Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2011

foutre sans conscience n'est que ruine de l'âme

N4Fa7vzXdl5aqv06WZB3QPKHo1_500.jpg

 

Comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir je viens d'apprendre que cette nuit je l'ai sodomisée sans le savoir ...

 

21:13 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (31)

Commentaires

Bah... Dans l'obscurité, c'est si facile de se perdre !

Écrit par : Alice | 27/11/2011

alice

et endormi mais quand même ... c'est embarrassant

Écrit par : waid | 27/11/2011

rire!!
ce sont les traboules de Lyon , que veux tu !!

Écrit par : dita | 27/11/2011

dita

ah c'est ça que je cherchais , je me rappelais plus le nom , les traboules !!!!!!

on a fait lyon en vélo

Écrit par : waid | 27/11/2011

c'est quoi le rapport avec le vélo?
:)
( ouh là là t'es fatigué toi!!! )

Écrit par : dita | 27/11/2011

dita

les traboules sont des passages étroits et bien en passant en velo on en a vu mais je me rappelais plus le nom voilà

Écrit par : waid | 27/11/2011

oui c'est bien ce que je te disais, des traboules :pp
( passages étroits.. ^^)

Écrit par : dita | 27/11/2011

Pas si étroit que ça de toute évidence! Le passage!

Écrit par : Mysterieuse | 27/11/2011

mysterieuse

elle devait être excitée qu'en même elle m'avait elle même sauvagement sodomisé deux heures avant , rires

je m'aperçois de mon extreme impolitesse on n'encule jamais le 1er soir, lis je sur un magazine de bien vivre ...

Écrit par : waid | 27/11/2011

Seigneur!

Écrit par : Marion Cole | 28/11/2011

marion

bienvenue ici

une anglo saxone aurait hurlé jesus christ ... puis aurait lancé des oh my gode oh my god

Écrit par : waid | 28/11/2011

Que j'aime cette photo ... et l'idée du texte ... un délice ...

Écrit par : A'nonyme | 28/11/2011

A nonyme

merci de cet enthousiasme

pour confidence lorsque à table, entre la poire et le fromage nous avons discuté et que je lui ai dit il faudra que je m'occupe de ton cul quand même et qu'elle m'a dit ben tu t'en ai déjà occupé voyons ... cette note m'est venue rapidement à l'esprit , cela m'a fait aussi bander mais cela est une autre histoire ;)

Écrit par : waid | 28/11/2011

C'est ce qu'on appelle de la sodomnie ? :-)

Écrit par : Comme une image | 28/11/2011

Mon fou rire de la journée

Écrit par : Kinky | 28/11/2011

CUI

excellent !!!!!!!!

kinky

je te propose de recommencer ce soir pour que tu puisses encore rire demain alors ;)

Écrit par : waid | 28/11/2011

Que vous l'ayez fait...mais l'avoir oublié...
That is a good reason to say "Oh my God" ...
Remind me what is Alzheimer's first name?

car...

Obscur et froncé comme un oeillet violet
Il respire, humblement tapi parmi la mousse
Humide encor d'amour qui suit la pente douce
Des fesses blanches jusqu'au bord de son ourlet....

Écrit par : Cat | 28/11/2011

cat

la confusion et mon rouge au front vient du fait que je me rappelle trés bien ce que j'ai fait, c'est où dont je n'avais pas conscience ....

votre poème donne des envies ....

Écrit par : waid | 28/11/2011

Je suis flattée...mais c'est Paul Verlaine qui a écrit le Sonnet du Trou du Cul...

Écrit par : Cat | 28/11/2011

cat

je me doutais que ces mots étaient d'un autre temps ;)

Écrit par : waid | 28/11/2011

Dans son intégralité...

Obscur et froncé comme un œillet violet
Il respire, humblement tapi parmi la mousse
Humide encor d’amour qui suit la fuite douce
Des Fesses blanches jusqu’au cœur de son ourlet.

Des filaments pareils à des larmes de lait
Ont pleuré, sous le vent cruel qui les repousse,
À travers de petits caillots de marne rousse
Pour s’aller perdre où la pente les appelait.

Mon Rêve s’aboucha souvent à sa ventouse ;
Mon âme, du coït matériel jalouse,
En fit son larmier fauve et son nid de sanglots.

C’est l’olive pâmée, et la flûte caline ;
C’est le tube où descend la céleste praline :
Chanaan féminin dans les moiteurs enclos !

Écrit par : Cat | 28/11/2011

ce blog devient cul turel ...

Écrit par : waid | 28/11/2011

et pour rester cul turel
il faut savoir que
En face des deux quatrains, on trouve : Paul Verlaine fecit, et en face des deux tercets : Arthur Rimbaud invenit.

Écrit par : Cat | 28/11/2011

ah ! du cul turel de haute volée... ça fait du bien.

cela dit, plutôt que de lire des magazines de bien vivre, faut relire un petit opuscule de savoir vivre, où l'on édicte que le premier soir, la sodomie est de bonne courtoisie.

et dans opuscule, il y a opus, n'est-ce pas.

B

Écrit par : petite française | 28/11/2011

cat

en face avec les premieres lettres ?

B

oui ce lieu devient un haut lieu de la cul ture

Écrit par : waid | 28/11/2011

Seigneur! Dans ma position d'humble servante, pliée en deux à votre trou de serrure, je ne puis que m'extasier devant ces fesses si remarquables, et déplorer votre prose si médiocre...
C'est rageant.

Écrit par : Marion Cole | 29/11/2011

marion

je dirai qu'elle fut plus aveugle que médiocre cette prose, chère servante ... tiens cela me fait penser au fantasme de la soubrette cela ... rires

Écrit par : waid | 29/11/2011

où suis-je, que fais-je, où vais-je ?

je vous donne à toutes et tous un lien, une nouvelle et belle revue "Canicule" fait appel à texte érotique sur le thème du mot Baiser. Si ça vous démange la plume... c'est là :
http://lamusegalante.com/canicule/

Écrit par : anne | 30/11/2011

anne

merci pour le lien , cela donne trés envie cette revue je crois que je vais envoyer des textes

Écrit par : waid | 01/12/2011

Mais... Mais alors, si l'entrée du chemin n'était plus un défilé serré mais bien une embouchure digne du Mississipi, Monsieur, vous vous êtes sans doute trompé, non pas de voie mais bien de Dame !

Écrit par : Gicerilla | 04/12/2011

gicerilla

il y a des dames qui s'ouvrent avec le désir et l'excitation telle était celle ci ... non je me suis pas trompé de dame et je la reverrai bien ;)

Écrit par : waid | 04/12/2011

Les commentaires sont fermés.