Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2016

Sang Valentin

 

10_SL08e.jpg

La nuit est mutine me voilà bandant dans le noir, le corps chaud contre le mien est un puissant aphrodisiaque, je passe ma main,son sexe  est trempé, il faut dire, connaissant la visiteuse de mon lit que toutes ces heures sans sexe doivent avoir été une épreuve pour sa chatte si gourmande. J'avoue ne jamais encore avoir rencontrée femme si gourmande ...

J'enfile une capote et délicatement entre en elle, une main commence à me caresser, ma cuillère de douce s'accélère.

Nous passons en missionnaire et je m'enfonce au plus profond d'elle, pour buter et provoquer des gémissements plus marqués.

Je m'écrase sur corps, et puissamment la pilonne sans précipitation, je viens et le lui indique, elle se laisse aller et nous voyageons de concert.

La nuit nous reprend jusqu'au prochain appétit et nos corps s'emboitent à nouveaux, je joue avec sa chatte de mes doigts, de ma queue.

Le matin arrive et j'ai encore envie d'elle, je rebande et le lui signifie lui glissant que j'aimerai bien qu'elle me chevauche, position que je tiens peu en principe mais son sexe si serré devrait m'aider.

La voilà qui s'empale et je joue de ma hampe, je suis dur et me caresse les tétons, je pousse des gémissements de plaisir, je sens ma queue prise, parfois écrasée sur ses parois qui me disent ahhhhh j'adore te sentir, regarde comme je jouis je vais te faire hurler.

Cela dure, et nous partons ensemble heureux de cette nouvelle position qui complète nos complicités corporelles.

Courte pose, elle me dit qu'elle a envie de jouir à nouveau, mais mon sexe est vide, elle m'avoue avoir envie de jaillir, je la découvre femme fontaine, une idée me traverse la tête la sucer puis la doigter pour la soulager, mais j'avoue que l'idée de dormir dans un lit trempé me refroidit.

Elle se lève et va au toilettes, je l'entends gémir et crier , elle a jailli, j'ai un peu honte de l'avoir laissé faire seule, on se rendort.

Au levé dans le noir je rejoins la salle de bain, il y a des traces de sang sur la cuvette, et le lavabo, mon ventre se serre.

Je vais vers la chambre et éclaire, le lit est plein de taches rouges, de traces de doigts sanguinolents, je regarde mes doigts ils sont rouges sang séchés.

Il y a eu un meurtre dans ce lit et je suis le tueur !?!

Non ma complice respire sont corps n'est pas lardé de coups de couteaux.

A la vue de l'état des lieux elle saute, affolée se précipite dans la salle de bain.

J'avoue flipper de son affolement.

je lui indique que mes draps en on vu d'autre nous nous calmons.

Elle aura cette phrase extraordinaire qui clôt ce souvenir et en constituera le titre, c'est la " Sang Valentin".

Commentaires

quel tableau !

elle et toi n'en aviez pas sur vous ?

c'est amusant qu'aucun de vous ne s'en soit aperçu, surtout si ca laisse pareils traces :D

j'aime bien la photo qui illustre aussi.

Écrit par : L'Onirique | 21/02/2016

on a baisé dans le noir cela explique la decouverte

j'en avais sur les jambes et les doigts en effet

Écrit par : waid | 21/02/2016

La marée rouge est en effet surtout ennuyeuse pour les draps, les éventuels vêtements et le mobilier... Et si elle est abondante, ça peut en effet laisser penser que quelque chose de terrible est survenu. Pour ma part, ça ne m'a jamais arrêté, mais il faut en effet prendre ses précautions. Au moins, belle note d'humour pour le final. ;)

Écrit par : Pierre | 21/02/2016

Alors vous êtes maintenant devenu en sort de vampire...
Et de plus si vous avez goûter son sang vous êtes ensorcelé! ;+)

Écrit par : Camelia | 24/02/2016

pierre

nous ne pensions pas que la marée était la d'où la surprise

camelia

je comprends mieux mon addiction à son sexe alors ;)

Écrit par : waid | 27/02/2016

Les commentaires sont fermés.