Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2013

Sentiment

 
J'ai le sentiment que les années trente reviennent ... danse au dessus d'un volcan ...
 
 
 
 

extrait wikipédia

 

La crise politique que traverse la France depuis la fin des Années folles débouche, à cause notamment de la crise économique, sur une instabilité politique.

La France des années 1930 est marquée par plusieurs poids qui l'empêchent de se développer politiquement, socialement et économiquement :

  • Une crise politique : l'instabilité notoire des gouvernements de la Troisième République (en moyenne un gouvernement tous les six mois) entraîne une certaine défiance vis-à-vis de la classe politique en général. Le non-renouvellement de cette classe politique, son implication dans certains scandales politico-financiers particulièrement retentissants (Affaire Stavisky en 1934) discréditent le pouvoir.
  • Une crise sociale : le choc de la Première Guerre mondiale a du mal à se résorber. Le poids des anciens combattants, la brutalisation des hommes pendant la guerre, une certaine déprime collective et un Malthusianisme généralisé figent la société, sans vitalité démographique. La société évolue également vers une société de masse, plus urbaine (la barre des 50 % de population urbaine est franchie en 1931). Le monde paysan a du mal à se moderniser, faute d'aides financières. La protection sociale est très peu développée.

Toutes ces tensions, aggravées par l'arrivée de la crise mondiale en 19311, font se développer une contestation politique importante.

10:36 Publié dans DIVAGATION | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

C'est gai comme sujet pour un dimanche matin ensoleillé comme celui ci :)
Faire l'autruche me parait etre une bonne solution jusqu'au moment ou ca va exploser ?

Écrit par : Emeline | 14/04/2013

Le dimanche matin ce sont les cloches qui sonnent les messes sont données.... Je trouve que ce sujet cadre bien, on sonne les cloches politiques, logique pour un dimanche matin.

Comportons-nous comme toujours, jouissons de ce qu'on peut en tirer, demain est un autre jour.
Lassive au soleil étendue, lundi tout gris rappelle la réalité attendue. Pas de surprise, la politique depuis longtemps n'est plus la chose publique.

A quand le prochain jour ensoleillé ? ... (mais non les sujets politiques n'ennuient pas, mais oui je me sens très très concernée par la crise, d'ailleurs quand je serais élue j'y ferais quelque chose... Ou pas.)

Écrit par : Lectrice | 15/04/2013

Emeline

la conjonction de l'actualité et la lecture de jours tranquilles à clichy où l'on ne parle pas de la crise de l'époque où les bordels et les prostituées pullulaient au café wepler et sur la place blanche ,

Lectrice

dites quand vous serez élue vous déclarerez la paire de Nike dans votre patrimoine

Écrit par : waid | 15/04/2013

Ah, le Wepler... c'est vrai que même maintenant, sa population est assez bigarrée.
Quant à l'actualité, autant l'oublier, c'est toujours la même à peu de choses près :(

Écrit par : Emeline | 15/04/2013

emeline

c'est vrai on y a pris des verres entre blogueurs , c'est dire ...

Écrit par : waid | 15/04/2013

Les commentaires sont fermés.