Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2009

En deuil de nos ébats

7RGgy4cxipnd469wJXALXwv4o1_500.jpg

Les mots me manquent pour te dire que tu me manques. 
Le plaisir de tes lignes matinales s'est envolé, mon ciel c'est voilé. 
Ce t'était rien et m'était tout, 
Un peu de vie dans l'eau de mon ennui, le trouble d'une envie. 
Je jette ces mots comme une pelletée de terre sur la tombe de nos échanges, 
sans fleurs ni cérémonie, je fais le deuil de nos furieux ébats. 
Le crêpe et le noir pour condoléances de la rage de nos corps. 
Ni pleureuse, ni sanglot mais ton nouveau bonheur pour glas de nous deux. 
En échos mourants résonnent tes mots d'amour. 
En murmures me reviennent tes reproches sur mes retenues. 
Sourire de cette mémoire. 
Sonne ton appel, bris de ton silence. 
Rires de comprendre qu'il est intéressé. 
Va et soit heureuse.

Cela est le jeu, j'en connais les règles. 
Légères comme une catin, 
douloureuses comme une mater dolorosa, 
mais aussi brûlantes que ton cul désormais à mes oreilles silencieux.

10:04 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (31)

Commentaires

chaude, chaude ta déception Waid... des remords ou des regrets ?

Écrit par : Succuba | 02/11/2009

Faire son deuil pour mieux vivre ?

Écrit par : Emeline | 02/11/2009

succuba

pas une déception une remise à ma place

emeline

RIP ;)

Écrit par : waid | 02/11/2009

Les mots ne vous manquent pas ...Ils sont beaux ,douloureux.Votre jeu a des règles entre excitation et douleur, mais votre deuil résonne comme un délicieux souvenir!

Écrit par : Mysterieuse | 02/11/2009

beau, à la fois cru et doux

Écrit par : enfantgate | 02/11/2009

Le jeu n'en est plus un lorsque le sel est jeté sur ce qui ressemble bien à une plaie lors d'heures sombres... Comment combattre l'attachement ? les lignes matinales, ces petits riens si importants...?
Vos failles sont bien plus émouvantes que vos légèretés savez-vous ?
Mais nous vous aimons pour un tout, n'est-ce pas...
Que ce deuil soit celui d'un jour, un deuil de Toussaint, c'est tout ce que je vous souhaite ;-)

Écrit par : Selina | 02/11/2009

mysterieuse

il faut faire des feuilles mortes des poêmes

enfant gaté

oui j'ai voulu ce cru dans mes mots et surtout la photo , je suis assez contradictoire mes ebats sont souvent crus et mes souvenirs plutot romantiques

sélina

le jour des morts il fallait bien un deuil tout de même

hummmm j'adore que l'on me confesse m'aimer pour tout

Écrit par : waid | 02/11/2009

Alors, là !!!
vous nous faites une lapalissade énorme !!!
Vos ébats souvent crus (comme tout le monde j'imagine) et vos souvenirs plutôt romantiques... (ce qui est tout à votre honneur)
Mais ce sont les mots et les souvenirs réinventés ou pas qui font de nos ébats de belles choses... ou pas ;-)

Rassurée de vous voir un tantinet joyeux (j'ai pas dit gai !!!) sous votre tenue de deuil...

Écrit par : Selina | 02/11/2009

selina

je viens de m'inscrire sur un site de fessée , vous allez voir quand je serai formé et experimenté ...

les mots ne sont pas reinventés ils sont digerés , l'essence subsite à l'anecdote

Écrit par : waid | 02/11/2009

Pourquoi une remise à ta place ??? Voyons...

Écrit par : Emeline | 02/11/2009

Mouais... enfin, une de perdue, dix de retrouvées, n'est-ce pas ?

Sinon, la fessée, ça s'apprend pas. c'est instinctif. Le fouet, par contre...

B

Écrit par : petite française | 02/11/2009

emeline

parce que je ne suis qu'un amusement

petite française

le fouet , tu me fais sauter des classes là ;)

Écrit par : waid | 02/11/2009

Moui... question de points de vue et de respect.
Que ce soit pour des relations basées sur le sexe ou non, est ce que ce n'est de toute manière pas le cas ? (si nos amis nous emmerdaient, continuerait-on à les fréquenter ?)
Amusement ou non, ce n'est pas correct de faire sentir à quelqu'un qu'il n'est qu'une chose à notre disposition pour notre plaisir égoïste.

Écrit par : Emeline | 02/11/2009

Bah, c'est la vie... Ca va, ca vient... Parfois on s'amuse, d'autres fois on est déçu, on déçoit aussi, mais c'est l'humain, faut faire avec...
Joli texte
Bise

Écrit par : VéroPapillon | 02/11/2009

emeline

ça sent le vécu ;)

véro pap

de retour de la campagne !

merci du compliment

Écrit par : waid | 03/11/2009

Sans blague ? ;)

Écrit par : Emeline | 03/11/2009

émouvante confession...

Écrit par : Marie | 03/11/2009

emeline

rires

marie

merci pour le compliment et bienvenue

Écrit par : waid | 03/11/2009

... Merci pour ton accueil...
... j'ai été captivée par ton blog... envoutant... à ton imagine j'imagine...

Écrit par : Marie | 03/11/2009

roooooohhh

là tu me fais rougir

Écrit par : waid | 03/11/2009

On s'attache souvent à des petits riens qui semblent insignifiants au regard des autres mais qui, pour nous, valent beaucoup plus que bien d'autres choses qui devraient pourtant être plus significatives... J'aimerais ne pas comprendre...

Je suis touchée...

Écrit par : Ange solaire | 04/11/2009

Une histoire se termine…. On referme la parenthèse. Mais n’est-ce pas là, notre ponctuation personnel de nos ébats passagers ? Une parenthèse laisse le choix d’une future histoire, à un point d’exclamation qui poserait une fin. J’aime cette ponctuation, et celle que je préfère, la virgule, suivie par une nouvelle parenthèse, accompagné d’une belle majuscule……
Doux Baisers

Écrit par : Vennusse | 04/11/2009

un petit peu de laisser aller nostalgique ou juste histoire de réglere son compte à un vague à l'âme intempestif ?

Gaspard

PS: tu me passeras l'adresse du site de fessées ??

Écrit par : Gaspard | 04/11/2009

ange solaire

de si loin je vous touche

venusse

ton maniement des ponctuations me laisse admiratif et sans voix , que dire , juste taper

:)

en hommage à ta virtuosité

gaspard

oui , tjs entre l'exaltation est le souvenir ... (ok ça fait trés celui qui a besoin d'une séance psy)

je te la file en off , je te connaissais pas ces envies , fait gaffe à tes fréquentations elles te deteignent

Écrit par : waid | 04/11/2009

Des mots forts qui sonnent justes. Belle photo aussi.

J'ai lu deux choses fausses..."une deux perdue dix de retrouvées" (comment penser arriver à ce compte rond?) et une autre "la fessée ne s' apprend pas"...

Pour le reste, prenez le temps de souffrir. Le manque existe pour exalter ce qui a été vécu et ce qui se vivra, encore.

Écrit par : Amoureuse | 04/11/2009

Les mots n'ont pas de frontières...

Écrit par : Ange solaire | 05/11/2009

Le titre est une belle contrepèterie phonétique : En œil (neuil) de nos débats.
Je dis bravo môssieur !

Écrit par : 502 | 05/11/2009

C'est triste... mais beau.

Écrit par : Netzah | 06/11/2009

Les mots sont une drogue a laquelle on devient accro même sans s'en rendre compte .

Quand ça s'arrete le corps et l'esprit ont besoin de s'adapter a ce manque ;-)

Écrit par : Ariane | 08/11/2009

de retour de voyage

amoureuse

Amoureuse , vous l'êtes et curieuse plus encore ... rires, bienvenue dans mon antre, chère amie.

hummmmm je ne souffre jamais longtemps , le temps de mots posés sur la toile , le temps de ces lignes rédigées , aprés je suis trop dans l'avenir pour me fixer sur le passé , et puis ... elle m'a téléphonée ;)

ange solaire

avec internet les mots voyagent en solitaires à la vitesse de la lumière pour vivre en couple , celui qui a écrit et celui qui lit des émotions partagées

502

je suis comme le Mr jourdain de moliere mais moi c'est des contre pêts que je fais sans le savoir alors !

netzah

bienvenue ici , je suis pas trés geek mais j'aime les mots et les coquineries j'espere que ce lieu te plaira

c'est vrai que parfois mes mots sont plus beaux dans la tristesse , ce que je ne suis pas dans la vrai vie

ariane

des addicts , voila ce que nous sommes , c'est si bon

Écrit par : waid | 09/11/2009

@waid: merci. Heureusement je ne suis pas que geek ;)
Très joli blog en tout cas.

Écrit par : Netzah | 11/11/2009

Les commentaires sont fermés.