Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2015

4 étapes pour une initiation sodomique

On m’interroge souvent sur la sodomie et mon expérience à ce sujet.

J’ai, chose incroyable ( je m'en étonne moi même) ,  toujours fait découvrir l’immense plaisir que peut apporter une sodomie et rendues sodo addict mes amantes, mais il y a des étapes à  connaître.

1er étape faire découvrir à votre douce ses points profonds.

S’il existe le point G, il existe aussi deux point dit deep car plus au fond du vagin, réveiller ses coquins est indispensable.

deep-spot-1.png

C’est le massage de votre sexe au travers la parois lors de la sodomie, mais encore la sensibilisation de cette zone qui entraineront des orgasmes dont votre complice ne pourra plus se passer et qui vous ouvriront les portes serrées de son anus aussi facilement qu’un vagin.

Avec vos doigts masser et jouer sur ces deux zones vous l’entendrez feuler, gémir, pleurer, jouir, hurler.

2e étape associer le plaisir de ces points avec celui d’un  sphincter que l’on ouvre.

En massant les deep points, commencer avec la pulpe du doigt par masser son anus et quand vous le sentirait prêt, enfoncer y un doigt.

Ne pas bouger le temps qu’elle s’habitude, son plaisir augmente.

Alors commencer à bouger le doigt dans son petit trou, enfoncer et surtout sortez très doucement. 

3e étape après un orgasme vaginal alors qu’elle est heureuse et détendue, jouer avec son cul.

Un doigt lubrifié s’introduit en elle et commence de lents va et vient. Puis, elle sur le ventre tentez de masser avec le doigt à travers ses parois, l’un des deep point, elle commence à feuler vous sentez son anus de détendre, n’hésitez pas à sortir le doigt pour qu’elle vous supplie de reprendre, alors glissez deux doigts et n’hésitez pas très doucement à les écarter pour l’ouvrir plus encore.

se sentiment d'anus que l'on ouvre, de doigts en son plus intime et son vagin qui joui des caresse, va se mélanger en une seule sensation délicieuse de jouissance anale et vaginale.

Continuez ainsi, en lui caressant le dos ou en embrassant ses cheveux, de douces paroles pour la combler, l’amèneront à un plaisir anal fulgurant.

4e étape elle est prête

alors aprés une courte baise pour la mettre en appétit, dites lui de se mettre en missionnaire, un coussin pour rehausser son cul.

Sortez votre sexe de sa chatte puis avec un doigt lubrifiez, ouvrez, faites pénétrer le lubrifiant.

Présenter votre gland, plein de lubrifiant et poussez super lentement … vous entrerez facilement.

Bien au fond, commencez à aller et venir, mais lentement, la sodomie mérite au départ de la lenteur.

Allez au plus profond, n’hésitez pas à ressortir, et recommencer tout en s'enfonçant c'est la perception de votre sexe au plus loin d'elle qui va provoquer son excitation.

La suite n’est plus qu’à vivre … et à me raconter.

je vous garantie qu'elle deviendra vite à son étonnement accroc à cette pratique qui peut provoquer de superbes orgasmes.

 

21:58 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (13)

19/04/2015

J’espère qu’il va te prendre

 

tumblr_lgbvih1e8Q1qalt7yo1_500.jpg

J’espère qu’il va te prendre à ma place, qu’il travaille pour moi longtemps ta chatte, avec sa bite comme bâton, que cela dure des heures, que vous transpiriez à grosses goûtes, comme une agonie qui ne finirait jamais, que vous soyez au bord du précipice et que vous retardiez le moment de vous y plonger, rendant cette attente, horriblement frustrante et assouvissante,  que tu attendes ses coups de reins, que tu feules à ses glissements, que tu hoquètes à ses inclinaisons, que sa bite t’embrase et que ce brasier emporte ton esprit, que tu lui cris des mots crus, que tu le supplies qu’il jouisse, que tu l’implores de continuer, que tu te noies aux vagues qui inondent ton sexe, que tu vives leurs ressac du plus intime au bout de tes cheveux.

Et quand tu sentiras son corps se raidir, que tu sentiras son bâton qui tremble, quand sa bite crachera le foutre brulant des couilles qui te fouettaient les cuisses, quand ses cris donneront le là de ta propre explosion, que l’épée flamboyante traversera ton corps de part en part, que tu le rejoignes en cris pour que, jusque dans le son, votre copulation continue, ivre de vie.

Alors ton sexe éructant encore mais incapable de ne plus rien contenir, tu te détacheras de lui,  sur les draps trempés de vos sueurs et de ta mouille, tu ouvriras grand la bouche pour respirer et apaiser les braises encore en toi, les yeux fermés tu vivras des couleurs pourpres. Tes membres seront parcourus par les dernières répliques de l’innommable décharge, soubresauts nerveux déconnectés de ta volonté, danse de saint Guy, d’une décapitée d’orgasme, des larmes couleront de tes yeux et ta conscience contemplera ce corps qui s’est déshabillé d’elle.

Alors celle-ci pensera à ces mots écrits pour revivre nos embrasements.

21:04 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (1)

31/03/2015

Impatience

Encore 57 heures  pour,

 

 ton corps contre le mien.

Ton souffle dans le mien.

Ton sexe pour le mien.

 

Mais 57 heures c'est 205200 secondes de trop ...

trop hâte pour les supporter,

trop envie de toi pour les subir,

purgatoire avant l'enfer de nos ébats.

13:53 Publié dans ELLE, ENVIES | Lien permanent | Commentaires (2)

23/03/2015

VDM

 

20150313_135421.jpg

(photo contractuelle)

 

aujourd'hui ( enfin il y a quelques jours) rdv avec une blonde bombe anatomique que je cunnite, doigte, fait couler, baise, rebaise, cunnite, redoigte, tribaise qui me branle mais ne suce pas . Je l'interroge et elle me répond qu'elle n'aime pas. Je ne savais même pas que certaines femmes n'aimaient pas sucer et il a fallu que je le découvre dans le lit d'une bombe anatomique. VDM 

21:53 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (17)

08/02/2015

Une oeuvre d'art dans mon lit

 

 

20150131_223820.jpg

(contractuelle)

 

20150131_223920.jpg

(contractuelle)

 

20150131_224109.jpg

(contractuelle)

 

2015-01-31 22.44.53.jpg

(contractuelle)

 

 

Quand un artiste d'art contemporain invente un solfège pour mettre en partition un rapport sexuel, et le reproduire à satiété, je ne peux que craquer, après une année d'attente et de mise au point du support voilà qu'il l'installe dans mon lit qui studio oblige se referme cachant ainsi ses secrets.

C'est donc une oeuvre d'art contemporaine coquine que j'ai une le plaisir de vous faire découvrir ... c'est la courbe au fond du lit qu'il faut regarder bien sur ... c'est elle l'oeuvre d'art contemporaine, la personne sur le lit est celle avec qui j'ai joué la partition le soir même de l'installation mais ça c'est une autre histoire qu'il faut que j'écrive.

19:39 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (11)

01/02/2015

Sept pêchés capitaux et une photo

C'est saint Thomas d'Aquin qui a théorisé les 7 pêchés capitaux. Attention le capital n'est pas lié à l'importance, il n'est pas synonyme de plus grave, il vient de la tête en latin, caput , saint Thomas écrivait en latin. Les têtes de chapitre en quelque sorte.

Quels sont ces pêchés ?

il y a l'Acédie et oui ! tout le monde l'oublie maintenant mais c'est la paresse spirituelle ou sorte de procrastination à prier ou à pratiquer l'ascèse spirituelle, on dit maintenant le pêché de paresse mais c'est dans le travail spirituel pas le travail temporel la paresse qui est dénoncée, votre ado sur le canapé ne s'adonne pas à un pêché capital, il glande tout simplement.

L'Orgueil qui fait que l'on s'attribue des mérites qui ne sont que le désir de dieu. l'orgueil vole les louanges que l'on doit au créateur.

L'Avarice, accumulation de richesses pour la richesse .... hummm ça sent la critique du capitalisme cela.

L'Envie c'est à dire le désir de ce qui est à autrui et la volonté de se l'approprier de façon pas catholique s'entend.

La Colère celle qui conduit à perdre le contrôle de soit, à la violence.

La Gourmandise et encore à l'époque de saint Thomas le sucre n'existait que dans le miel et il n'y avait pas de chocolats.

La luxure, c'est à dire le plaisir sexuel pour lui seul et non pour la procréation. Est luxure tout ce qui ne conduit au plaisir sans neuf mois plus tard avoir la joie de baptiser un petit chrétien, adieu sodomie, fellation, cunni, capote, et autre sex toys.

Tout cela pour vous dire que la photo que j'ai prise samedi soir en capitalise pas mal des pêchés capitaux.

 

10962126_10205955607036167_986798095_n.jpg

(photo contractuelle)

 

Je les compte 7 , quine ! en quelque sorte ...

l'Acétie pour ne pas prier devant ce cul vierge de ma bite depuis 20 h, L'Orgueil de lui donner la chair de poule, l'Envie que va susciter cette oeil sombre, l'avarice de le garder que pour moi ce soir là plutôt que de le partager en une messe commune aux chandelles, et puis la colère du choix cornélien que j'ai du faire entre le cul et la bouche, le gâteau ou son anus ...

Saint Thomas d'Aquin je me suis damné ce soir là, mais j'ai gouté à tous les plaisirs y compris, celui de vous conter comment l'on transforme pour le dessert, sa convive en assiette à gâteau.

 

 

26/01/2015

Ton corps pour horizon

 

2014-12-20 20.06.42.jpg

(photo contractuelle)

 

Nous ne connaissons ni nos noms, ni nos prénoms.

Nous connaissons par coeur nos corps et habitons le pays de nos fantasmes.

Heures folles qui nous consument et nous frustrent de nos instants sans que nos sexes exultent.

L'exil de toi à cet instant.

mais ton corps pour horizon.

 

00:11 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (3)

17/01/2015

Jours d'exil : onanisme

 

tumblr_m27smsdnmH1qz4yqio1_500.jpg

 

En pensées, les images lubriques défilent, accélérant la main et le cœur, les muscles bandés exultent le sang vers mon sexe torride, turgescent de plaisirs.

Souvenirs, fantasmes, flashs mêlés, brouillons anarchiques, purée aux grumeaux de culs, de chattes, de bites, de cris, de sperme, d’odeurs, inondent mon cerveau aux synapses affolées du tsunami d’endorphines.

Mes draps collent à la peau, une trace de sueur dessine le plan de mes fesses.

Mes jambes sont endolories de contractions.

je suis explosé, ma main pleine de foutre qui refroidi et coule.

Où suis je ? Sont ils là ? Est elle là ?

Le temps revient.

Banni loin de mes désirs de te sentir en ton intime, je gis, le cerveau brulé par l’orgasme solitaire.

Misère et splendeur des courtisanes. Qu’il est triste le retour d’orgasme sans ton regard affectueux qui borde mon corps repu.

Onanisme pour supporter l’exil de toi.

 

14:19 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (4)

12/01/2015

L'amant est le meilleur ami du mari

 
 

tumblr_ncgsj3ye361rdqdl5o1_1280.jpg

( cette photo est non contractuelle) 
 
 

hummmm je viens de violer mon mec c'était un régal
 

de mieux en mieux, génial
 

trés trés heureuse
 

je pensais que c'était un lieu commun ou une hypocrisie de dire qu'une relation avec un amant pouvait améliorer la vie sexuelle d"un couple
 

mais force est de constater que là les effets sont top
 

j'ai l'impression d'être bcp bcp + sensible et de ressentir bcp plus les choses
 

bcp + connectée à mon corps c'est dingue !
 

je ne suis plus la même, clairement
 

et plus expressive aussi, je crois que ça lui a plu de me voir prendre autant de plaisir
 

il avait l'air heureux et fier :-))
 

putain waid merci merci merci, je n'imaginais pas cela en te contactant
 
cela va au delà de mes espérances...
 
Rires
 
Je peux publier le témoignage ?
oui tu peux
 
c'est fait et voilà une note sans rien faire ;)

23/11/2014

Saturday night fever ...

2014-11-23 00.50.14.jpg

(photo contractuelle)

 

Comme une partition mes doigts jouent dans son sexe,

ses jambes dansent au plaisir de la musique intérieure,

le final est apothéose la laissant tétanisée du spasme ultime, paralysée d’orgasme.

Une photo pour capturer l’instant où son temps n’était plus.

Une photo pour la beauté d’un corps abandonné à l’extase.

Une photo pour nous remémorer l’avant et l’après de cet instant.

 

 

15:52 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (13)

09/11/2014

Dans ma boite aux lettres

330px-Boîte_aux_lettres_1990.jpg

Pour vous situer le texte de ma prochaine nuit tout a commencé en recevant sur ma boite facebook ce message :

Mr Waid,


J'ai découvert il y a peu votre blog, que j'ai dévoré dans son intégralité, celui ci ne me laissant pour le moins pas indifférente ...voir me laissant même plutôt totalement trempée...


J'imagine que vous devez être inondé de courriers de lectrices alors que dire pour attirer votre attention.... simplement que si j'avais un blog il commencerai peut être ainsi:


Amoureuse du Désir et des Plaisirs, infidèle chronique quoiqu'irrégulière, j'adore échanger et partager. J'aime explorer, savourer et chercher à comprendre le plaisir infini que nos corps et nos âmes d'être humain peuvent nous offrir.


Alors si vous n'êtes pas las d'échanges et de rencontres, peut-être pourrions converser et plus si affinités.


Une nouvelle lectrice


PS: vous pouvez m'écrire

 

A suivre ...

16:45 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (13)

03/11/2014

De mes doigts

Poser mes doigts sur tes lèvres quand tu voudras m’expliquer le silence qui cache ton retour avec lui.

Mots inutiles quand les corps sont réunis.

Du bout de mes doigts, m’enfoncer dans tes cheveux, retrouver le doux grain de ta peau, effleurer la soie de ton corps.

Mer ondulante au mouvement de ma main, télépathie des sens, suspente de nos tensions.

Lire en braille notre plus avouable concupiscence, celle qui nous réunira en corps appétant.

Deux bouches, deux cœurs, mais un sexe unique,

l’un dans l’autre, l’un pour l’autre.

Retrouver la chaleur de ton corps, et réveiller le mien de l’hibernation de ton silence. Alors que ta vie m’irriguera, sentir que je renaitrai.

Etre à cet instant sans passé ni avenir juste le temps suspendu en apnée de nos vies. l'éternité plus une seconde.

De mes doigts retrouver ton sexe doux et trempé, comme si je ne l’avais jamais quitté, comme si nul autre n’avait jamais été et ne sera jamais.

Les fermer pour mieux te retenir et t’électriser.

De la main te contrôler, jouer de tes gémissements, de tes contorsions, dessiner en toi la carte du tendre.

Fermer mes yeux

Te revoir ambre du soleil de ta terrasse, dans le blanc de mes draps.

Te voir en moi et  moi en toi, un et éternel.

Fermer mes yeux et graver au noir de ma rétine la géographie explorée de ton corps.

Rouvrir les yeux.

Les draps ont disparu, mes mains réapparaissent, mes doigts dansent et au son du clac clac du clavier nous couchons ensemble sur la blancheur du papier.

Pouvoir des mots de te posséder à nouveau malgré lui, malgré toi, malgré nous.

20:36 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (17)

28/07/2014

En me suçant

Hotel-Jules-et-Jim-Paris-Silencio-chambre-81-Vue-1140x641.jpg

 

 

Ma bite dans ta bouche 

Un doigt qui m'explore

les toits de Paris 

Toi je nous 

Et l'orgasme qui gronde au dessus du sacré coeur 

22:18 Publié dans ELLE, ENVIES | Lien permanent | Commentaires (5)

20/07/2014

summer picture Arles hotel trophime

IMG_2892.jpg

 

IMG_2891.jpg

 

IMG_2940.JPG

00:18 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (7)

16/03/2014

Séance n°5

 

tumblr_mnxofgTyUu1rfbzkao1_500.jpg

 

 

Pour la séance n° 5 tu n’aurais pas du me confesser tes rêves humides, me voilà à chercher le gode idéal qui t’emplira le sexe pendant que le mien envahira ton intime.

Te sentir écartelée dans tes chaires frémissantes pendant que tes oreilles entendront mes gémissements de plaisirs prodigués par  ton cul rendu plus étroit de ton sexe pris.

Naviguer dans l’interstice de ton plaisir et ta douleur.

Sentir les vagues venir de mon cul titillé par un anéros.

Te faire jouir à n’en plus respirer puis …

quand tes esprits seront  repris te demander de me pénétrer pendant que tu me suceras

Finir haletant à tes cotés en repos de nos culs épuisés le sexe vidé d’un sperme qui aura giclé sur mon corps et ton visage.

11:08 Publié dans ELLE | Lien permanent | Commentaires (33)