Des chercheurs5 ont proposé que le déclencheur de cette crise diffère chez l'homme et la femme. Chez l'homme, le déclencheur est souvent un événement dans la vie professionnelle.

Quelques-uns6 ont émis l'hypothèse qu'une autre cause de la crise de la quarantaine chez l'homme pourrait être la ménopause imminente de l'épouse mettant fin à sa fécondité, ce qui renouvellerait l'intérêt pour l'homme de séduire des femmes plus jeunes.

Caractéristiques [modifier]

Lors de la crise, les individus peuvent ressentir les impressions suivantes:

  • Recherche d'un but ou rêve indéfini
  • Remords à propos des buts non atteints que l'on s'était fixés.
  • Envie de se sentir à nouveau jeune.
  • Besoin de passer du temps seul ou avec certains amis.

Cela provoque souvent les comportements suivants:

  • Alcoolisme
  • Fièvre acheteuse -- Acquisition inhabituelle ou coûteuse d'objets tels que les vêtements, les voitures de sport, de bijoux, de gadgets, de tatouages, de moto, etc...
  • Dépression
  • Attention exacerbée à l'apparence physique.

Commentaires

Pas d'alcoolisme à vue de nez, fièvre acheteuse modérée selon les moments, pas de dépression particulière ni de préciosité exacerbée... quid du sexe immodéré, ils ont oublié d'en parler non ?

Écrit par : Emeline | 28/07/2011

emeline

La question est suis je en crise de la quarantaine alors que je ne suis pas alcoolique et que mes crises d'achats existent depuis l'age où je gagne ma vie ? que je ne suis pas tatoué , que je ne posséde pas de voiture de sport, bon ok pour les vétemements.

reste le sexe immodéré ,hummmmm en crise ou pas en crise , that's the question ?

Écrit par : waid | 28/07/2011

J’espère simplement que tu nous tiendras au courant dés que tu trouveras la réponse te concernant ...

Écrit par : chilina | 28/07/2011

chilina

j'attendais un peu d'aide de vous ...

Écrit par : waid | 28/07/2011

Sourire Waid, on a chacun nos doutes, nos "petites crises" quarantaine ou autres ... Être "vrai" et ne pas se voiler la face est déjà un bon atout ...Ne pas se mentir à soi même est un exercice assez dur mais qu'il faut à tout prix, réussir ! Et nous y passons tous !

Écrit par : chilina | 28/07/2011

Le doute n'est il pas sain? En vous posant la question vous vous mettez sans doute à l'abri..regardez autour de vous, ceux qui "plaquent leurs femmes, achètent une porsche, prennent un maitresse ou deviennent bergers dans le Larzac" sont ceux qui n'ont pas vécu avant..qui ne se sont jamais posé la question... qui on fait le choix de job, d'épouse etc que papa/maman voulaient...
Mais parfois en effet les événements font que tout d'un coup...une envie de vivre, de jouir de tout...peu importe l'âge...ce sont ces crises dont parle sans doute Chilina...être vrai, oui...

Vous me semblez en réalité le contraire d'un "wait and see" et plutôt dans un choix de vie ou vous vivez chaque instant... je ne vous imagine pas en pleine crise de la quarantaine...

Vivez, jouissez, achetez... que diable profitez de la vie! Tout en préservant ceux que vous aimez (ma règle numero 1)

Écrit par : Cat | 28/07/2011

en fait, on fait des crises toute notre vie ,non? ( toute petite enfance, adolescence, entrée dans l'âge adulte, la trentaine, la quarantaine, la ménopause, la retraite.... je me demande si ce ne sont pas les Très Vieux les plus Sages finalement car souvent quand je parle avec eux , ils me regardent profondément et me disent " profite, profite... le temps passe vite !" )

L'Homme se construit à travers ces crises. ok, elles ne sont pas toujours agréables à vivre mais il me semble que tu t'en tires pas trop mal! :)
Ma crise de la trentaine m'a semblé nettement moins drôle que la tienne :(

Sérieusement le fait que tu te poses la question te permet de prendre ce recul nécessaire de temps en temps. Histoire de regarder de loin ce que tu vis ... c'est plutôt sain. ( je viens juste de lire le comm de cat qui rejoint ce que je viens de dire ... désolé pour la répétition ^^)

allez courage, bientôt la cinquantaine :p

Écrit par : dita | 28/07/2011

eh Dita! on se rejoint mais attention sur la cinquantaine... moi je la vois arriver a grand pas..

Écrit par : Cat | 28/07/2011

A mes yeux, pas de crise, juste l'envie de vivre tes envies, en accord avec tes besoins, enfin ?

Écrit par : Emeline | 28/07/2011

Voila, cher Waid, vos admiratrices sont unanimes... pas de crise pour vous! c'est cela que vous vouliez savoir?

Écrit par : Cat | 28/07/2011

La crise de la quarantaine ce n'est peut-être juste qu'une petite mort, un instant où on a peur de ne plus pouvoir faire ce qu'on n'a pas toujours pas réussi à faire à ce moment là et on voit la vie qui commence à défiler très vite. Deux dangers à mon sens :
- se défendre d'être jeune quand on a 40 ans => là c'est qu'on commence à devenir très vieux con et qu'on voudrait qu'on vous dise que vous êtes jeunes
- passer à côté de sa vie => le pire, donc à 40 ans c'est peut-être le moment de s'en rendre compte et changer quelque chose s'il le faut.
Pour ma part, je suis bien plus épanouie à la quarantaine que je ne l'étais à la vingtaine.
Sur ce, je vous souhaite de bonnes vacances si elles ne sont pas passées ou à venir et une crise de la quarantaine révélatrice ;-)

Écrit par : Val | 29/07/2011

les alcooliques disent souvent qu'ils ne sont pas alcooliques... de là à dire que vous faites une crise de la quarantaine pourquoi pas ? :)

Écrit par : A8 | 29/07/2011

"10% des quadras?" c'est tout?!!
Il ne faut pas vous inquiétez, alors....
et puis, leurs symptômes...excusez moi mais c'est ridicule: exemple:" Besoin de passer du temps seul ou avec certains amis " heu.....c'est pas normal ça?
En fait, cet article est très drôle!! Chez Wikipédia on se marre bien !
Mr Waid, vivez votre vie, profitez...et on n'arrête les questions existentielles!! Compris? sinon la fessée!! (grand sourire)

Écrit par : La Pompadour | 29/07/2011

A toutes

vos commentaires m'amusent ou me font réfléchir , je ferai une réponse sur mon sentiment à propos de la crise ...

Écrit par : waid | 29/07/2011

bon tant qu'il ne se fait pas tatouer, tout va bien !

B

Écrit par : petite française | 29/07/2011

Oui évitons les tatouages ...ça c'est pour la crise de la vingtaine....et puis que mettre?

Écrit par : Cat | 29/07/2011

La crise de la quarantaine existe oui, mais regardons les choses en face, c'est d'abord toute notre société qui est en crise d'une manière générale. Les repères ont volé en éclat, l'humain n'a plus de garde-fou et se voit de plus en plus livré à lui-même dans un monde ultra individualisé, relativiste à souhait, et où l'hyper-consumérisme, sorte de barbarie douce, est en train de produire d'incroyables dégâts.

Bref, le mur se rapproche, on le voit tous arriver mais bizarrement, au lieu de décélérer et de changer de cap, on continue tout droit en écrasant le champignon...

Écrit par : datse | 30/07/2011

Une crise qui me parait plus sérieuse pour un homme est celle de la cinquantaine et Cat et Dita ont bien raison là dessus...
Mais, en quinqua, je peux aussi témoigner que l'intensité de ce ce qu'on vit alors est encore plus forte.

Écrit par : Pier'O | 05/08/2011

Ce qui nous amène a conclure que nous vivons le plus belle âge...libérés de nos incertitudes de la vingtaine, évolution de nos obligations familiales et parentales de la trentaine...bien nos têtes, bien dans nos corps...pas encore trop vieux...il n'y a plus qu'a profiter!

Écrit par : Cat | 05/08/2011

et pourquoi pas un tatouage!!!! c'est artistique ;-)
beaucoup plus facile à montrer que les estampes japonaises ou les oeuvres de sa collection pour un amateur d'art qui se déplace souvent .....

De toute façon les crises c'est comme les échecs si elles ne sont pas trop cuisantes ; bien anal-isées elles peuvent s'avérer bénéfiques.

Écrit par : MarieMouillette | 06/08/2011

je le trouve complètement idiot cet article , Waid !
crise de la quarantaine ? c'est quoi ça ? tout est crise : l'adolescence, et toutes les dizaines qui suivent... , moi la quarantaine m'a réjouie, (j'adore ce mot) j'ai adoré, ...un plein épanouissement, dans le corps, dans le coeur, dans l'esprit.
sinon : je picole que du bon depuis toujours et j'ai, depuis toujours , des TOC d'achats frénétiques de livres, de lingerie et de shoes, c'est pas une question d'âge.
Non, de 40 à 50 ce fut formidable.
moi, c'est la cinquantaine plutôt qui m'énerve : vous voulez que je vous dise ? dire que vieillir c'est beau, c'est sage etc...c'est de la foutaise ! non ce n'est ni beau, ni chouette, ni rien, ça fait chier , tout inexorablement se soumet à loi de Newton , et tout est plus dur. Et les rides, on s'y fait + ou - ok, mais si on dit que "c'est beau" c'est toujours sur le visage et sur le corps des autres, mais jamais sur les nôtres. Jamais entendu dire : chouette, je suis vieux, je suis vieille, ma peau se relâche, mon corps déconne, mes neurones s'endorment, mais je suis hyper heureux, j'adore ça !
ce qui me fiche une peur incommensurable c'est tous ces apprentis sorcier qui veulent nous faire durer jusqu'à 120 ans !! argh...l'atroce dessein.

Écrit par : anne | 06/08/2011

ah ah vous m'annoncez de nouvelles crises alors , 50 ans , 60 ans , 70 ans , 80 ans ...

peut être que pour ma crise des 80 ans je deviendrai ce que j'ai toujours rêvé d'être un beau surfeur blond , plein d'abdos que les filles admirent ...

pier o

est ce la crise chez vous ou l'amour qui frappe à votre porte ?

Datse

vous êtes une cassandre et vos mots avec la crise boursière qui va un jour nous toucher dans le portefeuille , les grêves des indignés espagnols et les émeutes sociale en angleterre sont prémonitoires.

j'ai parfois l'impression d'être un de ses passagers de premiere classe du Titanic , je sais que le navire sombre , qu'il n'y a plus de place pour se sauver , alors je bois , chante et danse pour finir en beauté avant que le naufrage ne me hape.

marie

je crois que j'ai bien abordé ma crise en fait

cela a commencé par l'achat d'une paire de berlutti , l'inscription à un site coquin et la découverte d'un blog érotique que vous connaissez , le reste vous l'avez suivi , vous qui êtes une de mes premières lectrices.

Anne

ce que vous dites est si vrai , des fois je me dis vite , vite profite encore de ta beauté du diable ;)

Écrit par : waid | 09/08/2011

Les commentaires sont fermés.