Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2012

Reflet dis moi qui je suis

g_IN12hirakawa01.jpg

 

 

Noritoshi Hirakawa interroge la relation du corps à la sexualité Pleasure for Blushful représente  un homme installé sur une chaise faisant face à une femme.

Celle ci est assise par terre. Elle est seins nus, on distingue une jupe courte mais l'ombre interdit de voir si elle porte ou pas une culotte.

Il y a une évidente intimité entre l'homme est elle. Elle tient un miroir devant elle, renvoyant à son partenaire l'image de son sexe.  Mais pour nous celui ci est caché par l'ombre.

La pause substitue au visage de l'homme, celui de la femme.

Il y a son visage, le sexe de l'homme offert pour elle  et le sien offert pour lui.

Ce cliché suggère ainsi que l'on ne peut prendre conscience de soi qu'à partir de l'image que l'autre nous donne de nous-mêmes.


Le regard d'autrui apparaît donc comme le médium indispensable pour arriver à la conscience de soi.

Ici, l'homme prend conscience de sa virilité et réalise ce qui le fait proprement mâle, grâce à l'image que lui renvoie la femme au miroir.

Il s'opère ainsi un renversement troublant: l'homme se perçoit tel qu'il est vu par elle.

Cette photo est une allégorie de ce blog.

Il donne à voir en exhibition de mes vices, de mes doutes, mais surtout me renvoi l'image de ma sexualité comme pour me rassurer.

 

Commentaires

Je partage l'opinion selon laquelle c'est le talon qui fait la femme et c'est la femme qui fait l'étalon (la formule n'est pas de moi), mais pas que dans la relation sexuelle, derrière tous les grands hommes se cache souvent une femme, c'est bien connu...
Alors une question me titille: pourquoi donner une telle place au sexe? En quoi la pluralité relationnelle, ou une certaine forme de débauche, est elle un miroir plus performant à tes yeux? (Je pose la question comme source de réflexion, hein, pas pour avoir une réponse)
Sinon la photo est assez fabuleuse, et j'avoue fort inspirante... Reste à trouver le modèle qui se prêterait au jeu d'une telle série :)
Merci pour ce partage...

Écrit par : photaphil | 01/03/2012

L'image de ta sexualité te rassure réellement ?

Écrit par : Bougrenette | 01/03/2012

intéressant
sauf que ton blog, (à mon sens) c'est ta sexualité vu par toi et non par tes partenaires, mis à part quelques commentaires peut-être
je veux croire cependant que certains textes sont inspirés par le regard que les femmes ont porté sur toi, même si parfois, ce regard était... aveuglé.
cela dit, la réalité crue du sexe reste dans l'ombre, sur la photo, tout comme sur le blog
cela ne veut pas dire qu'on ne la voit pas, on voit autant que l'on veut y voir

pour les vices, à part le cuir et les caramels chocolat, tu en a d'autres ?

Écrit par : Brigit | 01/03/2012

Sans vouloir vous offusquer, on voit très bien les parties génitales des deux protagonistes de cette photo.

Par contre, je parie que vous avez nombre d'autres blogs qui parle d'autre chose que de sexualité, même si celle-ci y occupe, si l'on en croit Freud, une place naturellement centrale.

Écrit par : Gaïann | 02/03/2012

photophil

c'est les mots que l'on écrit qui vous racontent. j'ai commencé par un blog coquin , mes mots sont donc érotiques et décrivent mes amusements en cette matière , si j'avais fait un blog art ils en seraient différents mais m'exprimeraient aussi, peut être moins intimement , c'est là l'avantage de la sexualité , elle m'est vraiment à nue la personne , sans fard.

justement ces mots de débauches n'auraient aucun sens s'ils ne décrivaient que cela, au delà de l'anecdote j'espère qu'ils expriment aussi la sensibilité de l'homme.


bougrenette

comment dire ... en fait elle me rassure pas , elle me surprend , je me dis mais c'est toi qui a vraiment vécu cela, qui a osé , qui l'a fait , qui a l'imagination de ...

j'ai des fois une lecture midinette de mes textes , je me dis ben dis donc tu t'en tapes une belle tranche de plaisir.

c'est drole car dans la vie de tous les jours je n'ai pas ce sentiment , celui ci est plutôt de l'insatisfaction comme si tout était trop calme, trop lent ou trop stressant par l'effet du boulot.

je n'ai pas le sentiment de vivre des choses extraordinaires , c'est avec la hauteur de la lecture du texte que je m'en rend compte.

alors oui je suis rassuré , non de ma virilité j'ai des pannes comme tout le monde et des moments ou je suis plus ou moins bon amant et je fais des notes là dessus aussi , ce qui me rassure c'est que malgré le sentiment quotidien d'un certain ennui ou d'une platitude d'existence qui serait du fait d'une absence d'action de ma part, je m'aperçois de la richesse de cette vie.

pour être plus clair comme j'ai la tête dans le guidon du travail toute la journée, je ne prends conscience de tout ce que je fais que quand je prends le temps de me relire, et là je me rassure, ma vie n'est pas faite que de cette pression quotidienne de tête dans le guidon elle est trs riche, j'ai juste pas le temps d'en prendre véritablement conscience.

Brigit

je suis trop délicat pour exprimer la réalité brute du sexe, les organes rougis, pleins de foutre ou de mouille, les yeux fatigués de nuits blanches, l'haleine d'alcool et de mouille, l'odeur de phoque de mes aiselles, de mon sexe, de celui de ma partenaire, les draps tachés de nos jouissances, de matières fécales, de mon sperme, du lubrifiant, cela est une réalité que j'aime aussi mais que j'ai du mal à écrire, je ne sais pas écrire trash en fait.

tu as tout a fait raison ce blog est autocentré sur mes sentiments , ce n'est pas un récit objectif , il est juste le miroir de certaines de mes pensées , une expression de ma sensibilité plus que ma bestialité.

pour ce qui est de mes vices ... ben non j'en ai pas ... j'ai des désirs sexuels trés basiques en fait ... je ne suis ni fetichiste, ni phile de quelque chose, je ne jouis pas de dominer , ni d'être humilié, je ne suis pas excité par la vue de femmes entre elles , ni par un mec qui baise mon amie, ni par le cul d'un mec.

comment dire je suis un basique sexuel qui aime juste s'amuser mais sans perversion sur laquelle je focaliserai, je peux tout faire mais avec recul et une absence de besoin pour jouir.

en d'autre termes je m'amuse en voyageur, je suis pas résident d'un vice, c'est à dire pas dans le sérieux d'une sexualité focalisée sur une pratique.

gaienn

vous voyez des trompes partout c'est de la pachydermie !

pour les autres blog non je suis fidèle à celui ci
l

Écrit par : waid | 02/03/2012

Mais non, mais non, tes aisselles ne sentent pas le phoque ! ;)

Écrit par : Emeline | 02/03/2012

emeline ...

no comment

Écrit par : waid | 02/03/2012

Waid, je trouve ta réponse à Brigit remarquablement bien écrite. Un portrait clairvoyant, honnête.
Note : Penser à le réutiliser pour plus tard, ailleurs.

Écrit par : Odette | 04/03/2012

J'adore la photo, et la photo de la photo sur Fb... ;)

Écrit par : fifi-bulle | 05/03/2012

odette

je note de réutiliser un jour de grande page blanche

fifi

la photo sur FB je l'avais prise à la galerie

Écrit par : waid | 07/03/2012

résident d'un vice...

non mais ça alors! :D

sinon tout a été dit et mieux dit que je ne le ferai, je ne commente donc pas la photo intéressante, le reflet, le regard de l'autre, ou le regard de l'autre que l'on croit voir porté sur soi,
un certain rapport à la sexualité qui rassure.

mais écrire.. parfois, écrire c'est pas rassurant. c'est pas laisser des traces.. c'est un besoin vital de saisir sans cesse ce que la réalité visible dérobe.

à vous lire, votre subjectif c'est aussi un peu ça ,non?

Écrit par : L'Onirique | 07/03/2012

l'onirique

c'est marrant maintenant que tu mets en exergue " résident d'un vice" je m'aperçois du potentiel énorme de cette expression elle pourrait être le début d'une note.

pour l'ecriture oui je crois qu'elle est là pour que je puisse aller au delà de l'anecdocte de la rencontre, pour entrer encore plus en elle et y extirper ce qui ne paraissait pas à prime abord mais qui avec le temps était vraiement l'essentiel

Écrit par : waid | 08/03/2012

Les commentaires sont fermés.