Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2009

docteur F et mister Waid

 

Irina_Aleksandrovna.jpg

Elle est grande, mince, avec cette retenue des anciens aristocrates. 
 
Sang blanc russe d'avant 1917.
 
Bien entendu, sa démarche trahit ses années de danse.
 
Mr waid jamais présent dans le travail de F, s'invite pourtant à la discussion.
 
Ce n'est plus F mais lui qui parle, le ton devient badin.
 
W : Quelque chose me fait dire que vous avez des origines russes.
 
Elle : Oui, comment le savez vous ?
 
W: Vous avez le port des femmes slaves.
 
Elle : Le port ?!?  c'est à dire ?
 
W: Votre façon de vous mouvoir, votre tenue ...
 
Elle: Oui,  mon grand père avait fui le régime bolchévique.


W: Le bel officier sur la photo près de votre canapé.


Elle: Oui, exactement, vous êtes observateur, on dit que mes yeux ont le charme slave.

 

W: Le charme slave est surtout dans les pommettes saillantes et le tempérament
 
Elle : Le tempérament ? 
 
W: Oui le tempérament slave est de feu dans la dispute ...
 
Elle: Oh oui (sourire)
 
W: Mais il est brasier dans la réconciliation.
 
Elle: C'est vrai ! (ses yeux se mettent à briller)

Vous avez l'air de bien connaitre les slaves. En avez-vous connu beaucoup ? 

(là, la belle se demande si je suis un séducteur invétéré)
 
W: Aucune.

Mais j'ai fréquenté les auteurs russes.
 
Elle: (soulagement de son regard) Ouuiiiiiiii

Ils sont formidaaaaaaabllleeeeeees (les yeux brillent et un sourire illumine son visage)
 
Dommage que W n'ai pas le droit de conclure dans le domaine de F.
 
Dommage de dommage, car W l'aurait dégustée en levrette, attachée au lit par les poignets, lui pratiquant fougueuse enculade pour exploser toutes ses retenues.
 
Je deviens trop libertin ... 

 

 

9yOtSfl2Fmhleryi5sp9os2Fo1_500.jpg


 
 

 

 

07:34 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (25)

23/11/2009

Aujourd'hui je me sens

 

N4Fa7vzXdo2ap39avHLsgRpoo1_500.jpg

 

 

 

Aujourd'hui je me sens


SAUVAGE

 

10:08 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (20)

16/11/2009

Heureux qui comme Ulysse

 

IplFN49gskc4e541gJUQKLTmo1_500-1.jpg
Rien de mieux pour se retaper qu'une thalassothérapie.
La mienne sera garnie,
oui deux coquines dans une baignoire et moi et moi.
Ne pas oublier l'appareil et le trépied pour des souvenirs pieds de nez
Plaisirs saphiques et lubriques en sel de bain.
Mesdames je serai votre canard coquin.
Gamahucheur et lécheur
Vibrant à vos chants de sirènes
Ne m'appelez pas Ulysse
je ne serai pas attaché au mat, 
c'est mon mat qui vous sera enfiché. 
 Me noyer dans vos cyprines.
Mourir dans vos flots
comme point final à l'odyssée.
Pour à travers les siècle être chanté.
comme le choyé de vos effluves.

 

 

22:53 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (31)

18/10/2009

Pour A ...

 

img160366.jpg

 

 

 

 

Comme un cheval de course à l'écurie,

je piaffe de mes prochains galops.

M'enivrer de la course et du vent qui siffle.

Vivre en zéphyr, bouillir en sirocco.

A moins que de mes ébats je ne me transforme en tramontane,

oubliant l'accent de mon mistral.

Jouir en ivresse de ces moments si brefs.

Jouir de cette course qui te fait si belle.

Je bande et vois tes yeux,

comme un caprice des dieux.

Le diable est en ton regard,

et l'enfer de ne pas s'y brûler.

Mais avant le paradis de ta couche,

le purgatoire de l'attente.

Comme une épreuve à notre désir,

si fort malgré tous les autres soupirs,

qui dans l'attente nous attirent.

 

 

 

 

21:15 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (17)

18/09/2009

Envie ... bientôt

 

 

 

56eed7ca.jpg

 

 

 

 


Plus sur corthay :





 

 

Rendez vous avec elles le 6 octobre qui m'accompagne ?

 

des précédentes rencontres avec Mr Corthay :

 

 

DSC00063.JPG

 

DSC01092.JPG

 

 

 

22:33 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (28)

15/08/2009

Fellace moi

 

1233465296.JPG

photo contractuelle

 

 

Viens contre moi

De tes yeux coquins regarde-moi

Que tes mains parcourent mon buste

Suce mes seins
 
Caresse mon sexe
 
Fais-le grossir de chaleur, de salive, de douceur
 
Suce-le, gonfle-le, donne lui ton "en vie"
 
Ajoute des doigts dans mon anus

Explore-moi, oui là, parfaitement, d'un doigt recourbé excite la bosse

Vois comment je me tords
 
Que ta bouche monte, descende, pompe, aspire, relâche, branle, crache, noie de ta salive

De ta mouille barbouille-moi les lèvres, inonde mes seins

En cercles concentriques excite-les, pince-les, tire-les
 
Embrasse-moi
 
Rebranle-moi
 
Doigte-moi
 
Suce
 
Mord 

Agite

Nulle douceur

Presse-moi

Tourne ta langue sur feu mon frein

Avale-moi jusqu'à la garde

Serre la base et recommence

Ma gorge râle, gémit

Je suis sans arme à tes caresses abandonné
 
Entends-tu ce grondement ?
 
C'est mon sperme qui bout
 
C'est mon orgasme qui monte

C'est mon supplice qui exulte
 
C'est l'éclair avant le tonnerre

Exécute-moi

Je veux exploser mon cerveau

En des hurlements je m'expulserai

En des jets ma descendance sera projetée

Sur ton visage et ton corps tu seras souillée

Alors comme un théâtre abandonné je me lâcherai

Et ton visage sur mon torse j'implorerai

10:06 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (24)

14/05/2009

Journal d'un voleur

 

Photo by Nicola Ranaldi.jpg

(photo nicolas_ranaldi)

 

Comme on vole les couleurs, je vole le bonheur.

Délinquant conjugal, pour briser la lourdeur du rien.

Ressusciter, un instant, dans le désir de l'autre,

dans la volupté équilatérale.

Alors que s'égrainent ces lourdes heures, je cavale en esprit vers mes ailleurs.

Bientôt souvenirs comme consécration d'un rêve.

Être en apnée entre deux vies plutôt que tabula rasa.

Un jour peut-être briser le miroir et le traverser.

M'installer dans mon ailleurs et y faire mon intérieur.

Alors ne plus vivre entre deux, ne plus rêver ou transgresser

mais reconquérir mon essence même,

mettre fin au sortilège de l'ubiquité.

 

08:55 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (14)

29/04/2009

Monsieur rêve

 

 

 

7RGgy4cxilvs0t4puPzn839uo1_400.jpg

 

 

 

Je crois que fondamentalement j'aspire à une monogamie libre.

Une compagne complice de mes jeux, libre et me laissant libre aussi.

Elle aurait l'enthousiasme et la fantaisie qui me manquent tant ailleurs.

Elle aimerait le shopping et les grandes villes.

Elle serait joyeuse et malicieuse.

Elle serait cultivée et impertinente.

Elle m'emmènerait dans des terres inconnues.

Je lui ferai découvrir les miennes.

Nous nous enrichirions de nos différences.

Je crois qu'une telle personne me ferait tout quitter.

09:48 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (47)

19/04/2009

A la femme oisillon, dans son île lointaine

 

N4Fa7vzXdlzxfqfxZGteAUVKo1_500.jpg

 

Un oisillon s'est posé sur ma branche.

Celle-ci a reprit vie.

vite elle est devenue vit

et l'oisillon à eu envie

croyez vous qu'il fut assouvi,

du vit et son nervi ?

que nenni

pour que son troufion fut servi

il lui fallut crier comme un ouistiti

quand ma langue le languit

et m'en voila tout ravi

hiiiiii hiiiiii 

je suis converti

aux exotiques coquineries

 

 

14:53 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (21)

19/03/2009

Il me vient des images dans la tête

32348659.jpg

 Mes mains empoignant tes reins.

Il me vient des images dans la tête.

Il me vient des décharges dans les seins.

Il me vient des frissons dans le dos.

J'aime cette odeur qui monte de toi.

J'aime cette jouissance qui va crescendo.

J'aime ton corps qui ondule sous ma queue.

Je sens l'orgasme venir staccato.

Aahh, que je t'aime en levrette.

08:12 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (38)

12/03/2009

Trinité à Paques ?

 

.

Envie d'être le photographe de votre séance, voyeur de vos regards, témoin de vos caresses.

De mon oeil cyclopéen, suspendre le cours de vos envies, figer votre volupté.

Me glisser entre vos râles, voler le vent de vos souffles.

En spectateur, vous voir fondre dans le plaisir d'être femme.

En acteur, prêter une main pour une caresse qui vous pâme.

Faire danser ma langue dans vos intimités.

Couvrir de baisers vos quatre lèvres en équidistance de mes envies.

M'allier à l'une de vous pour un tango en duo sur un clito.

Jouer des doigts et des lettres pour conjuguer le verbe crier à la lettre G,

à quatre mains faire fondre l'une d'entre vous.

Prêter mon mâle pal à vos doux saphismes.

N'être plus et réaliser que trois font un, 

On dit à Pâques où à la Trinité, notre Trinité je la rêve à Pâques dans un lieu de rêve,

la nuit d'une séance photo, en éternité de la pellicule de nos mémoires.

 

08:32 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (21)

29/01/2009

arithmétique

 

32424887.jpg

Un mot pour te dire

que je te désire.

Deux mots, pour te chuchoter

que tu me fais bander.

Trois jours encore, pour t'embrasser

qu'il est mesquin de compter.

20:47 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (27)

17/01/2009

Juste cela

 

yX6zGzbltit8gg3jCo6J6BVzo1_500.jpg

 

 

 

En sexe tendu de pénétrer , juste envie de te faire râler.

 

11:24 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (42)

02/12/2008

Supplique

32581049_p.jpg
(photographe inconnu)
Madame,
Nous avons jouis par delà les lits en tous lieux.
j'ai sentis votre orgasme exhulter , annoner votre corps,
mais je suis encore ignorant.
Il est temps de vous confesser mon désir intime fusse au prix de mon mythe
mon corps ne veut plus être vierge de mon ignorance.
Il veut vous happer en son tréfonds,
vous sentir dans ses entrailles,
défaillir sous votre boutoir,
hurler de vos insistances,
et finalement connaître une part de votre plaisir.
Vous parerez vous de l'instrument de ce souhait ?
Vos reins joueront ils le requiem de ma virginité?
sonnerez vous le glas de ma résistance,
en carillon de ma jouissance ?
Madame accepterez vous d'être moi et moi vous?
je sais, je suis indécent et fou
mais ignorant aussi et cela je ne le veux plus.
je vous prie Madame ,d'accueillir ma supplique,
avec la rectitude qui vous caractérise.

Dans cette attente je ne peux que signer ,
waid and see , comme sceau de mon ingénuité.

22:24 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (29)

30/11/2008

Pacte avec le diable

 

 

 

SATAN Caramel brulZ.JPG

(photo soulier Satan collection Corthay)

 

 

Vendredi j'ai rendez-vous avec elle, à la fois sage et furieusement belle, à la fois classique avec cette fantaisie toute en discrétion.

Classe et feu sous la glace à qui sait la regarder.

Son nez pincé est une prouesse, une oeuvre d'art, un pied de nez au classique du reste.

Elle sera noire pour le rouge de mon désir.

L'enfiler pour la première fois, découvrir le contact de sa peau, la chaleur qui va monter dans mon pied ...

Aller devant les glaces d'Old England pour les voir vivre, voir le regard envieux des autres mâles moins bien chaussés.

Oui M. Corthay, vous avez bien fait d'appeler cette chaussure Satan, elle a la beauté du diable et je vais signer un pacte avec lui pour l'emporter car elle m'a ensorcelée

 

10:18 Publié dans ENVIES | Lien permanent | Commentaires (33)