Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2008

Angoisse

 

baa16b6fb793bf567cdee6741a6a2b00.jpg

La voix :

Et si tu arrêtais de courir .

Si tu devenais sage , si tu cessais de rechercher toujours plus.

Si enfin tu étais satisfait de ce que tu as construis.

Accepte la vie qu'elle te propose, les enfants et la promenade du chien dominicale.

Elle voulait un pére pas un amant.

Le sexe n'est plus de ton age il est fait pour les amoureux.

Lui:

L’homme qui court s'arrêtant ?

Mais le mouvement c’est ma vie.

Cette vie immobile qu'elle veut c'est une mort lente.

un jour je rencontrerai la vie et je partirai.

je préfère ne pas être sage mais vivre.

 

 

 

(photo Edouard Levé série Angoisse , photos banales d'un village français banal si ce n'est son nom qui donne à la lecture des images une autre dimension.Ce travail parle du regardeur qui perçoit la réalité de façon subjective, lui donnant un sens en fonction de ses états d'âme. )

02/11/2008

passé,présent,futur

 

152YxOXaMferhg9i1xNJqfv6o1_500.jpg

 

 

 

Madame mon message vous semblait incongru,


pourtant de mes désirs il est pourvu


et de votre silence je serai au dépourvu ...

 


 


 

30/10/2008

100e Note

 

25055983.jpg
( photographe inconnu )

Voyager, c'est être infidèle. Soyez-le sans remord ; oubliez vos amis avec des inconnus. 


(Paul Morand Éloge du repos, Éd. Arléa, p. 60)

 

j'ai entrepris ce voyage sans regarder où il me mènerait, 100 notes le contemplent.

Avant d'écrire j'ai commenté.

Et puis une rencontre au hasard de l'inconnu, la découverte que fantasmes et jouissances pouvaient être réels.

Le rêveur studieux et sérieux ne pouvait à l'aube de ses quarante ans que succomber.

Tant d'énergie dans le travail et un défi personnel accompli.

Un ronron dans le couple, des questions sur la famille,

une lassitude des autres jeux, des amis.

Envie d'inconnu, envie de risques, de mise en danger.

J'ai donc écrit, timidement au début, écrasé par les si beaux mots que je lisais ailleurs et puis le goût est venu, le style aussi, les aventures qui nourrissaient celui ci.

J'en suis à ma centième note, dois-je continuer à évoquer inlassablement mes nuits, mes désirs, mes déceptions ?

Narcissique exercice, madeleine sensuelle.

Bien sûr, Waid pourrait prendre le dessus sur le narrateur.

N'apparaît-il pas en Arsène Lupin des cœurs, les cambriolant comme un monte en l'air ?

Un texte en guise de carte de visite, gentleman blogueur.

Libertin assoiffé d'aventures, moloch insatiable.

Waid est une part de celui qui tape ces mots, celle condensée de ses envies de folies, de vie.

Alors je continue d'être infidèle sans remord et j'abandonne mes amis de la vraie vie pour des inconnus.

Encore que les ombres virtuelles se transforment parfois en chair qui me devient  chère.

Transmutation des ombres en or de la vie.

Un jour, chers connus, il sera temps de vous être infidèle et de disparaître de ce blog pour plus d'inconnu encore.

Mes notes auront été la trace d'un voyage ou plutôt son verbatim.

Pour l'heure, ce temps n'est pas encore. Pour l'heure Waid and see....

 

 

Ps : un clin d'oeil pour cette centième à mes amis sans qui aucune notes n'auraient été publiées x-addict, évéa et fée d'hiver

 

 

16/10/2008

SCOOP

 

 

 

30165861_p.jpg

 

 

 

Et si je vous dis que je ne suis pas porté particulierement sur le sexe ,

 me croirez vous ?

 

03/10/2008

annonce machiste

ANNONCE DU VENDREDI

Homme sérieux offre oisiveté à dames contre repassage de  chemises * *

 

* offre limitée au nombre des chemises

* sous reserve de l'acceptation du dossier composé d'une photo à envoyer au site

26/09/2008

Resolution du Vendredi


Le Grenelle de l'environnement nous concerne tous.

Je ne prendrai plus l'avion pour aller voir L...

Je ne prendrai plus le TGV pour rencontrer V...

Je n'utiliserai plus ma voiture pour honorer C...

Je ne lutinerai que ma voisine

et encore sans prendre l'ascenseur ...

19/09/2008

annonce du vendredi

 

 


Offre de service :

langue consciencieuse et vibrillonante. 

travail soigné fait main.

Ecrire au blog qui fera suivre

 

 

07/09/2008

Spleen du dimanche soir

 

 

un_tueur_pour_cible_replacement_killers_1997_diaporama_portrait.jpg

 

 

J'ai rencontré un tueur de couple, il n'était ni blond, ni plus jeune , ni plus sexy,

Il était noir avec des yeux brillants, la lame de son arme luisait dans la nuit de l'hôtel du cul tourné.

Ce tueur se nommait routine,

Il oeuvrait dans le quotidien.

Ses complices s'appelaient stress du travail et enfants, ou plutôt pré-ados.

Ce tueur rendait malheureux avant de planter sa lame.

Il obligeait à se poser des questions,

Il bouleversait vos certitudes avant de vous expédier.

Dialoguer ne suffisait pas à le faire fuir, car il avait accumulé tant de petits renoncements.

Vous pensiez être fort de la famille idéale que vous avez créée.

Belle femme,beaux enfants, belle profession, belle maison, belle bibliothèque, belle collection, beaux voyages... bonheur glacé de stéréotypes alors que ce n'était que tigre de papier.

Ses fondations étaient minées par les caprices des enfants, les crises pour qu'ils écoutent où fassent un minimum, par les non dits, par le manque de fantaisie, par les mots d'énervement pendant un travail nerveusement épuisant, par la fin des passions communes, par le fait que l'amant qui était en vous a disparu à ses yeux, par ces putains de soirée Tv, cul de basse fosse où disparaît l'envie.

Alors que faire ?

Tout briser et fuir ?

Oui mais vous renoncez à ce que vous avez bâtis sur 20 ans.

Faire le point et repartir comme sur une page blanche.

Oui mais il faut pour cela être deux, il faut que chacun accepte ses propres complicités avec le tueur et ne renvoie pas tout à l'autre.

Il faut un nouveau chemin, certains l'ont trouvé dans l'échangisme mais ce remède est pire s'il n'est pas partagé.

D'autres dans un changement de lieu de vie, mais nos envies sont antinomiques, elle la lenteur de la campagne, moi la vitesse des villes.

Vous pouvez ignorer le tueur et faire comme s'il n'allait pas frapper, mais à la veille de l'inventaire, avant fermeture du rideau, que de regrets.

Ne croyant pas en l'au-delà, j'ai peur des regrets, pas de la mort.

J'ai choisi le sursis d'une liberté ailleurs et secrète ... mais pour combien de temps ?

 

 

 

28/08/2008

Toute existence est une lettre postée

 

rankin.jpg
(c) Rankin

 

 

 

Paul Morand écrivait « toute existence est une lettre anonymement postée »

Cet été, la mienne a porté les cachets de Bruxelles, Genève, Paris, Londres et la campagne.

Rêverais-je un jour, de me poser, de vivre le temps de l’ennui dans un lieu étranger?

L’ennui n’existe plus dans notre société, chassé par les heures utiles, il est pourtant source de découvertes, de réflexion et de compréhension.

Mais l’ennui suppose le temps et je ne suis pas maître du mien, je suis son esclave et ne peux que par éclairs m’en libérer.

Alors je cours, je vis intensément, trop peut-être, pas encore assez à mon goût.

Pour être honnête, ce temps que je n’ai pas n'est qu'un prétexte.

J’aime les voyages éclairs, j’aime zapper de ville en ville, les découvrir dans la course le nez au vent et l’œil affûté par le manque de temps.

Cela fait hurler mais j’ai l’impression qu’ainsi ce n’est pas mon œil cartésien, critique, qui analyse, voit et tente de comprendre la ville mais mon cerveau animal, celui de l’instinct, celui qui perçoit un son ,un bruit, une odeur, un mot fugitif et qui ressent au plus profond de son être l’ambiance et l’âme du lieu.
 
Alors je saute d’avion en taxi, de taxi en tgv et de train en vélib.

J’hume, je guette, je goûte, et recompose au calme de mon Loiret, tel l’Ulysse du poème, mon voyage.

J’aimerais être Phileas Fogg.

Je zappe les lieux et ma zappette, ce n’est plus l’indicateur des chemins de fer mais ebrooker, tripadvisor, airfrance.

Suis-je comme cela dans la vie ?

Je le crains. La vivre rapidement, la brûler intensément (j’étais sabreur dans ma jeunesse). La vélocité, l’adresse et l’adrénaline en jets puissants mais fugaces, je crois que j’en suis encore drogué.

Je lisais hier une annonce dans libé, rubrique transports amoureux. Un jour je rédigerai celle-ci :

Aéroport, Roissy, le xx xx à xx 

Vous courriez vers le nord, moi vers le sud.

Regards croisés , tellement de choses dites sans un mot.

Et si nous courrions ensemble pour aller plus vite , plus haut, plus fort.


Mais qui aura assez de souffle pour me répondre ?

10/07/2008

un jour je serai une beauté des plages

23.gif

Sur cette plage, écrasée par le soleil, deux beaux papas allemands jouent aux pâtés de sable avec de charmantes têtes blondes.

Grands, blonds, bronzés et musclés tels des Adonis .

Le gourmand que je suis ne sera jamais une beauté des plages ... si je suis de silhouette assez mince, je ne suis ni sec, ni musclé, la faute à mon ADN, oui bien sûr, mais l'excuse est belle, je n'aime pas manier la fonte, cela m'ennuie prodigieusement, et l'ennui est la chose que je fuis le plus au monde. Et puis je suis gourmand. Me priver de dessert, impossible. Je suis d'une faiblesse (bon je sais j'en entends qui ricanent) à l'égard des desserts, et puis le vin, ah le vin, je le bois, non en connaisseur, mais en amateur non éclairé, c'est à dire en quantités parfois excessives.

Si mes costumes et mes chemises sont cintrées grâce aux doigts d'or des retoucheurs, comment cintrer un corps nu sans lâcher ma gourmandise ou ma fainéantise.

Non je ne suis pas une beauté des plages. J'aurais rêvé être un beach boy, au teint hâlé et à la musculature d'un mannequin d'anatomie sorti d'une séance avec des étudiantes en médecine.

Mais avez vous parlé un jour à une femelle de beach boy ?... consternant, désolant, à refuser de se reproduire.

Alors que faire ?

Un corps d'intello ... pouah, je ne le supporterai pas, j'aime trop faire du shopping et je tiens à conserver ma taille 48 en costume (ce n'est pas la taille du pantalon, avis à celles qui ne sont pas spécialistes du costume).

L'homme a marché sur la lune et je ne pourrai trouver un moyen de devenir beach boy sans effort et sans renoncement ?

Si, justement, la NASA nous le fournit, c'est la POWER PLATE, je vais en commander une.

RDV en 2009. Le super musclé sur la plage, oui celui-là, ce sera moi.




1333.jpg

07/07/2008

Contradictions

el-divan-de-freud.1200063197.jpg


Quine et ladyD vous m'avez mis en ligne de mire et vous avez tiré, touché je m'y colle, allongé sur le divan de Freud, l'ordi en écoute.


Cinq contradictions, cinq le chiffre du compagnon, celui de l'apprentissage de soi encore, alors allons pour 5 :


1/ Mon blog me fait paraître très chaud, sexe voire trop sexuel, et pourtant si j'aime le sexe, il n'est pas un but mais la consécration d'un moment, le feu d'artifice, un élément parmi le tout. En fait, je suis plus affectif que sexuel, je me priverais facilement de sexe, je ne puis supporter le manque d'affection. Je ne puis faire l'amour sans affection. Je peux être chaste avec une de mes coquines, je ne supporterai pas la fin de son affection, le coup m'en est toujours douloureusement fatal.

2/Je peux apparaître bling bling, il est vrai que je peux vous parler de la coupe d'une veste (ah le galbe qui souligne la silhouette), de la qualité d'une montre (un jour je vous raconterai l'incroyable façon dont les rubis sont enchâssés dans le corps avec chaton et vis en acier bleu) et de la beauté d'un cuir pendant des heures, mais si j'ai pris les choses, les choses ne m'ont pas prises. J'aime les belles choses comme j'aime les belles âmes voilà tout. L'addiction est dans la beauté, pas dans les choses.

3/Si je suis un affectif pourquoi être infidèle alors ? Parce que l'affection monogame ne me suffisait plus, il me fallait d'autres affections, le sentiment d'être aussi dans le regard d'autres, l'affection est une drogue, la faute à mes parents qui m'en ont trop donné (s'ils lisaient ! Les accuser de trop d'amour, quelle ingratitude ; Mamans  attention pas trop de baisers). Longtemps j'ai ignoré ce besoin, des choses à construire, des murs à abattre, mais maintenant que ceux-ci sont tombés et que j'ai construit, je ne peux m'oublier plus longtemps. Pour combien de temps ? Comme le temps de refroidissement du canon, un certain temps.

4/Si je peux apparaître sûr de moi, voire parfois trop sûr, c'est aussi pour cacher une insécurité, l'insécurité du petit garçon qu'il me semble toujours être sous ce masque de l'adulte. Cette sûreté est le fruit d'un travail sur moi, celui qui m'a fait découvrir mes forces et accepter mes faiblesses, celui qui m'a appris à me réconcilier avec moi. Parfois cette insécurité ressort, ainsi cette blonde superbe et d'une classe folle à la sortie du parking, pourquoi ne pas l'avoir abordée ?

5/ Si je parais impudique, volubile et même bavard, je me livre peu sauf maintenant, mes mots aujourd'hui sont en contradiction avec ma naturelle retenue pour l'expression de mes sentiments, j'ai un mal fou à dire je t'aime et pourtant j'aime.

Cinq c'est fait je suis nu.

26/06/2008

HALDE

 

bandol1.jpg

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis , bon j'ai suffisament clamé ma blonde addiction pour qu'elle ne soit pas ignorée.

Mais cette addiction se doublait de l'addiction à l'intelligence et oui mon challenge , ma croix  était de séduire les blondes intelligentes , ce challenge je l'ai assumé , mais là je ne peux plus ....

Non que j'ai épuisé le stock de cette denrée qui m'est précieuse , non que Bruxelles ait imposé des quotas pour permettre une meilleurs reproduction de l'espéce , il parait qu'elles vont disparaitre , mondialisation oblige.

Tout cela à cause de la H A L D E , haute autorité pour la lutte contre les discriminations et exclusions.

En effet la HALDE dont je vous joins les coordonnées  ( HALDE ) lit semble t il les blogs et le mien en particulier , je viens de recevoir un mail privé , encore un me direz vous.

En substance on me rappelle l'interdiction formelle de toute discrimination fondée sur la race , la religion la couleur et là on me confirme une lapalissade ...

La couleur des cheveux est une couleur ! être séduite que par elle serait une forme de discrimination illicite.

Je suis donc en infraction avec la loi dans mes preferences sexuelles .... et moi qui me croyait libre , je fais donc l'objet d'une enquête préliminaire avant eventuelles poursuites.

Bientôt je serai soumis au testing ...

On me poursuit pour mes préférences sexuelles et nul association ne vient à mon secours pour dénoncer ces pratiques liberticides.

Je dois justifier d'actions non discriminatoires vis à vis des brunes , or ma derniere était chinoise comment obtenir d'elle une attestation de non discrimination.... en cantonais ?

Je crois que la note de la russe a été la goûte d'eau qui a fait déborder la patience de la HALDE 

J'ai eu beau dire que c'était le fruit d'un hasard que j'aime les brunes que j'en connais que je mange avec certaine sque je leur fait même parfois la bise , rien n'y fait je serai un discriminant sexuel , pour ne pas récement avoir eu de relations intimes avec elles !

Si ce blog est arrété c'est que je suis à la santé , et moi qui suis encore vierge du derriere comment vais je faire pour prendre une douche ?

En serrant les fesses , surtout pas dit un proverbe turc , si ton ennemi te force par derriere ne lui donne pas le plaisir de serrer les fesses ... les turcs y s'y connaissent.

Bref la situation est grave on attente à nos choix intimes sous pretexte de quotas et autres discriminations positives.

Vais je devoir lancer un appel à discrimination positive ?

Oui je le crois et peut être pour mon bonheur !

Alors je le lance : mes prochaines galipettes ne seront pas blondes ...

Oui mais à la HALDE ils ne se contentent pas de profession de foi ils veulent des actes , waid au boulot sinon tu ne pourras plus te marier en blanc virginal si tu passes par la santé car tu n'y perdra pas que celle ci , ( on sodomise sous les douches ....)

En attendant l'illustration de cette note ne sera pas blonde.

1er effet de la Halde.

Désolé les coquines blondes soyez fair .

 

Ps

 

Chère L.... , petit poussin blond ,  tu vois grace / à cause de la HALDE je ne peux te faire passer de la catégorie divagations à celles Envies , je sais , ne pas dire à une femme que l'on a envie d'elle c'est un peu l'ignorer , presque la mépriser mais je suis désormais tenu à des quotas ( non .... pas comme pour le thon rhooo , comme pour la coquille Saint jacques celle qui portait venus sur les flots dans le tableau de boticelli aï oui Mr de la Halde j'avais oublié que vénus était blonde aussi ... je suis incorrigible)

 

 

13/06/2008

ce que veulent les femmes sur le net

DSC00334(1).JPG

MSN donne des conseils , entre autre ce que veulent les femmes sur le net , je vous livre les 10 points et mon commentaire:

Réservé aux garçons © Getty Images /Digital VisionRéservé aux garçons

Les 10 trucs qui font craquer les filles sur le Web. Top secret !

 

1. Une pincée d’intelligence


Pas besoin d'être Einstein ou Pasteur. La plupart des femmes ne recherchent pas des génies, mais vous devez faire preuve d’un minimum vital. Le style Jean-Claude Van Damme ne passe pas trop bien à l’écrit. Alors relisez-vous ! Utilisez le correcteur d’orthographe et trouvez une bonne citation.

Bon là je suis mal comment croire à mon intelligence avec mon analphabétisme , va falloir me relire , gloups , mauvais point , encore que dépasser van damme cela ne me parait pas trop difficile.

2. Un soupçon de frime
Laissez-leur entendre que vous êtes fort et qu’elles ne craindront rien dans vos bras. Donnez-leur une impression de force intérieure. Montrez leur que les hommes, les vrais, ça existe encore !

Je sais faire , faut me voir avec mon costume italien , mes persol marchant nonchalamment dans l'attente d'^étre accosté par une blonde en émoi

3. Une bonne situation
Les femmes aiment les hommes qui ont une bonne situation. Cela ne veut pas dire qu’elles sont vénales, mais les hommes qui ont du pouvoir les attirent. Alors sans en mettre plein la vue, faites une petite allusion à votre job et faites-lui comprendre que vous ne serez pas un parasite.

Ah bon , bon je dois dire que je suis un homme de pouvoir alors mais sans en mettre plein la vue

4. Un peu de classe
Ça parait évident, mais choisissez une photo qui vous avantage. Evitez la dernière photo d’une virée entre potes ivres morts.

pas de photos de ma dernière cuite tokyoite alors , juste l'hameçon n° 3 , celui qui les fait toutes craquer , présomptueux ? non si elles résistent j'ai le n° 4 là je suis nu et en érection , succès garantie

5. Une grosse dose d’humour
Imaginez votre première rencontre. Soyez drôle en gardant votre élégance naturelle. Ne vous prenez pas au sérieux, mais ne faites pas le lourd dingue. Gare à la « beauf attitude

bon ne courant que les femmes intelligentes , on fera 2 , 3 ° degré , au dela cela devient plus périlleux

6. Un brin d’originalité
Pour se distinguer rien de tel qu’un petit coup d’œil à la concurrence. Ne reproduisez pas le profil du mec moyen qu’on voit partout. La compétition est féroce, alors jouez la carte de la différence. N’oubliez jamais que vous êtes unique et forcément exceptionnel.

pas de copié collé , du sur mesure , du live

mais ont elles encore l'habitude de cela ?

faut pas paraître too much non plus , non je me rappel un " tu parles trop compliqué " assez consternant

7. Un torrent de romantisme
Qu’on se le dise, les femmes aiment le romantisme. Ça ne sert à rien de jouer le macho de base. Montrez-lui que, comme elles, vous pouvez être sensible et attentionné.

bon comme

envoyer un bouquet virtuel

dire des vers

l'accueillir dans un bel endroit

avoir les pieds et le zizi lavé

tendre une serviette après la douche et enlacer la belle en lui disant que l'on est heureux

j'arrête j'en vois une qui bave sur son clavier

8. Un plein de confiance
Assumez votre parcours, vos succès, vos échecs. Soyez sûr de vous, car si vous ne croyez pas en vous-même, comment pourront-t-elles croire en vous ?

elles croiront quand elles verront mon regard doux et pétillant et mes mains ...  sensuelles

9. Un chouia d’honnêteté
On appelle ça l’intuition féminine. Les femmes ont des radars, qui sentent quand vous brouillez les pistes. Ne mentez pas sur votre physique, votre caractère ou votre situation professionnelle. À un moment ou à un autre, la vérité ressortira.

Là je suis dubitatif

si je dis que je suis physiquement mimi, craquant , absolument charmant ( trois derniers qualificatifs au vu de ma photo) , fort et équilibré , sans question existentielle , que j'ai une situation à faire pâmer belle maman qui m'autorise à ne jamais regarder mon compte à la fin du mois et à voyager souvent , que je suis pétillant d'intelligence , cultivé , ouvert , plein de charme et d'impertinence, que j'aime le sexe et la sensualité , que j'adore le shopping , que je sais écouter et conseiller ...

Vous croyez qu'elles pourront le supporter ... non parce que dire de suite que l'on est le charming prince , celui qu'elles attendent depuis tant de temps comme ça d'un coups , leur coeur risque de lâcher.

il vaut mieux se taire

10. Un zeste de mystère
Même si votre vie est un roman, il faut aller à l’essentiel. Être complet mais bref, pour capter l’attention et susciter l’intérêt. Un long discours risquerait d’endormir ou pire de faire fuir la femme tant convoitée. Pourquoi aurait-elle envie de vous rencontrer si vous lui avez déjà tout dit sur la toile. Il ne vous reste plus qu’à vous préparer et vous faire tout beau pour la faire craquer dès le premier rendez-vous.

A vous voyez qu'il est bon de se taire
oui , dire peu , écouter beaucoup , juste entrouvrir la porte et les laisser voir un coin de ce merveilleux parc.
                                                                                             .
.
Dites les filles à la fin de ces conseils , je crois en toute honnêteté ( ben oui il faut être sur de soit et honnête et assumer ses réussites et ses échecs qu'ils disent)  que je suis le mec que les filles attendent , la quintessence même de cette attente.
LE MEC
génial me direz vous ? , non catastrophique , pire anéantissant !
oui le monde est vraiment mal fait , c'est même une vallée de larmes.
car il y a un hic , c'est qu'un tel homme n'est jamais libre ...
oui on lui a vite mis le grappin dessus.
désolé , mesdames , je ne suis pas prince charmant , le futur père de vos enfants ou plutôt si je le suis mais vous arrivez trop tard , il est capturé.
           
                        
          
ps je sais qu'il y a des accrocs aux photos choc aller en voila une :
   
    
25398718.jpg
Ps 2
ce n'est pas mon dos je ne suis pas parfait non plus quand même !

11/06/2008

Je vous dis

876120318.jpg


En lisant Paul éluard je me dis un peu :

 

J'ai dit facile et ce qui est facile
C'est la fidélité.

extrait N

Je m'émerveille de l'inconnue semblable à toi semblable à tout ce que j'aime
Qui est toujours nouveau. 

extrait nous avons fait la nuit


Je t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues
Je t'aime pour tous les temps où je n'ai pas vécu
Pour l'odeur du grand large et l'odeur du pain chaud
Pour la neige qui fond pour les premières fleurs
Pour les animaux purs que l'homme n'effraie pas
Je t'aime pour aimer.

extrait je t'aime

A quoi penses-tu ?
Je pense au premier baiser que je te donnerai


Baisers semblables aux paroles du rêveur
Vous êtes au service des forces inventées.

extrait N

 

26/05/2008

verbatim d'un désir

914599786.jpg

 

 

A..... , 15 h

une ville , un bureau et l'écho de sa voix

blonde brindille qui me fait  frissonner

mon oeil espiègle est aux aguets

de ses mains

de ses petits seins qui pointent en échancrure

de son regard aussi rieur que son sourire

gaieté dans laquelle je rêve de me désaltérer

jouer le jeu de l'amour ?

donner la pièce d'une représentation séductrice

laisser aller ma flamme

et si la belle était heureuse, pourquoi la perturber ?

oui mais elle si si désirable

à la fois enjouée et frêle

fraîcheur de printemps

et puis elle aime l'architecture , la déco et le design

alors , alors quoi mon waid , lui ouvrir ton trouble ?

le contenir et poser un mouchoir dessus ?

ce petit sein qui se dévoile , hum à croquer.

elle me parle , je lis sur ses levres et vis sa bouche

comment la belle ne connait pas x .... ?

 elle est piquée ...elle la professionnelle.

dieu que les femmes piquées son désirables dans leur fard rougeoyant

elle va rechercher , j'attends son mail...