Web Analytics Made Easy -
StatCounter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2020

Comme un Mohican

 

hier soir j'ai fais de l'archéologie bloguesque, retrouver les blogs de mes débuts, les CUI ZORG KINKY, FEE D'HIVER, XfOR MEMORANDUM  etc ... j'y ai lu avec les 13 ans de recul, de vie intense, une envie de vivre, une douleur de ne pas être heureux dans le couple, une recherche de l'autre, presque tous ces blogs ont cessé, on ne peut étaler des années son mal être ou ses histoires de fesses, on se calme, se case, la plupart se sont tus car il était temps de changer de vie, se ranger, rentrer dans le rang, vivre son nouveau couple dans l'intime de la vie de tous les jours.

l'un de ces blogs c'est tu pour une raison si triste, la mort de son auteur, alors que justement il avait trouvé l'amour qui lui avait donné l'envie et la force de briser ses liens conjugaux et de mettre fin à ses aventures.

je crois que beaucoup de ces blogueurs couchaient pour trouver l'amour, le trouvant il n'avaient plus à coucher sur l'écran leurs coucheries.

Ce monde n'est pas mort, c'est ma génération de blogueurs qui a tourné la page, je suis un coquillage qui s'accroche sur son rocher pour ne pas que la marée du silence n'éteigne mon envie d'écrire, mon envie de fixer mes souvenirs.

Me voilà comme un Mohican presque le dernier.

 

 

20:56 Publié dans DIVAGATION | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

C'est vrai que ça manque beaucoup de parole masculine . Tiens bon , je compte sur toi :p

Écrit par : dita | 04/11/2020

hey Dita tu me lis encore ... c'est dingue

je vais m'accrocher sur mon rocher promis

Écrit par : waid | 04/11/2020

Oui bien sûr :)
Tout, tout, tout . y des " vieilles relations " virtuelles qui restent toujours là, même en silence. J'espère que tu regagneras vite ta garçonnière
Je t'embrasse

Écrit par : Dita | 05/11/2020

Dita

C'est vrai que cela fait un bail je t'embrasse vieille relation virtuelle :)

Écrit par : waid | 10/11/2020

La douleur est inévitable, mais la souffrance est facultative.

Proverbe bouddhiste ; Les sentences bouddhistes - VIe s. av. J.-C.

Trouver sa voie, vibrer malgré tout

Écrit par : LAN | 11/11/2020

LAN

c est magnifique merci

Écrit par : Waid | 14/11/2020

Eh ! Je ne suis pas mort, je chante encore ;-)
Et je ne me retrouve pas vraiment dans le sac dans lequel tu nous mets... Pour certaines personnes qui se sont arrêtées de bloguer, oui, ça correspondait à un changement de vie. Pas forcément « rentrer dans le rang » mais plus besoin de se mettre en spectacle ou d'ouvrir son cœur à la blogosphère... Et puis beaucoup de blogs sont morts aussi de lassitude (parce que, simplement, on évolue, on ne fait pas toujours la même chose). Enfin, il faut dire aussi que le micro-blogging (Twitter et compagnie) a fait beaucoup de mal au « macro-blogging ». C'est assez triste de voir que les gens n'ont plus le courage de lire des textes qui développent, au delà d'une dizaine de mots, des idées, des nuances.
Zorg est mort, Kinky a toujours été instable dans sa présence (il a réapparu il n'y a pas si longtemps, et puis il a redisparu aussi vite, fée d'hiver s'est casée... et puis s'est séparée... et puis s'est recasée (je l'ai revue il y a quelques années à Marseille, c'était agréable d'avoir de ses nouvelles)... 10 ans après, je suis redevenu amant d'une ancienne blogueuse...

Oui, le blog est devenu quelque chose de rare, mais les êtres humains qui sont derrière sont (pour la plupart) toujours vivants, toujours vibrants !

Écrit par : Comme une image | 15/11/2020

Je crois que ces raisons m'ont fait ouvrir un blog. J'étais lecteur, acteur de cette époque des blogs que vous décrivez si bien. Je suis persuadé qu'elle peut vivre encore longtemps !

Écrit par : TM | 18/11/2020

CUI

je suis heureux de te voire vibrant

TM

acteur vous aviez un blog à l'époque ?

excellente initiative je suis allé vous lire avec plaisir

Écrit par : waid | 18/11/2020

Écrire un commentaire