Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2012

Réflexions partouziques

 

tumblr_lfg9qzar1z1qc1pjbo1_500.jpg


Son rayon fessier me cache le trou que je dois enfiler, il faut dire qu’il s’agite dur entre les cuisses de ma complice.


Ses formes ne m’excitent pas, point la douce courbe des fesses qu’il me plaît de contempler, ni le soyeux des peaux que j’aime humer.


Mon sexe se lasse de mes vaines tentatives et je sens qu’il va me lâcher,
En extrême-onction Je le lance une ultime fois et ne me rend pas compte que la cible est atteinte.


"Hummps ça fait mal , attend un peu" entends je entre deux râles.


Je ne puis attendre sans débander et me retire donc .


Je les laisse baiser et les regarde œuvrer.


Sexe flasque, penaud et un peu colère de mon manque de dureté ou mon incapacité à aller au bout de mes expériences.


Je crois que le sexe pluriel ne m’amuse plus et me dis qu’il est tant de reprendre mes rencontres duo.


Et puis je sais maintenant que je ne suis pas amateur de cul masculin ...


01/03/2012

Reflet dis moi qui je suis

g_IN12hirakawa01.jpg

 

 

Noritoshi Hirakawa interroge la relation du corps à la sexualité Pleasure for Blushful représente  un homme installé sur une chaise faisant face à une femme.

Celle ci est assise par terre. Elle est seins nus, on distingue une jupe courte mais l'ombre interdit de voir si elle porte ou pas une culotte.

Il y a une évidente intimité entre l'homme est elle. Elle tient un miroir devant elle, renvoyant à son partenaire l'image de son sexe.  Mais pour nous celui ci est caché par l'ombre.

La pause substitue au visage de l'homme, celui de la femme.

Il y a son visage, le sexe de l'homme offert pour elle  et le sien offert pour lui.

Ce cliché suggère ainsi que l'on ne peut prendre conscience de soi qu'à partir de l'image que l'autre nous donne de nous-mêmes.


Le regard d'autrui apparaît donc comme le médium indispensable pour arriver à la conscience de soi.

Ici, l'homme prend conscience de sa virilité et réalise ce qui le fait proprement mâle, grâce à l'image que lui renvoie la femme au miroir.

Il s'opère ainsi un renversement troublant: l'homme se perçoit tel qu'il est vu par elle.

Cette photo est une allégorie de ce blog.

Il donne à voir en exhibition de mes vices, de mes doutes, mais surtout me renvoi l'image de ma sexualité comme pour me rassurer.

 

23/02/2012

je dois vous confesser humblement

 je dois vous confesser humblement que ma page est blanche.

Suis je arrivé au bout de ce que je pouvais raconter ?

Mon filon s'est il tarri ?

Pourtant des muses pour m'amuser.

Que de vies vécues mais de mots bien tournés point.

Il est vrai que je ne suis pas du matin et que ces mots sont posés à cette mauvaise heure.

le café fera son effet et liberera mon esprit.

vous deviez aussi connaitre mon incapacité matinale.

impuissance du verbe

mots en buées

doigts en sommeil

mais sexe en tension et grosse envie de baiser car j'adore le coups du matin.

08:42 Publié dans DIVAGATION | Lien permanent | Commentaires (8)

10/02/2012

expérience radiophonique

Quand coucher n'est pas tromper

 
http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-territ...   ( durée 45 mn )

A chaque couple sa conception de la fidélité. Pour certains, un regard suffit à trahir, pour d’autres « tromper » n’est plus le mot, mais juste « revendiquer le droit d’exister en dehors de l’autre ».
Dans ce documentaire, la parole est donnée à ces couples dits « ouverts » qui revendiquent une fidélité de cœur, de famille, de projet de vie, mais sans exclusivité sexuelle ou affective. L’éventail est large : des libertins qui ne se quittent pas des yeux, des polyamoureux qui communiquent sans cesse, des amoureux libres qui se donnent le droit à l’adultère… 
A chacun ses concepts, ses mots, son histoire. Et avec, les doutes, les tâtonnements, les chemins sinueux et subtils de la lente construction du rapport à l’autre et de la quête de justesse chez ceux qui remettent en cause la base du couple traditionnel.
Contrairement aux idées reçues, ils sont plutôt rares. Et même de plus en plus. Car, paradoxalement, la libération sexuelle a intériorisé la valeur de fidélité. Les enquêtes sur les valeurs des européens ont montré que depuis 1981, la fidélité comme élément essentiel au couple est passé de 72% à 84%.
Si 68 a balayé en même temps que les interdits nos repères, et que chacun peut tenter de définir ses règles de vie ou d’amour, la permissivité ou le libertinage ne vont pas forcément en s’accroissant au sein des couples. En devenant affaire d’amour, plus qu’une obligation ou un pacte social et immuable, le mariage ou concubinage est plus fragile puisqu’il se défait avec le désamour. L’infidélité est donc moins tolérée puisqu’elle est capable de défaire un couple plus facilement. Alors, après une montée en puissance des couples libres, la fidélité comme valeur primordiale dans le couple revient en force depuis les années 80, comme un refuge ou besoin de sécurité dans un monde plein d’incertitudes.
Mais parallèlement, sans pour autant pouvoir établir un lien de causalité directe, le nombre de divorces par année est depuis passé en France de 80 000 à 120 000. On peut toutefois penser que le repli sur ces valeurs de sécurité n’est pas une garantie de durabilité du couple. D’ailleurs, l’exigence d’exclusivité conduit à bien des drames sentimentaux ou familiaux.
Au regard de tout cela, l’infidélité n’est donc pas un sujet frivole, mais bien crucial dans la mesure où il interroge notre conception de la société, de l’amour, de la famille.
Ces expérimentateurs, presque utopistes, dépassent le besoin d’être sécurisés par un compagnon fidèle, ou ont peur de tuer l’amour à coup de promesses ou de besoins de possession. Pour « Sur les docks », ils se racontent, eux, leur histoire, leur éthique, leurs convictions, leurs anecdotes, le rose mais aussi le noir, la jalousie et la remise en question…

Production : Andrada Noaghiu
 
 
Une jolie journaliste débarque un soir chez votre coquine avec un micro à la main , pour observer  des libertins invités à une soirée shusis , chocolats, pate de fruits et coquinieries.
 
Son but prendre des sons pour meubler son reportage à venir.
 
Un beau souvenir mais surtout un trés intéressant reportage qui donne à penser autrement les relations hommes femmes.

07/02/2012

Question philosophique

imagesCAU6EGI0.jpg

 

Vaut il mieux avoir le buisson qui gratte de la lame de rasage ou gratter du buisson ?

Eternelle question de l'égoisme ou de l'altruisme

05/02/2012

Shame







Au sortir d'une haletante levrette, blottis l'un contre l'autre, elle m'avait parlé de ce film que je ne connaissais point.

J'avais vu des vidéos d'artiste de Steve Mac Queen mais ignorais sa sortie.

Elle m'avait dit qu'elle n'avait pas aimé le personnage et que son libertinage était différent.

Je viens de voir ce film dans une salle d'art et d'essai au milieu du désert culturel où je me trouve.

Et là, je me tais, trop de scènes comme des réminiscences de mémoire pour ne pas me poser de questions.

Mon manque d'elle comme réponse à l'une de celles ci.

 

l'excellente critique du Monde

 

11/01/2012

Toi l'inconnue

 

AjUC3jMCMAERoqd.jpg

 

Par monts et par les vaux , je cours vers elle,

elle que je ne connais point, mais qui demain sera mon Elle

Inconnue non encore eu comme chantait le poète, tu m'intrigues et m'attires

Te trouver et me retrouver

T'aimer et me poser

J'ai connu les stupres des libertins

J'ai pleuré aux adieux de quai

Mais toujours j'ai espéré te rencontrer

Je cours vers toi dans la nuit de mes envies

Mais toi que fais tu ?

Tu ignores que j'existe et jamais tu liras ces mots ...

 

 

 

Pour réponse au comm de Dita ...

ben oui ... moins glam

 

 

 

08/01/2012

Ma plus belle nuit

Au matin une évidence :

 

j'ai bien fait de céder à ses sirènes, c'est une de mes plus belles nuits !

 

merci IKEA

ikea--mysa-couette-indice-de-chaleur-__81532_PE206317_S4.jpg

27/12/2011

A venir

tumblr_ls8fbtkGXu1qcbimho1_500.jpg

 

En 2012 je vous dévoilerai

 

un bout de mes rêveries nocturnes

 

comment je suis devenu chirurgien proctologue

 

une découverte littéraire

 

et bien d'autres aventures que je dois encore vivre ... comme un marquage, un trio bi, des encores et autres joyeusetées.

 

Et merci à CUI qui m'a mis un avertisseur d'immoralité de mon blog pour éviter que les mineurs ne s'y égarent, ce qui m'exposait à des sanctions pénales d'incitation de mineurs à la débauche ...

 

18/12/2011

Rouge louboutin

1302526776christian-louboutin-rolando-black-patent-hidden6.jpg

 

Monsieur Louboutin pourquoi une semelle rouge ?

Quand j'ai vu mes premiers souliers arriver, il y avait cette énorme semelle noire qui gâchait tout. J'avais une assistante qui n'arrêtait pas de repeindre ses ongles en rouge, je lui ai emprunté son vernis et en ai recouvert la semelle. Tel un révélateur, le dessin est apparu. Du coup, je l'ai gardé. Ce rouge est un feu vert. Dans la rue, quand on se retourne sur une femme chaussée en Louboutin, c'est la dernière chose que l'on voit d'elle. On est d'ailleurs en train d'inventer une semelle topy rouge pour faciliter le ressemelage...

Pourquoi vos chaussures sont-elles si sexy ?

Quand je dessine, j'imagine les femmes nues. Le soulier doit déshabiller et non habiller. Un soulier réussi est un soulier qui laisse la femme nue. D'ailleurs, une femme dénudée avec des souliers n'est jamais ridicule.

Pourquoi vos chaussures sont-elles si chères ?

Parce qu'un soulier très bien fabriqué coûte cher. La différence entre un très bien fait, en Italie, et un autre réalisé à la va vite, est énorme. Pour mes souliers, il y a environ 120 manipulations. C'est une technique qui ne se voit pas forcément, mais je ne baisserai jamais ma qualité.

Pourquoi vos chaussures sont si belles - que c'en est limite indécent ?

Je connais les femmes. J'ai quatre sœurs, une mère et quasi pas de père. Quand on est enfant dans un univers de femmes, c'est très rigolo car les filles ne se gênent pas avec un petit garçon. Quand une femme essaie une paire, j'ai toujours remarqué qu'elle ne regarde pas les souliers. Elle les met, elle se regarde dans la glace, elle gonfle la poitrine, jauge ses jambes ... Si son reflet lui plait, alors elle regarde les souliers.

Pourquoi ne pas lancer une ligne bis ?

Ma motivation principale est le plaisir. Si je me mettais dans une situation où, pour gagner plus d'argent, j'aurais plus de travail et plus de stress, je perdrais le plaisir que j'ai à dessiner. À travers les objets que crée un designer, on voit s'il est plutôt heureux ou malheureux.

Pourquoi ne dessinez-vous pas pour une autre ligne ?

Je ne crois pas à la multiplicité. Si je devais faire autre chose, ce serait quelque chose de complètement différent. J'ai écrit sur les jardins et suis en train de rédiger un long-métrage.

Pourquoi cette fascination pour les talons ?

La première fois que j'ai vu une femme avec des talons aiguilles, c'était à la Foire du Trône, j'étais fasciné car je n'en avais jamais vu. La seule chose que je connaissais, c'était un dessin de chaussures barré de rouge, pour signifier que les talons sont interdits dans les musées, à cause des parquets. À partir de ce dessin, j'ai dessiné mes premiers talons. La première fois que j'ai vu un talon en vie, donc, je l'ai suivi et, à un moment, on m'a donné un grand coup de pied au c... C'était une prostituée, j'imagine que c'est le souteneur qui m'a dit de dégager ! Mais je ne suis pas fétichiste. On ne risque pas de me retrouver, comme dans les films de Bunuel, avec une paire de bottines coincées entre les dents !

Pourquoi fréquentez-vous si peu l'univers de la mode ?

À la base, je voulais travailler pour les danseuses, pas pour la mode. Je conçois les souliers comme d'autres travaillent les bijoux : on ne réfléchit pas en terme de saison... Même la femme la plus excentrique ou la plus dépensière ne va pas acheter un bijou en se disant, au bout de quatre mois : je n'en peux plus. Je n'ai pas en tête le métronome de la mode. C'est ma maison, j'ai donc le luxe de ne pas avoir à me presser. 

facebook-boutique-achat-en-ligne-christian.jpg

texte tiré de luxe magazine.com

 

il y a deux ans en juin j'avais loubotomisé une de mes rencontres cela avait donné le texte suivant

994345604.JPG

photo  contractuelle

 

 

 

 

14 cm te laissaient dubitative ...

Serait-ce que tu étais fatiguée ?

Pourtant tu les as enfilées .... et là ton corps s'est mis à trembler.

Tu n'arrivais plus à les ôter ...

te laissant frustrée de les abandonner.

Je sais, mon jeu SM, était extrême

Je n'aurais pas du te faire essayer ces Louboutins ... 

Te voilà louboutomisée.

 

12/12/2011

Osez ... Rêvez ... Jouissez ...

7RGgy4cxij110s6hIa84UPBNo1_500.jpg

Vous rêvez de rendre vos désirs libres, vous vous ennuyez dans votre couple, vous en avez assez de relations trop classiques, vous et votre mari voulaient franchir le pas ? besoin de cours particuliers ?

Lib institut , spécialiste du Coquinage , propose  désormais des cours particuliers ainsi que des stages collectifs dans son agence Languedoc Roussillon.

Le sérieux et la compétence de l'équipe pédagogique sélectionnée pour cette agence, composés d'hommes et de femmes passionnés, tous blogueurs fameux et authentifiés depuis des années, ayant une expérience reconnue qui va de l'initiation aux plus expérimentés des besoins,  sont des atouts qui vous aideront à progresser rapidement et sans difficulté vers un monde nouveau qui vous fascine mais peu faire peur.

Contactez Notre agence de cours particuliers  pour obtenir plus d’informations sur les différentes formules de cours à domicile, stages collectifs, évaluations…

Une partie de l'équipe pédagogique le coquissime et si attachant couple Oxane et Jori

08/12/2011

Dilemne ...

ducarnet-homme-lille.jpg

 

 

36 h avant partouze et je ne sais toujours pas comment m'habiller ...

07/12/2011

En me rasant ce matin ...

N4Fa7vzXdndwsc6ipwEBMT48o1_r1_500.png

 

En me rasant ce matin je ne pensais pas à devenir président de la république , mais au sens de la vie.

Existe t il comme pour la marché la main invisible qui guide les transactions vers un équilibre propice au dévelopement de l'économie et à l'accroissement du bien-être des acteurs ?

Alors que je viens de publier mes envies de contemplation saphiques dans la note de L'oeil , inspirée par les amours d'une ancienne nuit avec sa complice de l'époque, me vient l'information que deux coquines s'adonnant ensemble aux plaisirs saphiques ,me croqueraient bien ensemble pour connaitre la réalité d'un potentiel sexuel que leur imagination m'accorde par suite d'une lecture trop forace de mon blog.

Serait ce un caprice de la  main invisible ?

une épreuve physique que les dieux imposeraient à un blogueur fanfaron ?

où tout simplement comme pour les notations des agences , une prophétie autoréalisatrice ?

Vite un café pour me réveiller totalement et y lire mon avenir dans son marc ...

13:00 Publié dans DIVAGATION | Lien permanent | Commentaires (5)

29/10/2011

waid by véro bis

IMG_3370 copie.jpg

 

en week end à l'étranger une petite photo pour note de feignant

 


 

17/10/2011

Plaisir brut de la sodomie

 A la question pourquoi aimes tu la sodomie , je réponds :

68676112_p.jpg

ressentir le sphincter se dilater

 

68676098_p.jpg

sentir sa bite dans le boyau chaud s'immiscer

 

68676127_p.jpg

attendre les palpitations au plus profond de son corps

68676135_p.jpg

aller et venir en jouant de la chaleur de la chair et de la contrition de l'anneau

68676071_p.jpg

avoir appris que le plaisir ne se donne pas par coups trop rapides

68676158_p.jpg

jouir du mouvement de ses levres animés pas la voie étroite

 

voilà le plaisir brut de la sodomie