Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2013

Un Club de Bruxelles

 

Capture d’écran 2013-05-05 à 19.35.43.png



23h nous voilà quittant la grand place de Bruxelles et la brasserie de la maison du Cygne (crêpes flambées à la liqueur de mandarine à hurler de plaisir) pour le New Club Cocoon de Bruxelles 42 rue chaussée de Louvain.

Le taxi nous dépose devant le hall d'un club plein de jeunettes en mini jupes et talons haut perchés, minots autour, style le Loft, c’est une boite de nuit à ne pas confondre avec le club qui se trouve très discrètement dans la devanture d’un magasin anodin.

Haut3-1.jpg

Une porte de fer et l’attente devant une caméra, un couloir rouge,un petit meuble qui le barre, derrière nous un couple de trentenaires mimi, lui une barbe tressée, bab tendance Larzac bouddhiste , elle employée style d’institution européenne.


L’homme de l’entrée qui se trouve être le patron nous explique les modalités , nous demandant si nous avons l’expérience des clubs. Nous lui indiquons que oui pour ceux Français et demandons quelles sont les spécificités Belges. Les voici :

Le buffet est  gratuit avec vin et plats à volonté, en haut à partir de 23h il faut être en tenue légère, pas nus ( ni en serviette contrairement aux saunas Français mais les hommes enlèvent le haut et les femmes sont en dessous ) pour le reste rien ne change à part les boissons alcoolisées à volonté ( sauf le champagne).

Nous grimpons donc nous changer dans les vestiaires, après une douche pour effacer la sueur de la journée ( ben oui courir les stands d’une foire d’art ça fait suer ) nous voilà en petite tenue à découvrir le lieu.

1er étonnement la prostitution ne s’y cache pas, un vieux avec une jeune roumaine tatouée qui visiblement n’est pas sa maitresse, bingo je suis pas mauvaise langue, car avant d’aller dans le bar elle lui rappelle quelque chose, il sort les billets prestement mis dans le petit sac typique des prostitués ( enfin celles que j’ai vu lors de mon test de bordel à Berlin)

Le lieu est superbe, en bas une magnifique piscine sur fond de brique rouges qui ne dépareillerait pas dans un loft new yorkais.

Au niveau de la piscine donnant sur elle la salle de restaurant, avec un vrai buffet , pas les chicheries parisiennes, du vin de qualité à discrétion et gratuit de chouette desserts individuels , des cafetières du thés, une serveuse au corps de gymnaste et cul de black sert et dessert en petite tenue.les gens qui sont à table et qui sont en grande discussion existentielle sur le comportement de salaud des mecs ne sont pas trés engageants à notre goût, les hommes qui se défendent eux le sont carrément pas à ceux de mon accompagnatrice.

Au fond le fumoir, une autre salle avec un coin câlin qui se ferme , sorte de chambre zen avec bouddha et dessus de matelas en drap rouge.

En haut un bar avec canapés rouges, piste de dance en fond avec glace.

A l’étage coins câlins qui sont tous ouverts, larges lits.

Un lieu absolument magnifique.

Mais ce n’était pas le cas de la clientèle, franchement bof bof à part le couple qui était entré avec nous et qui semble t il, était venu pour la première fois était là que pour mâter, les femmes n’étaient absolument pas appétissantes ( sauf une serveuse ), plutôt plouc plouc comme ambience, visiblement les cadres européens ne fréquentes pas le samedi soir les clubs.

Nous sommes loin de l’ambiance des chandelles, je comprends le succès international de ce lieu (bon OK je suis un peu snob mais que voulez vous on se refait pas et depuis le temps que vous me lisez vous les savez)

Des hommes seuls (franchement moches sauf un littéralement happé par deux femmes, dommage pour ma coquine qui en aurait bien fait son samedi soir)

Nous allons en haut et nous commençons à jouer, un homme s’approche on dirait une grenouille avec ses verres très épais, il commence à toucher ma partenaire mais sa main n’est pas sensuelle, je lui fais signe que non, arrive un couple, elle en éclaireuse. Là de suite je dis non, même dans la pénombre rouge ils avaient un physique désagréable, j’ai du mal à bander, les gens  ne m’excitent pas, devoir surveiller qui arrive pour dire non n’est pas des plus érotique.

On se lève, dans la pièce à coté un couple en amazone un voyeur horriblement laid les scrute.

Nous cherchons à voir si le couple de l’entrée est joueur, ils sont accrochés au bar, visiblement aucune envie de leur part et puis nous ne sommes peut être pas à leur goût aussi ( on est toujours le laid de quelqu'un d'autre)

Nous allons donc, envie de baise oblige, dans le seul endroit qui se ferme de l’intérieur, près de la salle de restaurant. La porte bloquée, ma coquine se met sur le bord du lit et je la prend à cru, la hauteur est idéale, le lit parfait. J’ai bien aimé les vrais draps ( elle moins le plastique dessous). Une bonne baise, faut dire qu'il était presque minuit trente et que depuis 10h du matin c’était ceinture …

Quelques tentatives pour pénétrer qui ne nous ont pas dérangé.

Nos sens apaisés, nous allons siroter un verre au bar, musique moyenne, couples plus chauds mais vraiment pas à notre goût, nous filons , une envie de sodomie tranquille à l’hôtel nous prend …

En conclusion le lieu est absolument superbe, le patron super sympa et la nourriture incroyable, mais clientèle ce soir là pas à notre goût, à tester une autre fois ou à privatiser pour les lectrices de waid lors de la 1000e note


le lien du club 


Ah oui la sodomie de retour, humm parfaite.


Capture d’écran 2013-05-05 à 19.25.25.png

 

Capture d’écran 2013-05-05 à 19.26.31.png

 

Capture d’écran 2013-05-05 à 19.26.12.png 

 

Capture d’écran 2013-05-05 à 19.25.42.png

Capture d’écran 2013-05-05 à 19.24.09.png

Capture d’écran 2013-05-05 à 19.24.36.png

Capture d’écran 2013-05-05 à 19.36.04.png

Capture d’écran 2013-05-05 à 19.35.11.png

Commentaires

Vous z'étiez à Bruxelles? Ben... Fallait le dire; j'vous aurais fait visiter, moi...

Écrit par : Latis | 05/05/2013

J'aime bien la description du petit couple, c'est exactement ca (larzac bouddhiste ? :) )
Ca donne (de nouveau) envie de sodomie aussi

Écrit par : Emeline | 06/05/2013

Latis

ah je le saurai

cela m'évitera d'importer de l'étranger une coquine , il faut preserver la planète de déplacements inutiles !

ok je plaisante ...

mais je serai la prochaine fois heureux de vous rencontrer

Emeline

je vais souvent sur le Larzac je les connais ... mais je ne connais pas leurs moeurs sexuels , ils furent libres à une époque

Écrit par : waid | 06/05/2013

En effet, les photos proposées montre un endroit design avec une pointe de kitsch, forcément attendue dans ce genre d'endroit. En revanche, le buffet, berk ! Toute cette nourriture étalée où les vols au vent ramollis et la mayonnaise trônent en roi ne me donne pas envie. Mon côté ascète sans doute....

Écrit par : Gicerilla | 07/05/2013

gicerilla

rires les belges sont tout mais pas ascétique et c'est ce qui fait leur charme.

pour le buffet moi ce qui me freine c'est de penser que des mains qui ont touché des chattes et du cul vont toucher la nourriture , vous me direz quelle difference puisque que vous êtes pouvez embrasser ces endroits ... je sais mas quand même on a les appréhensions de son subconcient

Écrit par : waid | 07/05/2013

Sortie piscine. Rien de plus banal. A l’arrivée une réflexion de Waid me saute à la figue : « clientèle ce soir là pas à notre goût ». Ok ce n’est pas du tout dans un club mais la clientèle n’est pas du tout à mon goût.
Euh… c’est grave si les notes de Waid me poursuivent jusque dans la piscine les jours fériés ?
Me vl’à installer dans le coin « bulles caressantes » avec rien à faire sauf mater. Ah ! Enfin y’en a un beau. Âge parfait, un poivre et sel à peine saupoudré. Un corps bien taillé, nageur sans doute. Seuls le haut du torse et le tatouage classe de l’épaule sont visibles. Il profite de ses bulles. Présent à lui-même dans sa bulle. Il part et tourne le dos aux bulles. Et là… Outch !! J’avais raison d’ zieuter. Un dos magnifique, griffé. Ben, si j’avais pas été en compagnie légitime et sans mes yeux rouges-chlore-lapin albinos… avec des SI on met un homme dans sa…bouteille ;)

Écrit par : Marietro | 08/05/2013

marietro

attention lire ce blog contribue grandement à libérer son aptitude au désir.

Je suis flatté de ces pensées en ablution

Écrit par : waid | 09/05/2013

Les commentaires sont fermés.