Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2013

Le sage ou le cochon ?

ref=dp_image_0.jpeg

 

Il y a deux hommes en moi, l'humaniste sensible , absolument horrifé par le fait qu'une femme séduise un homme , couche avec lui pour en faire un sujet de livre à sensation ( j'aurai préféré une vraie étude , profonde, sensible mais sans concession) 

Et puis le curieux qui brûle d'envie de savoir les cochonneries de DSK.

Qui va l'emporter le sage ou le coquin ?

vais je craquer et acheter le livre ?


Commentaires

Achètes le et tu nous dira ensuite si tu le regrette :)

Écrit par : Emeline | 28/02/2013

Philippe Lançon, qui est un critique littéraire de Libé que j'apprécie tout particulièrement (ce mec a une plume extraordinaire) dit du bien du bouquin (pour ses aspects littéraires, sans tenir compte de son aspect éventuellement documentaire) et démonte Christine Angot (que je déteste tout particulièrement) qui avait fait un procès d'intention au bouquin.

Cela étant dit, Marcela Iacub, elle même chroniqueuse dans Libé, est quelqu'un d'assez agaçant, qui cherche toujours à aller à contre-courant de la « pensée unique ». De temps en temps, c'est salutaire. Régulièrement, cela tient du procédé avec ce que cela implique de mauvaise foi.

Je pense que ce bouquin est un étrange objet, que ça le rend rien que pour ça digne d'être étudié (de même que je pense qu'on peut lire Mein Kampf – et hop ! un point Godwin direct – avec curiosité). Mais j'ai bien peur que tu sois déçu si tu cherches à assouvir ta curiosité sur DSK (j'ai d'ailleurs l'impression de bien le connaître, ce DSK, j'ai l'impression – peut être trompeuse – de savoir déjà ce qui nous rapproche et ce qui nous éloigne).

Comme dit Émeline : lance-toi, et raconte-nous ! (moi, je ferai l'impasse)

Écrit par : Comme une image | 28/02/2013

Oui, Iacub est parfois agaçante mais pour de bonnes raisons je trouve. Même si je suis assez destabilisée par le contexte "marchand" je pense que je vais le lire. Alors soit on le lit à deux et on le chronique à quatre mains, soit on se fait des notes de lectures mutuelles en com' :)

Écrit par : M. | 28/02/2013

j'aime assez les chroniques agaçantes et de mauvaise foi... par contre j'ai pour le personnage une aversion qui ne date pas de "l'affaire" mais bien avant, quand dsq était à peine dsq, donc ses histoires de cul m'indiffèrent.
même bien racontées
quant à ce qui vous rapproche, messieurs, pas grand chose, pas grand chose vraiment... et ne le prenez pas mal, en la circonstance je pense que c'est plutôt flatteur.
mais ne vous inquiétez pas, dans votre genre, vous êtes cochons aussi ! :))

Écrit par : Brigit | 28/02/2013

Waid, tu étais SDF et voilà qu'on te propose une lecture à quatre mains. Je ne sais pas combien de pages fait l'ouvrage mais cela devrait t'assurer quelques nuits nourri logé blanchi (...)

Écrit par : Comme une image | 28/02/2013

@ Brigit » Disons au moins que je me reconnais dans son appétit – gruik – ce qui me le rend compréhensible. C'est un homme politique, un homme de pouvoir, et je ne crois pas que cela puisse aller sans le goût de ce pouvoir, justement. C'est là que je me sens diverger sérieusement : pour moi, baiser n'est pas prendre pouvoir sur l'autre, c'est communier et jouir du désir de l'autre au moins autant que du mien.

Écrit par : Comme une image | 28/02/2013

http://pastebin.com/CTsqYAGg

et vlan!

Écrit par : anacleta | 28/02/2013

à tous

bon ok je vais l'acheter et le lire objectivement j'ai quand même peur que cela soit de la daube, personnellement j'aime les livres bien écrit et souvent ils le sont trés mal ...

sera t elle aussi forte qu'henry miller ?

anacleta

hummm je suis pas convaincu par le texte de despentes mais je connaissais pas ce site où tu peux laisser des textes c'est chouette !!!

pour Banon j'ai tenté de lire une page c'est pire que de la daube ... même si j'aime bien cette fille que je sens tellement manipulée ( m'enfin elle semble aimer cela , à propos d'elle pour vendre son dernier livre où elle pleure sur sa méchante mère , mère de tous ces maux ( je n'ose dire vices) elle pose dans Paris Match nue sous un blouson de cuir où l'on voit bien un tatouage qui lui descend vers le pubis ( dans une telle tenue on comprend que certains hommes se chauffent ...)
m'enfin la tenue était hors de propos avec le livre , juste un plan comm foireux

Écrit par : waid | 28/02/2013

pour écouter un peu de Daube banonesque ...

http://www.youtube.com/watch?v=NE3xcZ5c93I&list=UUYvQOj-t4u5-QKGB3AuoLjw&index=9

Écrit par : waid | 28/02/2013

@ Anacleta » Pour moi, Virginie Despentes ne représente pas plus "le bien penser" que ceux qu'elle fustige. Je n'ai pas lu le bouquin de Iacub, je ne sais donc pas ce qu'il vaut en temps qu'objet littéraire, mais pour avoir régulièrement lu les critiques littéraires de Lançon, j'ai tendance à penser que ce mec défend la littérature avant de défendre la nana (ça ne veut pas dire que ses goûts soient infaillibles, bien sûr). Pour avoir lu aussi Marcela Iacub régulièrement dans Libé, je sais aussi qu'il y a des trucs en elle qui me plaisent et d'autres qui m'agacent fortement (je le disais plus haut).
Banon, je n'ai pas lu son bouquin non plus, mais j'ai lu un article qu'elle avait pondu sur la disparition des vrais mâles, et mon dieu, c'était d'une connerie pathétique, alors ça m'inquiète un peu que Despentes la défende (mais peut-être que son bouquin valait mieux que son article, même si la présentation de la vidéo que propose Waid ne laisse guère d'espoir – j'écouterai ça plus tard).

Enfin, je maintiens ma position : pas vraiment envie de lire "Belle et Bête". Mais intéressé par le verdict de notre hôte !

Écrit par : Comme une image | 28/02/2013

Mdr! Impressionnant combien cela a été difficile de te convaincre!!
Mais, c'est bien, assume cette irrésistible poussée de curiosité!! J'en connais un qu'on a pas vu autant commenter ici depuis longtemps, qui semble pris de cette même envie, mais qui n'assume pas... ;-)

Écrit par : Fifi-bulle | 28/02/2013

Rires .....Donc la plupart d'entres nous ont envie de le parcourir mais pas de le lire ; et encore moins d'enrichir M Lasuccub

Je propose que l'on verse chacun l'équivalent du prix du livre à une association .

Finalement tu aurais la position du com-missionnaire : ta lecture et la critique serait d'utilité

publique ;-)

Et si vraiment il y a des passages true-cul-han tu serais autorisé à en laissé échapper qquns

dans ton blog .....mais pas trop ....je voudrais pas être incommodée par les relents ;-)

Écrit par : Mouillette | 01/03/2013

Moi je trouve ça décevant. On aurait eu un Berlusconi (et dieu sait si ça m'arrache d'en dire le moindre bien), il en serait déjà au tome 3 de ses mémoires, aurait tourné le dos à ses ambitions politiques pour devenir le Nouveau Roi du Cul. Fifty shade of D.
Anne, en gestionnaire avisée, aurait investi quelques oeuvres d'art dans ses Bunga Club élitistes et chics, et Marcela aurait continué à passer aussi inaperçue que Tristane en son temps, et cela sans avocat, sans juge et sans référé. Capital lui aurait déjà consacré trois fois ses pages succès et dérapages, il continuerait à être invité à l'anniversaire de Julien Dray rien que pour que Ségo reste chez elle. Ce serait notre Hug à nous, éternellement en peignoir blanc, qui vivrait dans une suite du Ritz, avec du personnel masculin spécialement affecté.

Au lieu de ça, non seulement il est à l'origine, bien malgré lui, de mauvais écrits et de mauvais débats, il ne gagne pas un rond, fait vivre une armée d'avocats, divorce, gêne ses enfants, me gêne à force de garder la queue entre les jambes et d'être la risée du monde entier, et ne va plus pouvoir se taper que des poupées gonflables.

ça manque vraiment de panache.

Écrit par : Kurland | 01/03/2013

CUI

pas encore trouvé l'ouvrage ...

Fifi

ben voyons bien sur que je fais un effort sur moi même, non mais ...

mouillettes

les extraits je les cite en faisant des fautes d'orthographe quand même pour y mettre un peu ma patte ;)

kurland

je vais lire le livre pour voir si justement il en a du panache rires ...

Écrit par : waid | 01/03/2013

Moi je ne l'achèterais pas car je me fiche éperdument de qui couche avec qui et pourquoi etc.

Je pense et suis certaines de pouvoir me passer de cela pour avoir à en rire!

Bien à Vous ;)

Écrit par : s | 02/03/2013

S

et la curiosité roooh

Écrit par : waid | 03/03/2013

Pas pour ce genre de chose et non Waid nous ne voyons pas tout à fait les mêmes valeurs aux ''choses'' et aux "personnes «et là en l’occurrence ces gens là ne font pas partie de mes priorités en ce qui concerne ''ma'' curiosité.
Pour être plus claire en achetant ce livre cela me donnerais l'illusion de faire partie de leurs monde et très sincèrement je suis heureuse de ne pas en faire partie car j'en éprouverais une honte certaine.
Donc pour conclure je suis heureuse de ne pas avoir à débattre sur cette chose qu’ on ose appeler ''une œuvre littéraire'' :/.
Quelle perte de temps à même l'évoquer ici .N'avez vous donc pas mieux à faire cher Waid ? ;)

Bon Dimanche

Écrit par : s | 03/03/2013

S., je vous trouve assez audacieuse de mettre en cause le statut d'œuvre littéraire de ce bouquin sans l'avoir lu. Ce que j'ai lu sur ce bouquin, écrit par des gens qui l'avaient lu (parce que je ne l'ai pas plus lu que vous) laissait au moins le bénéfice du doute.
Par ailleurs, pas besoin de lire ce bouquin pour savoir qui couche avec qui, c'est déjà étalé dans la presse. Le propos du bouquin est plutôt sur le pourquoi et (peut-être, nous verrons si la curiosité de Waid est satisfaite sur ce point) le comment.

Écrit par : Comme une image | 03/03/2013

CUI et S

souvent ces livres sont mal écrit on dit le contraire je vais bien voir

Écrit par : waid | 03/03/2013

J'ai lu les extraits parus dans le nouvel Obs, et l'interview de M.Iacub. Il ne s'agit pas de l'étalage de sa vie privée, mais une analyse psychologique, que je trouve d'ailleurs intéressante, qui décrit une personne avide de sexe, elle le qualifie de cochon parce qu'il couchait avec toutes les femmes, belles ou moins belles, sans distinction, sa sexualité partageuse, animale mais elle montre aussi un homme qui utilisait les gens autour de lui pour assouvir ses besoins, son abus de pouvoir, il ne rendait rien en retour, son égoïsme, son mépris.
Selon elle, c'est sa face cochon dépouillée de sa face 'homme' qui est vraie et qui le rend aimable. Ce qui est curieux, est que ceux qui se disaient scandalisés par le comportement d'obsédé sexuel de DSK se disent choqué par ce livre qui ne le présente pas sous son meilleur jour.

Écrit par : Clara | 04/03/2013

@comme une image

‘Audacieuse’, ah oui ca me va bien ca, tiens ...: D
Vous avez sans aucun doute raison sur le fait que je me permette de juger sans savoir ou avoir ne serais e que lu les ragots faits autour de ce livre, quoi que si peu et cela m’a suffit.
Mais encore une fois je ne débattrais pas sur le sujet car voyez vous je suis certaines qu’il y a des sujets bien plus intéressant et bien plus ''IMPORTANT'' que celui ci.
En plus je suis absolument et complètement ''Apolitique'' et en l’occurrence cela m'étonne que peu de ceux qui arrive à ne plus savoir ni quoi faire ni quoi trouver pour se faire de l’argent.
Disons que si j ai une opinion à donner (quand même et malgré moi), je dirais qu'elle à perdu un sacré bon client et que désormais elle vient de réaliser qu'elle va avoir du mal à payer son loyer (là je ris vous me pardonnerez).
Seulement se qui me choque c’est que désormais elle ira le chercher chez nous les ''petites'' gens. Ça OUI ça me choque.
Alors le bénéfice du doute ? Lequel ?

Moi (si je puis me permettre) j ai au moins le mérite d avouer que même si j'écris énormément et ce depuis des années bien je ne serais jamais écrivain, car ce genre de livre que je n ais pas lu certes (encore une foi) ne lui permet aucunement d’obtenir un quelconque statut que ce soit.
Ceci est mon opinion et je respect bien évidement l'opinion de chacun ici.
Fin de l’histoire ;)…Pour ma pars en tout cas

@Waid

Je vais de ce pas sur votre autre sujet Monsieur Waid si vous le permettez qui pour ma par est bien plus attrayante et qui à attise déjà de si bon matin ensoleillé (je précise) ma curiosité :D

Bonne journée.

Écrit par : s | 04/03/2013

S et Cui

on papotte on papotte et j'ai toujours pas eu le temps d'acheter le bouquin , personne veut le lire et m'envoyer une fiche de lecture en MP ?

bon ok j'arrête de déléguer le boulot que j'ai à faire

Écrit par : waid | 05/03/2013

Je ne vois qu'une solution : je vais te l'offrir. Bisous.

Écrit par : C | 05/03/2013

C

rires ... toi ici :)

oserai je une note de lecture aussi rires

Écrit par : waid | 05/03/2013

Un texto reçu

il parait que le bouquin est absolument nul

gros caractères pour donner de la longueur à un texte court. et à chaque page on traite le mâle de cochon ...

ça augure

Écrit par : waid | 06/03/2013

Non, Waid, ce livre n'est pas "absolument nul". Dans le genre nul, on a souvent fait pire.
Et si on jugeait les livres qu'on lit à la grosseur des caractères et aux traitements de nom d'oiseaux et autres cochonailles à la page, ce livre-là ne serait pas une nouveauté nouvelle, non plus.
Non! Ce livre-là est ce qu'il est: 121 pages de "JE" qui se prend pour Voltaire.
121 page où la nonne sort de son couvent pour mener à bien sa mission de sauvetage, sauf qu'en route elle s'egarre et c'est plutôt la loi du Talion qu'elle confesse, oreille contre oreille, à défaut de dents. Pourtant elles les a longues, les dents! Elle préfère se faire mordre que mordre.
Bon, bref, je m'egarre à mon tour et donc!
De la littérature dans ce livre?! Bon, voyons... maintenant que le fameux e-mail à fait un peu de lumière sur "la commande", je me demande si on peut trouver là un zeste de littérature. Non, il ne suffit pas de se prendre pour Voltaire, ni piquer la fameuse étoffe des rêves à Shakespeare pour pondre un joyaux de littérature.
Peut-être une littérature de la vengeance, de la jalousie rongeante, une littérature du JE - "victime absolue". Mais là, aussi, il faut avoir du style et s'en sortir indemne. Ce qui n'est pas le cas de la dame au turban, désormais.
Ce n'est pas un livre sur LE cochon et ses cochonneries, mais bien un livre sur la belle (je ne sais pas, j'ai de la peine avec cette beauté-là!) et la bête (ça... sûrement!) qui logent dans le même esprit: celui de "la truie".
Votre curiosité risque d'être déçue (à part un léchage de mascara, un autre d'une oreille, une métaphore de canibalisme auriculaire suivis "d'une sorte de convulsion, tu es tombé épuisé sur le lit" ou "Il est tout de suite tombé dans un extase...", "Cette fois-ci son sperme jaillissait de ton pantalon d'une manière si impressionnante que même les murs commençaient à en être couverts." - de quoi avoir le rire en coin à cette image!).
Et puis... qui sait... elle vous convaincra peut-être (de la lire) vendredi, chez Tadeï.

Écrit par : Janet la revenante | 17/03/2013

Janet

vous avez bien fait de revenir, plus le temps avançait moins j'avais envie de lire ce livre qui n'a fait qu'un pschit le temps de quelques heures médiatiques.

L'auteure aura eu sa gloire Warholien

nous sommes donc dans l'écrit d'un égo sur-gonflé , un de ces livre moi-trinaire où le je est le sujet , le verbe et le complément.

même pas de scènes crue où je pourrai apprendre comment on écrit sur le sexe ... roooooh à quoi bon coucher alors ...

j'avoue que l'image du sperme qui jaillit du pantalon est d'une insoutenable légereté de l'être , rires

Écrit par : waid | 18/03/2013

Bah! Je ne sais pas si j'ai bien fait de revenir sur un tel sujet.
Vous devriez quand même le lire.
Vous apprendrez, ainsi, pourquoi à quoi bon NE PAS coucher, parfois!

Écrit par : Janet la revenante | 18/03/2013

Janet

je n'ai jamais regretter de coucher ... j'ai parfois souffert ou était déçu par l'après mais rarement par le pendant

Écrit par : waid | 18/03/2013

Ah, merci Janet. J'ai beaucoup aimé votre critique, et éclaté de rire à votre dernier commentaire.

Écrit par : Kurland | 19/03/2013

Cher Waid,
il me semble que vous n'avez pas tout à fait saisi la nuance de mon "pourquoi à quoi bon...".
Je n'ai jamais douté, en vous lisant depuis quelques temps déjà, de vos non-regrets.

Merci, Kurland.
Je ne sais pas pourquoi je ne suis pas étonnée d'apprendre que vous avez aimé ma "critique" (qui, entre nous soit dit, n'en est pas une; juste un avis qui m'est assez propre). Je me dis que, vue votre pseudo, nous devons sûrement avoir quelques connaissances de langage communes.
Ravie que mon commentaire soit source à votre éclat de rire!

Écrit par : Janet la revenante | 20/03/2013

janet & kurland

je vous organise un diner russe ?

Écrit par : waid | 21/03/2013

Avec plaisir, Waid.
Et... vous allez faire le lanceur de couteaux, en chantant la Kalinka?!

Pardonnez-moi l'écart de conduite chez vous.
Je me tiendrai sagement au silence, dorénavant.

Écrit par : Janet la revenante | 21/03/2013

Pareil.

Écrit par : Kurland | 21/03/2013

janet & kurland

a non !

ne restez pas sagement en silence

chantez buvez et cassez des verres de vodka

allez je vous joue de la balalaika

http://www.youtube.com/watch?v=wWvMuZLQZN0

Écrit par : waid | 21/03/2013

Livre commencé, puis survolé, puis abandonné... Quelques passages joliment écrits si on les dissocie du reste. Pour l'ensemble c'est comme en amour. Les préliminaires, la retenue, l'anticipation, ce qu'il y a de meilleur ... C'est ce qu'il manque à ce livre, le truc qui fait monter la sauce...

Écrit par : Lectrice silencieuse | 23/03/2013

lectrice

hummmm cela ne me semble pas bien enthousiasmant cela

peut être qu'il manquait la passion , les vrais sentiments, les écrits commandés sont comme les ébats payés plats ...

Écrit par : waid | 23/03/2013

Les commentaires sont fermés.