Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2013

Waid & le clochard


b11e5cff5a9bf4a6709937188116a0db-1.jpg


Alors que l'actualité enterre Margaret Thatcher, mes pensées me portent vers la cathédrale Saint Paul.

Novembre, il fait froid à Londres et l'humidité de la Tamise traversée nous pousse vers plus de chaleur. La cathédrale illuminée est ouverte en raison d'un office, notre groupe y pénètre et s'installe. La liturgie est magnifique, le lieu grandiose, on pense au mariage du prince Charles , à la cérémonie funèraire de lady di au piano d'Elton John chantant candle in the wind
 
La musique entrecoupe les chants de la corale, les robes blanches et rouges des petits chanteurs en fond de coeur, dansent à la lumière des candélabres. L'accent oxfordien du pasteur confère à ces minutes une pompe cérémonielle dont les anglais sont maitres.
 
La prière touche à sa fin, il nous est demandé de se tourner vers quelqu'un pour lui exprimer un signe de compassion et d'amour.

A ma gauche ma femme se raidit , son regard se fige bien droit pour ne pas croiser le mien et me donner ce signe. Dépité je me tourne à droite.

Un clochard est là, il a profité de la chaleur des lieux, instant de répit dans une vie d'errance. Avec un sourire généreux il me tend une main sincère , nos peaux se touchent, nos mains se serrent, instant de chaleur dans un week end bien froid.




 

23:54 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (15)

Commentaires

Egale a elle même ?
Cela me met en colère, pour toi, contre elle. Facile en n'étant pas à sa place mais tout de même !
Facile aussi de dire tire toi :)

Écrit par : Emeline | 18/04/2013

Triste. Les étrangers sont souvent plus sympathiques que nos intimes. Ils nous connaissent moins.
La messe est dite, mais boire le vin jusqu'à la lie n'est pas chose aisée.

Écrit par : Ariane | 18/04/2013

Un moment d'humanité...

Écrit par : Plume d'E. | 18/04/2013

Très touchant ce texte au fond de tristesse, j'aime beaucoup. Il m'a fait pensé aux paroles d'une chanson des enfoirés "A tous les recalés de l' âge et du chômage, Les privés du gâteau les exclus du partage, Si nous pensons à vous c' est en fait égoïste, Demain nos noms peut-être grossiront la liste". Les sourires ne coûtent rien et pourtant ils réchauffent tant le cœur..à distribuer sans modération !

Écrit par : Jade | 18/04/2013

"Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu'on est toujours tout seul au monde"

Écrit par : Lou | 19/04/2013

J'aime.
Le couple cassé qui ne fait même plus semblant, aussi glacial que la cérémonie est chaleureuse.
Comment en est-il arrivé là ?
Le clochard cassé qui ne fait pas semblant aussi chaleureux qu'est glacial le sol de l'église.
Comment en est-il arrivé là ?

Ambivalence.
La vie, l'amour, la jouissance, la haine, la tristesse tapies au fond de nous prêt à ressurgir comme une exposition subtile ou impétueuse.

Écrit par : Marietro | 20/04/2013

@marietro, superbement écrit et tellement vrai

Écrit par : Jade | 20/04/2013

C'est juste un plaisir de vous lire à nouveau ;)

Écrit par : La Hussarde | 21/04/2013

Emeline

si colère il doit y avoir, c'est de moi même uniquement

Ariane

et pourtant in vino veritas ...

Plume d'E

bienvenue ici

et vite que l'on lise vos textes

pour votre comme , oui une leçon d'humanité même

Écrit par : waid | 21/04/2013

De toi même dans le sens seul toi peut être en colère ou colère contre toi ?

Écrit par : Emeline | 22/04/2013

Jade

oups loupée, une tristesse oui c'est vrai

Lou

non on est pas tout seul au monde il y a les autres ils sont importants je crois


marietro

bienvenue ici,

c'est trés beau ce que vous écrivez

pour les réponses je les ai ... mais je ne suis pas à confesse ici

La hussarde

je vous ai loupé et pourtant qu'elle honneur de voir une revenante, j'irai vous lire

à bientôt

Emeline

la réponse était ambigüe à souhait ;)

Écrit par : waid | 22/04/2013

Providentiel ! Je ne suis pas confesseur. Pas besoin pour monter au septième ciel.
Raah, toutes ces expressions religieuses à détourner. J'en frémirais presque d'envie ;)

Écrit par : Marietro | 23/04/2013

marietro

le libertinage a souvent blasphémé ...

Écrit par : waid | 23/04/2013

Mais c'est à plus rien y comprendre : votre femme avec vous à Londres ?

Écrit par : Gicerilla | 24/04/2013

Gicerilla

oui ça peut arriver des fois

Écrit par : waid | 24/04/2013

Les commentaires sont fermés.